Vendredi 21 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ANECDOT'HIC – « Lupang Hinirang », un hymne en quête de paroles…

Par Lila BUNOAN | Publié le 10/12/2017 à 21:00 | Mis à jour le 10/12/2017 à 21:00
Hymne 600

Le 5 juin 1898, Emilio Aguinaldo, publiait un décret proclamant l'indépendance des Philippines le 12 juin 1898. Il commande alors à Julian Felipe, un compositeur de Cavite, une pièce musicale qui sera jouée pendant les cérémonies de l'indépendance, et deviendra, après de multiples traductions, l’hymne national philippin.

 

Une marche patriotique

 

Dès l’origine, Aguinaldo et les autres chefs révolutionnaires décident de faire de cette marche militaire l’hymne officiel des Philippines. Cette composition, initialement intitulée "Marcha Filipina Magdalo", est  ainsi aussitôt rebaptisée "Marcha Nacional Filipina".

 

Elle est donc créée le 12 juin 1898, lors du déploiement du drapeau philippin à Kawite, par le groupe San Francisco de Malabon, sous la houlette du compositeur lui-même. La mélodie soulève la ferveur patriotique du peuple.

 

Pendant plus d'un an, l'hymne reste sans mots.

 

Un hymne en quête de paroles

 

Publié le 2 septembre 1899 dans le journal "La Independencia", le poème en espagnol de Jose Palma, "Filipinas", propose une première "mise en mots" de l’hymne. Ce texte exprime l'ardent patriotisme et l'esprit de combat du peuple philippin.

 

En 1919, le gouvernement américain décide de faire traduire l'hymne en anglais. La première traduction, "Beloved land", est l’œuvre du célèbre poète Paz Marquez Benitez de l'Université des Philippines. Mais c’est le texte du sénateur Camilo Osías et Mary A. Lane qui est reconnu en 1938 comme la traduction officielle de l’hymne sous le titre "Philippine Hymn".

 

Des traductions en tagalog commence à paraître dans les années 1940. La première de ses traductions, intitulée "Diwa ng Bayan", est chantée pendant l'occupation japonaise des Philippines. Mais c’est la traduction de Julian Cruz Balmaceda , "O Sintang Lupa", qui est adoptée comme la version officielle en 1948.

 

Le 26 mai 1956, la traduction en filipino "Lupang Hinirang" est chantée pour la première fois. Après avoir subi plusieurs révisions, elle devient l'hymne national officiel des Philippines.

 

Le chant sacré des Philippines

 

Aujourd'hui, l'hymne national est considéré comme sacré pour les Philippins. Il est devenu la voix et la fierté des Philippins. Il est même chanté avant qu'un film ne soit projeté au cinéma !

 

Beaucoup d'artistes philippins ré-interprètent d’ailleurs cet hymne de leur façon, à travers des médias divers : la danse, le théâtre, la vidéo, etc...

 

Pour aller plus loin…

Ecoutez ICI un enregistrement de l'hymne.

Et découvrez la traduction française de ses paroles.

hymne

 

 

Lila BUNOAN

Lila BUNOAN

Atelier presse online (1ère) - Lycée français de Manille
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

CERTIFICATS DE VIE - Vers la fin des tracasseries administratives ?

Dans son rapport remis au Premier ministre pour faciliter la mobilité internationale, Anne Genetet, démontre à quel point cette procédure administrative est « arriérée et anxiogène ».

Que faire à Manille ?

Singapour Appercu
ENVIRONNEMENT

ENVIRONNEMENT – Boracay, ile paradisiaque, fermée au tourisme

Aux Philippines, la magnifique ile de  Boracay de seulement 11 km2, située à 300 km au sud de Manilles, fait rêver avec ses plages de sables fins, ses palmiers et son eau translucide … Un peu trop mêm

Vivre à Manille

Apprendre la langue du pays d’accueil : au boulot les expats !

Faut-il apprendre la langue de son pays d’accueil ? La question, qui semble rhétorique, cache en réalité de nombreuses subtilités. Des habitués de l’expatriation nous racontent leurs difficultés...