Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 4
  • 0

Prendre sa retraite à Alger : le guide complet

L’Algérie est le premier pays d’accueil des retraités français. En raison de leurs attaches familiales mais aussi d’un climat agréable, ils se sont installés sur le territoire du Maghreb. Comment prendre sa retraite en Algérie ?

prendre sa retraite en algérieprendre sa retraite en algérie
Écrit par Teddy Perez
Publié le 28 mars 2024, mis à jour le 20 mai 2024

La retraite en Algérie

Le régime des retraites en Algérie a connu une réforme aux répercussions non négligeables sur le plan social et financier à la fin de l’année 2016 afin de réinstaurer l’équilibre financier de la Caisse nationale des Retraites.

Dans sa nouvelle version, la loi relative aux retraites, établit que le travailleur prétendant au bénéfice de la pension de retraite doit obligatoirement réunir les deux conditions suivantes : être âgé de 60 ans, au moins ; et avoir travaillé pendant 15 ans au moins. Par ailleurs, le travailleur peut opter volontairement pour la poursuite de son activité, au-delà de l’âge cité, dans la limite de 5 années, au cours desquelles l’employeur ne peut prononcer sa mise à la retraite.

Concernant l'exception des retraites anticipées, le ministre du Travail Fayçal Bentaleb a annoncé en octobre 2023 que son département envisageait de mettre en place des mesures qui permettraient un départ anticipé à la retraite après 32 années de service, indépendamment de l’âge légal, contrairement à la pratique actuelle.

 

conseils pour prendre sa retraite à alger

 

Comment prendre sa retraite à Alger ?

Vous êtes Français ou Algérien, titulaire d'une pension de vieillesse du régime français de travailleurs salariés, la Convention franco-algérienne de sécurité sociale du 1er octobre 1980 vous permet de bénéficier d'une couverture maladie sur le territoire algérien. Une couverture au titre de votre retraite française si vous n'avez pas un droit au regard du régime algérien.

Si la résidence fiscale n'est plus établie en France, vous n'aurez à payer ni la cotisation sociale généralisée (CSG), ni la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS) ni la contribution additionnelle de solidarité pour l'autonomie (Casa). À la place, une cotisation d'assurance maladie est retenue sur vos pensions si vous êtes à charge d'un régime français. C'est le cas notamment si vous avez des droits lors de vos séjours temporaires en France, dans les conditions mentionnées au point précédent.

Aucune attestation de droit aux soins ne vous est délivrée avant votre départ. Vous devez vous adresser aux services de la Caisse Nationale des Assurances Sociales (CNAS) de votre lieu de résidence en Algérie.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur l’espace Retraite de la Caisse des Français de l’étranger, le seul acteur sur le marché de l’assurance qui donne aux expatriés la possibilité de travailler à l'étranger sans impact négatif sur leur retraite.

 

Peut-on continuer de toucher sa pension de retraite française ? 

Selon l’Union des Français de l’étranger, si vous êtes retraité du régime français de sécurité sociale et que vous choisissez de vivre votre retraite en Algérie, vous pouvez toucher votre pension française à laquelle vous avez droit. Dans ce cas précis, il faut prévenir votre caisse d’Assurance maladie et votre caisse de retraite de votre départ et de votre nouvelle adresse à l’étranger.

Avant votre départ de France, demandez le formulaire E 121/S1 à votre caisse de retraite. Une fois sur place, ce document vous permettra de vous inscrire auprès de l’organisme de sécurité sociale de votre lieu de résidence. Attention, votre pension vous sera versée dans la monnaie du pays de résidence, ce qui peut entraîner des frais puisque les institutions de versement reçoivent les montants en euros. Vous devrez aussi faire remplir un certificat de vie par l’autorité compétente algérienne (mairie, notaire public…), valable pour une durée d’un an, et l’adresser à chaque caisse de retraite à laquelle vous êtes affilié.
 

prendre sa retraite en Algérie

 

Le visa en Algérie

En tant que Français, vous devez obtenir un visa (tampon apposé sur votre passeport français) auprès du consulat algérien de votre lieu de résidence. Pour ce faire, vous devez vous déplacer personnellement (accompagné par l'un de vos parents ou tuteur) et prendre rendez-vous en ligne.

Les ressortissants Français justifiant de 3 années de résidence régulière en Algérie, bénéficient d'une carte de séjour, d'une durée de validité de 10 ans.

 

Quel budget mensuel pour vivre sa retraite à Alger ?

Le coût de la vie est bien en-dessous de celui de la France . En moyenne, en 2024, il est 57% moins important qu'en France. Le salaire mensuel moyen est de : 268€ (soit environ 39.000 dinars algériens). Le coût de la vie pour habiter (logement, abonnements...) en Algérie est en moyenne 68% moins cher par rapport à la France.

Les impôts à Alger pour un retraité français

Pour rappel, il vous faut fournir chaque année votre certificat de vie délivré par l’autorité algérienne à la France, condition pour percevoir votre retraite en Algérie. Vous ne serez soumis ni à la Casa (contribution de solidarité pour l’autonomie) ni à la CRDS. Votre pension sera imposée selon les lois de votre pays d’accueil, en l’occurrence l’Algérie.

 

tout savoir pour prendre sa retraite à Alger

 

Assurances, mutuelles, médecins… Comment prendre soin de sa santé à Alger ?

La santé est assurée par deux types de soins : public et privé. Chacun peut avoir des soins gratuits dans un hôpital géré par l'État ou aller dans une clinique privée où il doit payer. Beaucoup de cliniques privées ont été créées ces dernières années dans presque tous les domaines de santé.

Afin de simplifier le processus de retraite, il est dorénavant possible d'effectuer les démarches administratives en ligne. Le service internet "Ma retraite à l'étranger", accessible depuis votre compte retraite, ou sur les espaces personnels de certains régimes de retraite (www.lassuranceretraite.fr, www.agirc-arrco.fr, https://retraitesolidarite.caissedesdepots.fr), vous permettent de recevoir et de renvoyer les documents.

La première option pour couvrir sa santé à l'étranger est la Caisse de Sécurité sociale des Français (CFE). L’organisme met en place des remboursements de santé équivalents aux niveaux de prise en charge de l'Assurance maladie.
Voici une liste des médecins présents en Algérie, fournie par le Consulat général : https://annaba.consulfrance.org/Liste-des-medecins

 

Des résidences ou maisons de retraite à Alger pour les Français

En Algérie, un logement pour senior est une habitation qui est spécialement construite pour répondre aux besoins d'une population algérienne de plus en plus vieillissante, mais qui accueille plus de 400,000 retraités de nationalité française ou bi-nationaux.

Ce logement pour senior est en principe proposé par l'Etat algérien pour les personnes âgées sans famille mais aussi sous la forme de résidences privées pour les retraités. Une nouvelle tendance qui est mise à la disposition des retraités algériens et algériennes qui cherchent le confort qu'ils ne trouvent pas dans une maison de retraite algérienne d'Etat.

Depuis quelques années, les maisons de retraite en Algérie ont le vent en poupe. Elles sont de plus en plus nombreuses : une soixantaine d’établissements répartis dans les 48 régions - wilayas - du pays.

Flash infos