Mardi 18 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Maria Luisa de Contes: développer l'esprit de solidarité chez Renault

Par Vincent Garnier* | Publié le 17/12/2018 à 16:39 | Mis à jour le 18/12/2018 à 11:52
maria luisa de contes

Directrice de la Responsabilité Sociale et Corporative (RSC) du Groupe Renault Espagne et directrice de la Fondation Renault pour l'Inclusion et la Mobilité Durable (FRIMS selon ses initiales espagnoles) depuis janvier 2018, elle a pris à bras le corps une mission qui fait partie de l'ADN de la marque Renault, et qui correspond en outre à son caractère au quotidien : contribuer à un monde meilleur.

 

En promouvant via la Fondation et sous le slogan de Mobilize toute une série d'initiatives transversales, au sein du groupe et de ses 6 filiales espagnoles, mais aussi vers l'extérieur, à destination des usagers automobile notamment, cette personnalité hors du commun, forgée de convictions -qui a notamment renoncé à sa nationalité espagnole au profit de la française- véhicule non seulement les valeurs de la marque, mais apporte aussi une dose d'humanité, particulièrement bienvenue dans le monde de l'entreprise.

 

Je refuse de considérer les femmes, qui représentent 51% de la population, comme faisant partie de la diversité : nous sommes la majorité


La Fondation Renault, dont les missions gravitaient à l'origine autour de thématiques liées à la mobilité, intègre depuis janvier 2018 une nouvelle facette : l'inclusion. Est-ce une coïncidence ? Sous la présidence d'Ivan Segal, par ailleurs DG de la filiale Renault España Comercial, c'est à la même époque que Maria Luisa de Contes a pris la direction de la structure, avec le clair objectif de dynamiser l'existant et impliquer plus encore les salariés.

Responsable de la diversité au sein de Renault Espagne, en charge du réseau féminin Women@Renault, la présidente de l'association d'amitié hispano-française Mujeres Avenir, engagée depuis des années pour une meilleure représentation de la femme au sein de la société -et notamment de l'entreprise- a pris ses nouvelles responsabilités avec le même enthousiasme et la même énergie qui caractérise son parcours au cours de 4 décennies, dans un univers particulièrement masculin : la fabrication automobile. Si son discours est ponctué des saillies dont elle a coutume -"Je refuse de considérer les femmes, qui représentent 51% de la population, comme faisant partie de la diversité : nous sommes la majorité", un exemple parmi d'autres- il n'empêche que son action contribue à bouleverser un schéma pendant longtemps bien établi, à savoir la production de véhicules pour et par un seul segment de la population. Ainsi, les femmes consomment aussi des voitures, elles sont décisionnaires à l'heure de l'acte d'achat : Renault l'a compris en développant le modèle Kadjar par exemple. Il en va de même pour toute une série de collectifs, allant des LGBT aux personnes handicapées, qui doivent pouvoir accéder et se reconnaître dans les véhicules produits par le fabricant. La démarche, si elle n'inclut pas ces mêmes collectifs au sein de l'entreprise, est vouée à rester une coquille vide. C'est tout le défi que la directrice de la RSC est chargée de relever au sein de Renault Espagne.

 

Nous souhaitons être plus courageux que les autres entreprises


"Nous souhaitons être plus courageux que les autres entreprises", défend Maria Luisa de Contes, qui a passé l'année 2018 à parcourir le territoire en compagnie de la nageuse paralympique, médaillée 26 fois aux JO, Teresa Perales, ambassadrice en Espagne de la Fondation. C'est en compagnie de cette dernière, qu'elle assure une des entreprises les plus visibles de la FRIMS : la sensibilisation, au sein des concessions du groupe, aux besoins des collectifs handicapés. Les deux femmes se transmettent réciproquement leur énergie et leur passion et constituent un duo de choc. "La plupart du temps, lorsqu'ils voient un client handicapé entrer dans leur boutique, les concessionnaires prennent peur", explique l'intéressée. L'objectif du programme Renault "mobilité pour tous", engagé dans le cadre de Mobilize, est de leur transmettre les outils pour mieux connaître les besoins de ces clients, mais aussi la gamme de véhicules développés spécialement par Renault à leur attention. "Derrière les besoins spécifiques de chacune de ces personnes, il y a toute une famille. Si nous réussissons à résoudre leur besoin, ils s'en rappelleront toute leur vie", défend-elle. Le marché est minime -105 véhicules commercialisés en Espagne en 2018 pour Renault, loin devant l'ensemble des autres fabricants- et peu rentable. "Ce n'est pas un négoce en soi, il s'agit avant tout d'un pari de la marque", décrypte encore la responsable RSC. Toujours est-il que l'opération de sensibilisation porte ses fruits : cet été la ville de Valencia a commandé 27 taxis Kangoo adaptés aux spécificités du handicap. "Nous avons épuisé les stocks sur tout notre réseau, pour répondre à leur demande", explique le responsable de la ligne, Telesforo Gil Perianes. L'opération est en tous cas l'une des plus médiatiques du groupe, et un réseau de concessionnaires solidaires s'est constitué. "Je souhaite organiser en 2019 un grand événement qui regroupe en un même lieu, à Séville, toute une partie du réseau de concessionnaires", avance Maria Luisa de Contes, "pour donner plus de visibilité encore à l'opération".

maria luisa de contes

 

Courant septembre à Madrid, lors de la remise du Prix Renault Mobilize Espagne pour l'Inclusion et la Mobilité Durable, en présence de Hugo Morán, Secrétaire d'Etat espagnol à l'Environnement, la Directrice Générale de Mobilize Espagne avait profité de cet acte fort promu par la Fondation pour lancer une paire de messages : "Rien n'est impossible" et "Chacun peut apporter sa petite contribution au changement". Avec notamment la création d'une catégorie visant à récompenser les travaux de fin d'études de femmes universitaires liés à la mobilité durable, elle avait aussi défendu un point qui lui est cher : "Il faut faire en sorte que plus de femmes choisissent des cursus techniques", avait-elle martelé à cette occasion. "En tant qu'entreprise automobile, Renault doit faire partie de la solution des défis de notre société. Pour cela nous nous mobilisons pour contribuer à une société plus juste, positive et inclusive", répète-t-elle. Dans ce cadre, la Fondation promeut des actions structurées autour de 6 axes différents : l'éducation, l'environnement, la sécurité routière, l'entrepreneuriat social, le bénévolat d'entreprise et la diversité, donc. Au total, ce sont une vingtaine de programmes qui sont soutenus. "Tous participent à développer l'esprit de solidarité chez Renault", maintient Maria Luisa de Contes.

 

Nous nous mobilisons pour contribuer à une société plus juste, positive et inclusive


C'est ainsi que sous son impulsion, les employés du groupe -plus de 13.000 personnes en Espagne- impliqués dans une ONG à titre personnel ont été appelés à participer à un concours organisé par Mobilize, avec 10.000 euros à la clé pour la cause gagnante. C'est une association sévillane, "El Gancho Infantil", impliquée dans la création d'une terrasse ludique au sein de l'hôpital pour enfants Virgen del Rocio, qui a remporté le Prix. "J'invite vraiment tous les employés du groupe à venir nous voir, pour s'impliquer dans notre démarche", déclare la Directrice RSC. "Ensemble, nous sommes en mesure de faire de très belles choses, qui nous enrichissent tous". La semaine dernière, c'est la sécurité routière qui était à l'honneur : un groupe d'élèves du lycée Isidra de Guzmán, à Alcalá de Henares, était récompensé dans le cadre du concours international Your Ideas, Your Initiatives, parmi 56 projets issus de 13 pays. Afin d'enseigner les concepts de base de la sécurité routière, et de transmettre des valeurs citoyennes, les élèves de l'établissement ont créé un jeu de rôle collaboratif, “Shadow on the Road, avec comme fil conducteur la coopération, la prudence, la solidarité et l'entraide. "Cela fait partie d'un des axes essentiels de la Fondation", explique Maria Luisa de Contes.

prix mobilize espagne


Avant de partir s'assurer de la bonne intégration d'une équipe de salariés en situation de handicap, au sein du magasin de pièces de rechange du Groupe Renault, à Torre de la Alameda, dans l'est madrilène, elle glisse encore : "Nous avons fait bouger beaucoup de choses en un an. Nous allons continuer à sensibiliser l'ensemble des filiales du groupe et agir plus encore avec les unités de fabrication".

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Madrid

TRIBUNE

L'Espagne sans clichés - S’intégrer sans peur et sans reproche

Il est difficile de faire preuve de plus d’incohérence qu’en vivant dans un pays que l’on critique. C’est ce qui arrive à de nombreux expatriés qui ne savent pas s’adapter à une autre culture.

Expat Mag

HISTOIRE

Les premiers pas sur la Lune: le récit de l'AFP le 21 juillet 1969

Il est 22H56 au centre spatial de la Nasa de Houston ce dimanche 20 juillet 1969 quand Neil Armstrong pose le pied sur la Lune. Pour couvrir l'événement, l'AFP a dépêché sur place plusieurs envoyés sp

Sur le même sujet