Samedi 23 octobre 2021
TEST: 2236

Des questions sur les feux de forêt désastreux qui ont démoli la Grèce

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 14/09/2021 à 05:30 | Mis à jour le 14/09/2021 à 05:30
Photo : Matt Palmer
les feux en Grèce, les grecs posent des questions

Au cours du dernier mois de l'été, la Grèce s'est retrouvée dans une situation désastreuse alors que les citoyens tentaient de vaincre les gigantesques incendies de forêt provoqués par la température intolérable du mois d'août. Bien qu'ils aient fait tout ce qu'ils pouvaient pour défendre leurs vies et leurs biens contre les incendies massifs, les actions du gouvernement n'ont tout simplement pas suffi à améliorer la situation.

 

feux en Grèce
Issy Bailey

Comme si l'été 2021 n'était pas assez catastrophique à cause de la pandémie, la Grèce a dû faire face non seulement aux précautions à prendre pour le COVID-19, mais aussi à des vagues désastreuses de feux de forêt qui ont recouvert la majeure partie du nord-est du pays. Cependant, ce n'est pas la première fois que les citoyens grecs sont confrontés à une conflagration. 

En 2019, des vagues massives d'incendie ont endommagé et détruit des centaines d'hectares et ont fait un terrible tribut à la faune. Cette année, la chaleur du mois d'août a atteint l'insupportable 47,1C (116,8 F), alimentant des incendies imbattables qui ont détruit 120 000 acres de forêt, coûté des millions d'euros en pertes économiques et conduit à l'évacuation de nombreux villages côtiers et d'îles périphériques.

 

Malheureusement, la Grèce n'est pas le seul pays d'Europe des Balkans à avoir été touché par cette chaleur intolérable. La Turquie et l'Italie ont également été touchées, car les vents forts ont permis au feu de se déplacer rapidement et de se propager dans les pays voisins.  

Devant  ces événements tragiques, difficile de ne pas se demander où était le gouvernement lorsque le pays était en flammes. Aujourd'hui les Grecs posent des questions : Qu'a fait le gouvernement ? Comment le gouvernement a-il réagi et l'a t'il fait à temps ?

 

Le Grèce en Feu

Malheureusement, le gouvernement était au abonné absent presque introuvable pendant que les pompiers, les volontaires, les célébrités et les gens modestes faisaient tout ce qu'ils pouvaient pour arrêter les incendies sans l'aide nécessaire et attendue du gouvernement. Il s'agit bien là, d'un problème récurrent que le gouvernement ne semble pas vouloir ou pouvoir résoudre.

 

feux en Grèce
Y.H

 

Le 3 août, l'une des journées les plus chaudes de l'été, l'île d'Eubée, la deuxième plus grande île de Grèce, était en train de rôtir sous le soleil incessant lorsque des feux de forêt ont rapidement commencé à se propager. Les 191 000 habitants d'Eubée ont affronté le feu avec leurs propres "armes", utilisant des seaux et des tuyaux d'arrosage pour combattre les flammes. Les pompiers et les volontaires de tout le pays ont fait de leur mieux pour aider, mais malheureusement, les conditions météorologiques et les vents violents étaient trop forts pour eux, et les incendies se sont rapidement propagés dans d'autres régions de la péninsule de l'Attique.

 

Alors que la situation était déjà hors de contrôle et que de nombreuses personnes étaient déjà blessées et souffraient, le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, a déclaré que le gouvernement faisait tout son possible pour arrêter les incendies et aider les personnes dans le besoin, soulignant que tout était sous contrôle. Cependant, il semble que presque rien n'était sous contrôle. 

Le gouvernement grec était paralysé par l'indécision au sujet d'Eubée mais l'action des bénévoles qui ont donné leur argent, leur temps et leur énergie a finalement sauvé les habitants de l'île. Lorsque de nombreux camions chargés de dons et de produits de première nécessité venus de tout le pays ont essayé de franchir les lignes de péage pour se rendre à Eubée, ils ont été arrêtés par les services de péage parce qu'ils ne pouvaient ou ne voulaient pas payer le prix du péage (11,30 euros). Peut-être que la perception d'un droit de péage trop élevé est plus importante que l'aide aux citoyens qui se battent sur la première ligne avec les pyrini kolasi, ou l'enfer flamboyant. Une honte.

 

Les uns après les autres

 Après l'Eubée, la Macédoine, l'Épire, Athènes, le Péloponnèse et la Crète se sont retrouvés sur la ligne de feu. À ce moment-là, les pompiers grecs, désespérés et impuissants, avaient demandé davantage d'avions de lutte contre les incendies, mais le gouvernement ne les a pas fournis.

Après des jours de lutte contre les flammes sans repos, de nombreux pompiers volontaires ont fini par s'endormir dans les rues pendant leurs pauses, et une fois de plus, le gouvernement n'a pas pu les aider. Heureusement pour la Grèce, l'aide est venue des pays voisins. Selon "crisismonitor.gr", la Roumanie a envoyé 112 pompiers et 23 camions de pompiers. Chypre a fourni 40 pompiers et deux avions. La France a envoyé 83 pompiers et deux Canadair. La Suède a fait don de deux avions, et la Suisse a offert trois hélicoptères.

feux en Grèce
Canadair

L'aide de ces pays voisins est indéniablement ce dont la Grèce avait besoin pour enfin commencer à maîtriser ces feux de forêt. Le manque d'efficacité du gouvernement n'a fait qu'aggraver la situation. Néanmoins, la Grèce a finalement arrêté la propagation des incendies. 

Espérons que l'été prochain, Prométhée sera capable de contrôler son feu et de ne pas brûler ses créations.

lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
0 Commentaire (s) Réagir