Mercredi 23 septembre 2020

"La Chambre, fer de lance de la présence française en Espagne"

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 27/06/2020 à 23:43 | Mis à jour le 29/06/2020 à 11:49
Photo : DR
chambre franco espagnole commerce industrie

La dernière Assemblée générale de la Chambre franco-espagnole de commerce et d'industrie, communément appelée "La Chambre", a permis de faire le bilan de ces 3 dernières années pour son président, Laurent Paillassot, CEO d’Orange, et d’annoncer sa nouvelle présidente, Sara Bieger.

 

Au cours de la dernière Assemblée générale de la Chambre franco-espagnole de commerce et d'industrie, qui s’est réalisée la semaine dernière en visioconférence, Laurent Paillassot, le CEO d’Orange en Espagne, a passé le relai à Sara Bieger, associée directrice d’AltoPartners

Le bilan de ces trois ans est particulièrement positif et Laurent Paillassot retient de cette "étape enrichissante et passionnante" les différents collectifs de La Chambre, à commencer par son équipe, dirigée par Bertrand Barthélémy, "qui, malgré les difficultés, a pu se mobiliser" ; ensuite les différentes commissions de travail qui ont fait "un travail formidable", le Club d’Affaires, véritable poumon économique de La Chambre et enfin, l’équipe du conseil d’administration, présent à ses côtés à tout moment pour apporter leur soutien. 

De son côté, l’ambassadeur de France en Espagne, Jean-Michel Casa, qui assistait à l’AG, a déclaré que les relations entre la Chambre et l’Ambassade étaient "particulièrement fructueuses et que La Chambre représentait le fer de lance de la présence française en Espagne". 

L’ambassadeur a souligné qu’avec le Covid-19, l’Espagne fait partie des pays européens les plus touchés, et que les dernières prévisions du FMI sont encore plus inquiétantes. "Vient maintenant le temps de la relance, qui doit être européenne et solidaire". Jean-Michel Casa a rappelé en ce sens que l’Allemagne prend le 1er juillet la présidence du conseil de l’Union européenne ce semestre, "ce qui représente une très bonne nouvelle pour l’Europe". 


Plus que des témoins, les entreprises sont devenues des acteurs

Jean-Michel Casa est persuadé que les changements vont être profonds et qu’il n’y aura pas de retour à "l’avant normalité". "Il y aura vraiment un avant et un après Covid-19 -a-t-il affirmé- et ce qui est clair c’est qu’il ne faut pas baisser la garde tant qu’on n’aura pas trouvé de vaccin. Les habitudes ont changé, la manière de vivre, de travailler, de s’amuser n’est plus la même et les entreprises ont dû s’adapter de façon spectaculaire, du jour au lendemain. Plus que des témoins, les entreprises sont devenues des acteurs". 

Dans cette nouvelle étape post-Covid-19, l’Ambassadeur de France a rappelé qu’il est nécessaire d’échanger les idées, "d’où l’importance de la Chambre et son implication pour se réinventer et partager les expériences. L’Espagne et la France sont deux pays fondamentaux qui forment le noyau dur de l’Europe". 


67% de clients français et 33% espagnols

En ce qui concerne les comptes de la Chambre franco-espagnole de commerce et d'industrie, son président Laurent Paillassot a signalé que le chiffre d’affaires était légèrement plus bas, de 3 % face à 2018, qui avait été une année exceptionnelle. En outre, cette légère baisse du chiffre d’affaires a été compensée par une meilleure activité de la gestion administrative et fiscale pour les entreprises. Par ailleurs, le nombre des activités et des événements est en augmentation par rapport à 2018. A signaler, les journées de présentation du marché français en Espagne et du marché espagnol en France, en particulier  la "Tienda efimera" organisée à Paris pour faire connaître les produits espagnols et qui avait connu un franc succès. Avec 67% de clients français et 33% espagnols, La Chambre peut se targuer de connaître parfaitement le marché et d’offrir un service personnalisé. Ce n’est pas pour rien que 60% des entreprises qui ont fait appel à ses services sont récurrentes.

Lors du Covid-19, toute l’équipe de La Chambre a bien sûr fait du télétravail, et a su très vite s’adapter à la nouvelle situation. Elle a ainsi créé un espace virtuel sur son portail appelé "La Chambre versus Covid-19", pour être plus près de ses clients. Ensuite, une quarantaine de webinaires se sont déroulés, et il a fallu adapter l’offre et le lancement de nouveaux services digitaux pour faire connaître le marché espagnol au français.


La première femme présidente, dans l'histoire de l'institution créée en 1894

De son côté, la nouvelle présidente de La Chambre, Sara Bieger, est la première femme dans l'histoire de l'institution créée en 1894. Cette dernière a rappelé que sa présidence serait "une présidence d'équipe", où les services aux entreprises partenaires continueront de s’adapter aux temps nouveaux.

Sara Bieger arrive à un moment particulièrement délicat. "Dans cette nouvelle étape, numérique et pleine d'incertitudes sur les modèles économiques -a-t-elle signalé- je souhaite que les entreprises partenaires soient au centre, à la recherche des formules les plus adaptées pour fournir des services en phase avec les temps nouveaux et une mise en réseau de qualité. À cette fin, nous travaillons sur un nouveau plan stratégique. Parce que nous voulons continuer, comme nous le faisons depuis plus de 125 ans, à promouvoir le développement économique et la relation avec les différentes administrations françaises et espagnoles, en consolidant notre présence dans le vaste écosystème franco-espagnol".

La Chambre est pleinement consciente que de nombreuses entreprises vont devoir faire face à une crise économique difficile et dans ce contexte, l’institution franco-espagnole va continuer à leurs côtés. "Avec la pandémie que nous avons connue et qui nous accompagnera encore -explique la nouvelle présidente de la Chambre- nous avons pris conscience de la valeur de la proximité physique et nous devons continuer à soutenir la relation entre la France et l'Espagne en tant que grands partenaires commerciaux qu'ils ont été pendant de nombreuses années".


Création d'alliances

Pour Sara Bieger, la création d'alliances est ce qui fait la force des entreprises, une formule qui permet d’obtenir un plus grand impact à tous les niveaux, tant politique que commercial. "C'est peut-être le moment pour La Chambre française de travailler dans cet objectif -ajoute-t-elle- avec ce sens de la collaboration. Comme le dit la phrase bien connue : 'Si vous voulez aller plus vite, allez-y seul. Si vous voulez aller plus loin, allez accompagné'".

Pendant cette présidence "très solidaire", Sara Bieger a voulu rappeler l’importance de l’équipe du conseil d’administration qui l’entoure, avec "deux grandes femmes professionnelles, Cecilia Boned, présidente de la BNP Paribas et Eva Ivars, directrice générale d'Alain Afflelou, avec notre secrétaire général, Alejandro Alonso du cabinet López Ibor, Philippe Dillmann, président de DBP Consultants, Guillaume Girard-Reydet, président de Pernod Ricard Espagne, Nicolas Loupy, directeur général de Dassault Systems Espagne, et Cristophe Sougey, consul honoraire en Andalousie occidentale".


 

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Chennai Appercu
CINÉ

Le cinéma indien: l’usine à rêves

L’Inde est de loin le pays qui entretient le rapport le plus passionné avec le monde cinématographique. Cet engouement pour le septième art dépasse les frontières. Bollywood ? oui, mais pas que.

Sur le même sujet