Delphine et Diego: "travailler en couple nous rend plus forts"

Par Lepetitjournal Hong Kong | Publié le 21/01/2021 à 15:20 | Mis à jour le 22/01/2021 à 03:13
Photo : Delphine et Diego Dultzin Photo@storefront
On The List Hong kong

Ils se sont connus sur les bancs de Dauphine et sont venus ensemble en Asie tenter leur chance dans le luxe. Ayant posé leurs sacs à Hong Kong, ils ont créé ensemble une entreprise pour permettre aux grandes marques d’écouler leurs stocks tout en respectant la planète. Aujourd'hui, ils totalisent 12 millions d'Euros de chiffre d'affaires, emploient 100 personnes et se développent dans plusieurs villes d'Asie.

Raphael Seghier nous livre un nouveau portrait au travers de sa chaîne de podcasts SESAME ASIE partenaire de lepetitjournal.com.

“Réduire le gaspillage est notre idée de départ”

Les grandes marques n’avaient pas de solution écologiquement satisfaisante pour écouler leurs stocks d’invendus en Asie. Nous avons monté On The List pour écouler ces surplus lors de ventes flash à prix discount.

"Nous fonctionnons sur invitation"

La difficulté est de de ne pas écorner l’image de marque pour des produits de luxe proposés parfois à -80%. Aussi nous effectuons un ciblage en accord avec nos marques partenaires. Notre base représente aujourd’hui 350.000 personnes après 4 ans de fonctionnement.

"Travailler en couple nous rend plus solides"

Nous grandissons grâce aux échanges et cette aventure nous permet de renforcer notre projet de vie commun au travers d’une passion commune pour le développement durable.

"L’humanitaire est dans nos gènes"

Nous sommes concernés par la cause de l’humanitaire et nous sommes associés à plusieurs projets à Hong Kong comme Mayaa Népal ou Impact Hong Kong qui luttent pour les défavorisés

Les principaux sujets abordés dans cet épisode: 

  • Faire Dauphine, puis commencer une carrière dans le retail en France puis à Hong Kong 
  • Détecter un problème dans son travail, créer une startup pour apporter une solution 
  • Comment éviter que les surplus de marques soient détruits ou reshipés?  
  • Commencer à faire des pop-up stores le weekend en gardant son job à coté 
  • Franchir le pas et louer un super showroom au coeur de Hong Kong à Central 
  • Lancer une activité e-commerce contre l’avis général, générer les 2/3 de son activité online deux ans plus tard 
  • Etendre son business en Asie: Shanghai, Singapore, Taipei
  • Prévoir une extension en Corée, Autralie… 
  • S’adapter au e-commerce en Chine: Wechat mini program 
  • Vouloir donner du sens à son business: on the love
  • Travailler avec des ONG: Mayaa Nepal, Impact HK 
  • Etendre son activité au FnB, éviter le gaspillage de nourriture dans le retail.

 

Pour être sûr de recevoir GRATUITEMENT tous les jours notre newsletter (du lundi au vendredi)

Ou nous suivre sur Facebook et Instagram

 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Hong Kong !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Didier Pujol

Rédacteur en chef de l'éditon Hong Kong.

À lire sur votre édition locale