Mercredi 30 septembre 2020
Andalousie
Andalousie

Heureux anniversaire (et prompt rétablissement) à l’icône de Malaga!

Par lepetitjournal.com Andalousie | Publié le 10/08/2020 à 17:30 | Mis à jour le 10/08/2020 à 17:30
Photo : twitter de El Periodico
Banderas 60 ans Cinéma #Malagacapitalcultural

L’acteur, réalisateur, producteur de cinéma espagnol et homme d'affaires d'une ténacité infatigable, José Antonio Domínguez Banderas, mieux connu sous le nom de Antonio Banderas, né le 10 août 1960 à Malaga, fête ses 60 printemps ce lundi dans sa ville natale entouré de ses proches et participera au Starlite Gala. 

Depuis son premier film, "Labyrinthe of Passions" (1982), Banderas a tourné plus d'une centaine de longs et courts métrages, en a réalisé deux ("Crazy in Alabama", 1999, et "The Way of the English", 2006), en a produit neuf autres - dont trois films d'animation de Green Moon - et a joué dans des centaines de publicités, de Freixenet à ses propres créations de parfums. 

Deux rayons de lumière: Nicole et Stella

L'acteur profite de l’été dans sa ville natale, Malaga, avec Nicole Kimpel, femme d’affaires allemande rencontrée au Festival de Cannes qui occupe son cœur depuis six ans.

 

Banderas a admis que lorsqu'il a rencontré cette femme d’affaires, son cœur a basculé. 

Elle est très loin de mon monde et cela m'a beaucoup attiré. C'est une personne très calme et je suis tout le contraire, hyperactif, et j'ai besoin de quelqu'un pour me calmer

L'autre femme dans sa vie est sa fille Stella del Carmen. Cette jeune femme de 24 ans, fille de Mélanie Griffith, est une autre grande admiratrice de son père comme des coutumes et de la gastronomie espagnoles...ne partage t’elle pas avec lui sur twitter ses recettes telles que la paella et la tortilla de patatas!

Un monstre du 7e art et icône de Malaga

Fils d'un policier et d’une enseignante au lycée, José Antonio Domínguez Banderas (1960) commence à suivre des cours de théâtre à Malaga à l'âge de 14 ans. A cette époque, son objectif était de devenir footballeur, une vocation qui a été interrompue par une entorse qui allait faire du métier d'acteur l'axe de sa vie.

En 1980, Antonio a 19 ans quand il quitte  l'école d'art dramatique de Malaga et le groupe Teatro-Escuela ARA pour la capitale, avec beaucoup d'enthousiasme et les poches cousues pour que les 15 000 pesetas qu'il transportait ne soient pas volées. Tout ce qui s'est passé depuis lors, malgré cet accident cardiaque en 2017, ont fait de lui un monstre du cinéma mondial, le  “Latin Lover” comme le souligne le WestDeutsche Zeitung mais aussi l’ambassadeur de la ville de Malaga, dont il enrichit la volonté de devenir la capitale culturelle du Sud de l’Europe.

En cette année 2020, l’icône de la ville de Malaga a réussi à consolider de grands projets, comme le lancement d'une société de production télévisuelle avec laquelle il crée et développe des contenus de théâtre et de télévision liés à son théâtre Soho Caixabank à Malaga. Un projet que l'acteur avait sur sa liste de "choses à faire" depuis 20 ans.

Ce projet est la chose la plus importante que j’ai jamais faite!

Aujourd'hui, son théâtre et son projet ont survécu la pandémie, de beaux projets sont en cours et, grande nouvelle pour sa ville, le Théâtre Soho accueillera le gala des Goya 2021, que l'acteur présentera avec María Casado.

Derniere minute...

L'acteur qui fête aujourd’hui ses 60 ans vient d’annoncer qu'il sera obligé de fêter son anniversaire en restant en quarantaine après avoir été testé positif au COVID-19.

Sur son compte Twitter, M. Banderas a expliqué qu'il est "confiant" qu'il se remettra "le plus vite possible", ce qui, espère-t-il, lui permettra de "surmonter le processus infectieux" dont il souffre et qui touche "tant de personnes sur la planète".

Je suis relativement bien, juste un peu plus fatigué que d'habitude

 

0 Commentaire (s)Réagir