SUTUS Marbella 2022 : Le tourisme de luxe rêve des fonds marins et de l’espace

Par lepetitjournal.com Andalousie | Publié le 11/09/2022 à 18:02 | Mis à jour le 12/09/2022 à 10:40
Photo : Fabien Cousteau, invité à présenter la "station océanique internationale" à Sutus Marbella, Teleprensa (@teleprensa)
SUTUS Marbella Fabien Cousteau, Teleprensa (@teleprensa)

Le tourisme de luxe qui, en Europe, représente entre 130 et 170 milliards d'euros par an, soit 22 % des recettes totales du secteur, selon le cabinet de conseil Bain & Company, se tourne de plus en plus vers la mer et l'espace : une station océanique internationale ouvrira en 2026, et le premier hôtel pour touristes dans l'espace, le "Space VIP", ouvrira en 2027. Ces projets seront discutés lors de la 3eme édition du "Space and Underwater Tourism SUTUS 2022", LE sommet mondial du tourisme spatial et subaquatique, qui se tiendra à l’Ecole hôtelière Les Roches de Marbella du 28 au 30 septembre en présence de plus de 30 entreprises du secteur.

 

Présence des agences aérospatiales internationales 

Des représentants des principales agences aérospatiales internationales telles que la NASA, des États-Unis, l'ESA, d'Europe, la JAXA, du Japon, et l'Agence spatiale espagnole (AEE), auront leur espace lors de cet événement. S'y ajoutent des entités telles que l'Université internationale de l'espace (ISU), la Société de tourisme spatial (STS) et l'Agence suisse de tourisme spatial (Swiss Space Tourism). De même, les grandes multinationales du secteur du tourisme de luxe seront présentes le 28 septembre à Les Roches Marbella.

SUTUS bénéficie du soutien du ministère du tourisme du gouvernement régional d'Andalousie, d'Extenda, du tourisme et de la planification de la Costa del Sol, d'Acosol et de Pisces VI.

 

Un salon 2022 très féminin 

Parmi les intervenants on compte un nombre important de femmes cette année: Nancy Vermeulen, entraîneur d'astronautes de l'Académie de formation spatiale, Susan Kilrain, commandant d'astronautes, qui parlera de son expérience au-delà de la planète Terre, Carlota Pérez Reverte, archéologue sous-marine, et Carmen García-Roger et Jorge Pla-García, candidats astronautes de l'ESA. 

 

SUTUS
Le 1er hotel spatial, (photo:TecnoHotel)

Des projets visionnaires

Des projets titanesques et visionnaires seront présentés, comme Orbital Assembly, le premier hôtel pour touristes dans l'espace. Ce projet gigantesque que présentera Tim Alatorre, directeur des opérations de cette entreprise américaine, vise à être en orbite en 2025.

Il y aura également Axiom Space, qui vise à créer des villes dans l'espace, et la Space Tourism Society.

 

Fabien Cousteau, une passion pour les océans et les aventures sous la mer

Sur la question du tourisme sous-marin, un monde encore inexploré, Fabien Cousteau, cofondateur et explorateur en chef du groupe Proteus Ocean Group, - et petit-fils du légendaire explorateur français Jacques Cousteau, passionné comme lui par les océans et les aventures sous la mer - présentera les dernières avancées de Proteus, sa station océanique internationale, l'équivalent sous-marin de la Station spatiale internationale, qui devrait être opérationnelle en 2026 et située au large des côtes de Curaçao, en Amérique du Sud. 

Proteus est un complexe de vie sous-marine modulaire de pointe qui permettra aux secteurs public et privé de mener des recherches, de développer de nouvelles applications, de créer des technologies innovantes et de partager leurs histoires avec le monde entier.

Proteus donnera vie à l'océanographie pour un public mondial et changera la façon dont nous interagissons avec l'océan.

81032085_103364314503303_1224241506731163648_o

lepetitjournal.com Andalousie

La rédaction du site lepetitjournal.com Andalousie, le quotidien de référence dédié aux Français expatriés et francophones en Andalousie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Andalousie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bernard Frontero

Rédacteur en chef de l'édition Andalousie.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale