Lundi 30 mars 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L’Equipe EDC Madrid propose un regard "business-croyant"

Par Eric Gardner de Béville | Publié le 29/01/2020 à 11:38 | Mis à jour le 09/02/2020 à 09:45
Photo : Headway
Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens espagne

Créée il y a deux ans par l’auteur de cette tribune, l’équipe madrilène des Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens compte aujourd’hui une douzaine de membres qui se réunissent mensuellement. 

 

Issus de TPE locales ou de grands groupes internationaux, représentatifs d’une large panoplie de secteurs industriels ou de services, les membres de l’équipe EDC débattent, partagent et agissent sur des questions professionnelles variées, souvent liées à l’actualité. L’objectif est de favoriser une meilleure cohérence entre le professionnel et le spirituel, le personnel et le communautaire, pour partager la pensée sociale chrétienne et développer le bien commun en entreprise.


Né en France en 1926, le mouvement prend de l’ampleur à l’international

Bien que le nom Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens et son sigle EDC fêtent seulement leurs vingt ans cette année, le mouvement prend sa source dans la Confédération Française des Professions créée en 1926 et qui regroupait déjà les syndicats d’employeurs chrétiens. Les EDC rassemblent plus de 3.200 dirigeants et chefs d’entreprise de toutes tailles et de tous les secteurs professionnels. Ils proposent aux membres de se regrouper en équipes, souvent de douze membres environ, avec un conseiller spirituel, pour réfléchir ensemble et partager les expériences individuelles de réussite ou d’échec. Ainsi enrichies par l’échange et la communion, les équipes proposent des voies d’actions personnelles ou collectives pour imprégner la vie professionnel d’un parfum de chrétienté destiné à améliorer la vie en entreprise.

Essentiellement français depuis leur conception il y a presque cent ans, les EDC sont aujourd’hui répartis sur les cinq continents. Dans un monde de plus en plus global qu’on le veuille ou non, avec le pour et le contre, et avec l’internationalisation de certaines pratiques entrepreneuriales souvent plus axées sur l’efficience et l’efficacité que sur l’humain et le progrès, les EDC proposent une vision économique du bien commun dans le but d’unir expansion et inclusion.


En Espagne, les EDC montent en puissance depuis deux ans

Le mouvement est présent à Madrid et Barcelone avec des équipes de responsables francophones issus d’entreprises françaises en Espagne ou d’expatriés français au sein de groupes internationaux, ou encore d’entrepreneurs autonomes locaux attachés professionnellement ou affectivement à la France.

Les EDC sont une organisation œcuménique qui trouve en Espagne un environnement entrepreunarial ayant des racines profondes dans le Catholicisme traditionnel. Toutefois, dans le tourbillon moderne des mutations digitales, environnementales, technologiques, sociétales, religieuses et autres, les EDC Madrid apportent une vision, une démarche et une parole apaisante mais efficiente, humaine et efficace, avec des propositions et solutions à échelle locale pour le bien des entreprises et employés de la communauté.


Des thèmes de discussion variés mais toujours à la jonction du professionnel et de l’humain

L’entreprise est à la fois le lieu idéal et le pire pour manifester sa foi chrétienne. Les sujets qui touchent à la morale chrétienne sont légions : pouvoir, rémunération, licenciement, partage de bénéfices, bien commun, éthique, hiérarchie, respect, etc. En revanche, le milieu professionnel est aussi souvent -même si pas toujours- celui de la discrétion, du "non-religieux", de la peur parfois ou du manque de courage.

L’équipe EDC Madrid a su trouver un terrain d’entente politiquement correct tout en étant ferme dans la foi pour avancer dans la formation individuelle des membres et dégager un consensus autour de thèmes parfois délicats à traiter. Il en va ainsi des sujets tels que : Comment être chrétien en entreprise ; La morale et l’impôt des sociétés ; Le pardon chrétien a-t-il sa place en entreprise ; L’abus de bien social et la doctrine sociale de l’Eglise ; Comment vivre le carême en entreprise ; Le chrétien et le pouvoir d’achat ; Rôle et place des Seniors dans l’entreprise.

Les EDC Madrid sont encore à leurs "baby steps" mais l’initiative il y a deux ans issue de l’organisation centrale parisienne des EDC a pris racine en Espagne et commence à donner du fruit localement. Le premier président vient de passer le témoin et tous les feux sont au vert pour une montée en puissance. Toutefois, la tâche ne sera sans doute pas aisée dans une Espagne de plus en plus consumériste et "business" et de moins en moins altruiste et croyante.

egyb

Eric Gardner de Béville

Recruteur et juriste international à Madrid, fondateur de FIDADE, le Foro Internacional De Abogados De Empresas.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet