Apollon et Artémis, les dieux jumeaux nés sur l’île resplendissante de Délos

Par Stéphanie Bordier | Publié le 19/08/2022 à 14:11 | Mis à jour le 19/08/2022 à 23:46
Photo prise de bas d'une ruine

Délos, ce petit îlot perdu au milieu de la mer Égée fut le théâtre mythique d’une incroyable histoire, celle de la naissance du Dieu Apollon et de sa sœur jumelle Artémis

C’est sur le petit rocher d’Astéria, que Léto, la déesse de la nuit donna naissance à Apollon, Dieu du feu solaire et Artémis, Déesse de la Chasse, représentant ainsi le Soleil et la Lune.

Les Dieux jumeaux promis à un destin divin malgré une naissance difficile

Pour la petite histoire, Léto était la maitresse de Zeus qui lui même était marié à Héra, déesse du mariage et de la fécondité. Cette dernière, furieuse de cette union, prononça un anathème contre Léto interdisant à tous les mortels et immortels d’héberger la déesse enceinte des enfants de Zeus. En parallèle, Héra envoya Python, le serpent primordial chasser Léto pour la tuer elle et ses enfants. Le plan ne fonctionnant pas comme prévu, Léto parvint à donner naissance aux deux jumeaux sur l'île d'Astéria.

Cette île était jadis une déesse, sœur de Léto, qui préféra se jeter du haut de l’Olympe plutôt que de céder aux avances de Zeus. Sa chute la transforma en île qui fut l'endroit idéal pour accueillir Léto et ses enfants et échapper ainsi à Héra.

Artémis ou Déesse de la chasse

Artémis, déesse de la chasse, de la protection des animaux et de la virginité, est également la personnification du croissant de lune, symbole de renaissance et du cycle de la vie. Toute personne qui oserait agresser les protégés de cette déesse, la plus implacable de tous les Olympiens et vénérée par la tribu des Amazones, suscitera son courroux.

Sa protection était très convoitée par les Grecs de l’antiquité, qui lui offriront un des plus grands temples de l’antiquité, une des 7 merveilles du monde antique, le temple d’Artémis à Éphèse, aujourd’hui en Turquie.

Artémis est le miroir parfait de son frère Apollon représentant à eux deux le principe de polarité de la nature, une certaine forme de "Yin et Yang" hellénique, d’où l’importance de leur culte dans le monde grec.

Délos, berceau d'Appolon, dieu de la beauté, de la musique, de la poésie et des prophéties

 

« Que l’on me donne une lyre et un arc et je donnerai aux hommes les desseins infaillibles de Zeus » 

Contrairement à la beauté froide de sa sœur Artémis, Apollon est d’une beauté flamboyante capable de faire tomber tout mortel et immortel, homme comme femme. Il est surtout la personnification de la lumière solaire, le feu de la vie. Apollon est le fils préféré de Zeus par sa beauté mais aussi par son talent inné de guerrier. Une fois adulte, Apollon quitta l’île d’Astéria qui alors se transforma en une île paradisiaque grâce à la magie du feu solaire, et fut renommée « Délos » signifiant « la resplendissante ».

La vengeance d'Héra et la création de Delphes

Héra qui n'a cessé de vouloir se venger envoya le serpent Python sur les traces des deux jumeaux pour les attaquer. L'animal fut reçu par Appolon qui le maitrisa et le tua. Ce que le dieu de la beauté ne savait cependant pas, c'est que cet agresseur était en fait le fils de Gaia, Déesse de la Terre, et fut contraint pour se rattraper de faire pénitence en lui construisant un temple à l'endroit même du combat. C’est ainsi que fut construit Delphes, du nom de l’animal symbolisant Apollon, le dauphin. Delphes sera le centre des jeux Pythiques et surtout de la grande Oracle, la Pythie nommée en l’honneur de Python. Delphes sera le centre de tout le monde spirituel de la Grèce antique grâce à la magie d’Apollon, cette même magie qui transforma Délos en une île verdoyante et luxuriante.

Allons à présent préparer notre voyage sur cet îlot divin...

L'île sacrée inhabitée

Cette île fait partie des Cyclades, en grec « Kyklos » qui veut dire "cercle", car toutes les îles de cette région forment un cercle autour de l'île sacrée de Délos. Cette dernière à une superficie de 3,43 km², pour une longueur de 5 km et une largeur de 1,3 km, son point culminant est le mont Cynthe (113m) et elle est traversée par la rivière Inopos. Située à l’Est de l’île de Rhénée et à l’Ouest de Mykonos, elle est depuis longtemps inhabitée, souffrant d’un climat aride et d’une inaccessibilité par la mer lorsque le vent se lève. Pendant le période de la Grèce antique, elle a joué un rôle important sur le plan commercial, religieux et politique, connaissant son apogée au VIème siècle av. J.C grâce à la présence d’eau potable.

Site inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1990

L'île est accessible uniquement en bateau depuis Mykonos et se visite dans la journée ( comptez environ 4h). Les billets s'achètent sur place ou en ligne (12€ en tarif plein et 6€ en tarif réduit, le billet étant gratuit pour les moins de 25 ans en provenance de l’Union Européenne). Les horaires d’été sont de 8h à 20h, mais cela peut changer. La meilleure saison pour se rendre sur Délos est le printemps, afin d’apercevoir l’île verte et peuplée de fleurs sauvages. Il est possible de visiter quatre sites principaux et on vous recommande de participer à une visite guidée ( environ 50-60 euros), car vous ne trouverez pas beaucoup d'informations pour comprendre l'importance des différents sites et leur architecture.

La cité religieuse d’Apollon

Elle se situe à l’extrémité Nord de l’avenue des Processions, où selon le mythe, le dieu viendrait y séjourner chaque printemps. A droite du propylée se trouve les ruines de l’Oikos des Naxiens où se situe la base de la statue colossale d’Apollon faite en marbre.

La région du lac Sacré

Pour se diriger vers celle-ci, on doit sortir du Hiéron d’Apollon par l’agora de Théophraste, et passer par l'impressionnante terrasse des lions, statues en marbre de Naxos ayant pour rôle de garder le lac.

Les sanctuaires du Cynthe et le quartier du théâtre

Vous découvrirez des sanctuaires d’Aphrodite, le plus important des trois sanctuaires égyptiens de l’île, le Sarapeion, celui consacré aux Cabires, le temple d’Héra, ainsi que de nombreuses maisons, comme celles d’Inopos ou d’Hermès. Dans le quartier du théâtre vous pourrez visiter quatre maisons, celle des Dauphins, des Masques, du Trident et enfin celle de Dionysos. Le monument le plus important du quartier reste évidemment le théâtre, datant d’environ 250 ans av. J.C pouvant accueillir plus de 5 500 spectateurs.

Le quartier du port marchand

On peut accéder à ce dernier en suivant le bord de mer vers le Sud, et sur le chemin il est possible d’apercevoir plusieurs groupes de magasins, qui servaient au commerce de transit provenant de Tyr ou d’Alexandrie, en direction de l’Italie. L’île était aussi impliquée dans le commerce d’esclave selon Strabon, ce qui a conduit après une révolte, à la construction de l’Agora des Italiens, regroupant des installations de surveillance et de sécurité. On atteint ensuite la baie de Phourni, belle plage pour vous baigner tout en étant abrité du vent du nord et d'où vous apercevrez de loin les ruines du sanctuaire d’Asclépios.

Le musée de Délos

La plupart des antiquités découvertes sur l'île sont regroupées à cet endroit, à l’exception de certaines statues qui ont été transférées au Musée National Archéologique d’Athènes. Vous y trouverez des sculptures archaïques, des sculptures représentatives de la plastique hellénique, des vases ainsi que des petits objets découverts lors des fouilles.

Bonne visite!

stéphanie bordier

Stéphanie Bordier

Responsable de l’Edition lepetitjournal d’Athènes j’accompagne la communauté francophone basée en Grèce. Née à Genève et après plusieurs années à l’étranger , j'ai choisi la capitale hellénique pour poursuivre ma carrière.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Athènes !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale