Salon Extenda Global de Malaga : «Les exportations andalouses tendent à l’excellence»

Par Laure Linot | Publié le 24/11/2022 à 18:06 | Mis à jour le 25/11/2022 à 10:35
Photo : Salon Extenda Global au FYCMA , Laure Linot
Le salon EXTENDA Global Malaga

Extenda Global s’est tenu du 16 au 17 novembre 2022 au FYCMA de Malaga. Ce salon du commerce extérieur est la plus grande réunion commerciale internationale d’Andalousie. Pendant deux jours, les délégations de 63 pays - dont la France - s’y sont donné rendez-vous pour échanger lors de plus de 1500 réunions en B2B avec 616 professionnels andalous. L’occasion de faire le point sur les échanges commerciaux entre la France et le Sud de la péninsule ibérique, la 4e destination des investisseurs étrangers en Espagne.

 

L’Andalousie et l’Hexagone ont développé des relations économiques étroites, comme nous l’expliquent José Michel Garcia, responsable d’Extenda France, et Ester Ferri, cheffe de projet pour Extenda France.

 

EXTENDA Global

 

 

Le Petit Journal : Qu’est-ce que le salon Extenda Global et quelles sont ses objectifs ? 

José Michel Garcia, responsable d’Extenda France : Le but de ce salon, c’est de renforcer les liens entre l’Andalousie et le reste du monde. Il facilite les démarches des entreprises andalouses qui souhaitent vendre des produits ou des services à l’étranger. Ce salon est organisé par Extenda, un organisme public qui appartient à Andalucia TRADE et dépend de la Junta de Andalucia. Son objectif est de favoriser le développement économique et entrepreneunarial de l’Andalousie à l’international ; 13 000 entreprises andalouses sont déjà enregistrées dans son annuaire.

 

      Vidéo: José Michel Garcia présente les missions du salon Extenda Global

 

Ce qui fait la force d’Extenda, c’est son grand réseau de délégués à travers le monde : 63 pays disposent d’une délégation d’Extenda et d’autres viennent de rejoindre récemment le réseau, comme Le Canada, le Vietnam ou le Japon. Les membres des délégations d’Extenda vivent à l’étranger et connaissent parfaitement le marché local, ce qui aide au mieux les entreprises andalouses à exporter. À ma connaissance, aucune autre communauté autonome espagnole ne dispose d’une telle force d’action à l’international. Une autre spécificité d’Extenda, c’est que nous n’appliquons aucun filtre pour sélectionner les entreprises qui souhaitent développer un projet à l’international. Toutes les candidates à l’exportation sont les bienvenues, quelle que soit leur taille ou leur maturité. Et de nombreux services sont gratuits.

En France, la délégation d’Extenda est composée de 3 personnes : un analyste de marché - José Sellán, une cheffe de projet - Ester Ferri, et un responsable d’Extenda France, moi-même.

La grande force d’Extenda, c’est son réseau mondial

 

Le Petit Journal : Comment Extenda France aide-t-elle les entreprises andalouses à mettre en œuvre leur projet sur l’Hexagone ?  

Ester Ferri, cheffe de projet Extenda France : Concrètement, on organise des rencontres, on apporte des contacts pour orienter les professionnels andalous sur le marché français. On Extenda Global FYCMA Malaga essaye de leur trouver le marché idéal, les niches possibles selon leur cible. En 2 ou 3 mois, on peut leur fournir des listings par exemple, si ces entreprises recherchent un distributeur français, les accompagner pour participer à un salon professionnel ou encore mettre en place un accompagnement personnalisé avec la mise au point d’un agenda commercial sur-mesure.

Nous effectuons également des accompagnements de projets groupés : comme l’organisation d’un show-room avec plusieurs distributeurs d’huile d’olive andalous face à un public de clients potentiels. Mais nous faisons aussi l’inverse : nous invitons des exportateurs et des distributeurs français à venir visiter l’Andalousie. Par exemple, la semaine dernière, nous avons organisé la venue d’un importateur de pierres et d’architectes français dans les carrières de marbre de Macael, près d’Almeria. Ils se sont également rendus à l’Alhambra de Grenade pour voir « le Patio de los Leones », réalisé en marbre de Macael. Notre mission est d’identifier les bonnes personnes susceptibles d’acheter ce marbre haut de gamme en France. De la même façon, nous organisons régulièrement des visites avec les grossistes de Rungis à Séville, Almeria ou Huelva.

 

       Vidéo: Ester  Ferri, cheffe de projet Exenta France, nous explique comment Extenda aide les entreprises andalouses

 

Le Petit Journal : Quels sont les principaux secteurs exportateurs entre l’Andalousie et la France ? 

José Michel Garcia, responsable d’Extenda France : Les trois principaux secteurs commerciaux sont d’abord l’agroalimentaire : avec l’huile d’olive, les fruits rouges de Huelva, les tomates d’Almeria, ou encore les agrumes, les avocats et les mangues. Ensuite, l’aéronautique représente une part importante des échanges avec l’entreprise Airbus qui est installée à Séville et à Cadiz. On peut enfin citer l’enseignement de l’Espagnol, avec de nombreuses écoles de langues qui cherchent de la visibilité pour leurs programmes d’ELE (espagnol langue étrangère) et le développement de leurs séjours linguistiques, notamment à Malaga, Cadiz ou Séville.

L’Andalousie n’est pas enfermée dans la production de fruits et légumes. Elle tend vers l’excellence

 

Le Petit Journal : Quels sont les produits phares d’Andalousie qui connaissent un grand succès en France ? 

José Michel Garcia, responsable d’Extenda France : Au niveau des exportations, le produit incontournable, c’est bien évidemment l’huile d’olive. Environ 80% de la production espagnole d’huile d’olive provient d’Andalousie. Ensuite, les fruits rouges comme la fraise ou la framboise de Huelva s’exportent beaucoup. Puis vient le jambon ibérique, avec deux marques de jambon qui ont une AOC : Jabugo et Pedroches. Mais il ne faudrait pas résumer l’Andalousie au secteur agroalimentaire ! Elle développe de nombreuses relations commerciales autour de la technologie et des produits d’excellence. On peut par exemple citer l’entreprise « Cosentino » d’Alméria, qui a développé des Brevets afin de prévenir la fin des carrières et l’épuisement des matières premières. Au niveau des services, les technologies médicales suscitent de nombreux investissements de la part de la France ainsi que des collaborations avec des universités et des laboratoires français. C’est le cas del Parque Tecnológico de la Salud de Granada, le parc technologique de santé de Grenade, ou le PTA de Malaga. On peut également mentionner le projet SmartCity, ces villes connectées et durables. Malaga s’est positionnée sur le secteur de la mobilité intelligente et IDEA s’intéresse à ce secteur en plein développement. 

 

En clôture du salon Extenda Global, la conseillère à l’Économie et aux finances de la Junta de Andalucia, Carolina España, a annoncé un chiffre record des ventes pour l’Andalousie en 2022, avec plus de 40 milliards d’euros d’exportations.

 

Extenda Global Malaga
Photo: Extenda, Junta de Andalucia

 

 

 

Laure Linot journaliste Lepetitjournal

Laure Linot

Journaliste web pour l’édition LePetitJournal.com/Andalousie, spécialiste des Médias et de l’Education, passionnée par la culture franco-espagnole. Entre France et Espagne, suite à une carrière de 17 ans comme journaliste et reporter à France Télévisions.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Andalousie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bernard Frontero

Rédacteur en chef de l'édition Andalousie.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale