Mardi 30 novembre 2021
TEST: 2288

Investir dans l'immobilier en France quand on est expatrié à Singapour

Par My expat | Publié le 10/10/2021 à 17:00 | Mis à jour le 10/10/2021 à 17:00
bâtiment parisien avec balcon

Au début de l’année 2021, on comptait plus de 14 000 français installés à Singapour. Si ces Français souhaitent, lors de leur expatriation, investir dans la pierre, il est beaucoup plus intéressant pour eux d’investir dans l’immobilier en France depuis Singapour. Il existe plusieurs raisons à cela. Le prix du mètre carré, la fiscalité et le marché français sont plus favorables en France. My expat vous explique pourquoi l’investissement locatif dans l’hexagone est une bonne stratégie pour créer du patrimoine familial, profiter de l’effet de levier lié au crédit immobilier et dégager un revenu complémentaire pour la retraite.

 

Pourquoi investir dans l'immobilier en France depuis Singapour ?

Avant de se lancer dans un projet d’investissement immobilier, plusieurs critères sont à prendre en compte. En tant qu'expatrié, vous devez, en plus de ces critères, comparer l’investissement en France et dans votre pays d’expatriation, afin de prendre la bonne décision.  

Investir en France est plus intéressant qu’acquérir un bien à Singapour. Mais, pourquoi ? 

 

Des prix immobiliers très élevés à Singapour

D’abord, la raison la plus évidente est le prix au mètre carré. En France, le prix moyen du mètre carré est d’environ 2 900€ sur tout le territoire. Et, si l’on regarde les plus grandes villes de plus près, on retrouve un mètre carré à  11 083€ pour Paris, de 5 386€ à Lyon, 4 802€ à Bordeaux et enfin de 3 322€ à Marseille.

Alors qu’à Singapour, en ville, le mètre carré coûte entre 15.000 € et 20.000 € environ.

 

Une fiscalité plus lourde pour les étrangers à Singapour

En termes de fiscalité, on observe qu’elle peut être plus avantageuse en France, car à Singapour, en tant qu'acquéreur étranger, vous serez soumis à une taxe additionnelle de 15%, appelée l’ABSD (Additional buyer stamp duty). Cette taxe doit être payée en cash et donc sera ajoutée au montant de votre apport personnel. Il est aussi important de noter que l’apport personnel doit être au moins égal à 20% du prix de l’appartement. 

 

Des crédits immobiliers à taux d'intérêt variables

Pour le montant qui pourra être financé par le crédit immobilier, il faut faire attention car pour la majorité des emprunts à Singapour, le taux d’intérêt est variable. À tout moment, les mensualités peuvent grimper et rendre le remboursement plus compliqué. 

L’apport personnel élevé qui s’ajoute à la taxe appliquée pour les étrangers, rend, en plus des prix élevés, le ticket d’entrée dans l’immobilier à Singapour très élevé. Un bon nombre d’expatriés installés dans cette Cité-État préfèrent rester locataires.

 

Investir en France : une meilleure solution

Des prix immobiliers plus intéressants

En France, le marché de l’immobilier est plus intéressant et favorable à l’investissement locatif. D’abord, comme on l’a expliqué plus haut, il est plus accessible. En France, avec un budget de 150 000€, il est possible d’acquérir un studio à Lyon ou à Bordeaux. Pour le même type de bien, il faudrait compter 220 000€ pour Paris, où le mètre carré est plus cher.

 

Des rendements intéressants

Dans les grandes villes, l’immobilier génère une bonne rentabilité brute : par exemple, sur Marseille, celle-ci peut s’élever à 7%. Et, comme le marché de l’immobilier dans l’hexagone est sécurisé, il reste très intéressant pour un expatrié d’y placer son épargne. Ce placement pourrait constituer un complément de revenu.

 

Des conditions sécurisantes pour les propriétaires

En plus de la forte demande locative dans les grandes villes comme Paris, Lyon, Bordeaux et Marseille, il existe des dispositifs qui encouragent les plus réticents, par exemple l’assurance des loyers impayés. De plus, les prix évoluent dans ces grandes villes grâce à leur dynamisme et leur attractivité. Ces métropoles voient leur population augmenter d’année en année. Que ce soit pour les études, pour le travail ou simplement pour bénéficier d’un meilleur cadre de vie. La sécurité du marché de l’immobilier français est beaucoup plus rassurant en comparaison à un autre placement rentable comme la bourse. Notons que la pierre est une valeur refuge pour un grand nombre de Français.

 

Des taux d'intérêts fixes et attractifs autant pour les résidents que pour les expatriés 

En plus d’être attractifs, les taux d’intérêts sur les crédits immobiliers sont fixes : pas de mauvaise surprise ! Les expatriés français peuvent souscrire à un crédit immobilier dans une banque française. L'assurance emprunteur est, elle aussi, très abordable ; ce qui donne un taux annuel effectif global (ou TAEG, assurance emprunteur incluse) très intéressant de 1,5% sur 20 ans et d’environ 2% pour les expatriés sur la même durée.

 

Faciliter l'investissement locatif en France depuis Singapour

Plusieurs options s'offrent à vous

Lorsqu’un expatrié décide d’investir dans l’immobilier français depuis Singapour, il a deux options pour réaliser son projet. La première option, plus traditionnelle, consiste à s’occuper de la recherche et des visites. Et ce, tout en gérant les déplacements vers l’hexagone et les démarches administratives chez le notaire. C’est une démarche chronophage et complexe pour un expatrié. En effet, les recherches immobilières à distance peuvent s'avérer complexes, d'autant plus si l'on ne peut pas se déplacer facilement pour les visites ou contre-visites. 

 

Investir en France depuis Singapour, plus facile avec My expat

Grâce au digital et à My expat, vous pouvez investir depuis Singapour sans avoir à vous déplacer en France. My expat se charge de votre projet : des recherches en fonction de vos critères et objectifs, des visites et même de toutes les démarches notariales, grâce à la procuration. En confiant votre projet à des professionnels de l'immobilier en France, vous gagnez un temps précieux et recevez les meilleures opportunités immobilières.

my-expat-investissement-immobilier

My expat

My expat organise les projets immobiliers des expatriés.
0 Commentaire (s) Réagir