Lundi 18 février 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ANECDOT’HIC – EDSA, une avenue mémorable et révolutionnaire

Par Lepetitjournal Manille | Publié le 16/05/2017 à 19:00 | Mis à jour le 16/05/2017 à 09:23

Plus de 6.000 bus et 400.000 passagers traversent EDSA tous les jours, l'une des plus importantes avenues de Manille. Mais peu de personnes connaissent la longue histoire de l'avenue pour parvenir à son nom actuel.

Les origines de l'avenue

La construction du "North-South Circumferential Road" a débuté dans les années 1930  alors que le président Quezon était au pouvoir. Les ingénieurs Florencio Moreno et Osmundo Monsod ont dirigé la construction de l'avenue qui commence du North Diversion Road, maintenant appelé North Luzon Expressway, et finit au Magallanes Interchange avec le South Luzon Expressway.

La route a été ouverte au public en 1940 après la deuxième guerre mondiale suivie par l'occupation japonaise.

Après que le pays a gagné son indépendance, la route a été renommée "Avenida 19 de Junio" d'après la date de naissance du héros national José Rizal.

Dans les années 1950, l'avenue a été encore une fois renommée "Highway 54" à cause de la fausse idée selon laquelle elle mesurait 54 km de long. Celai a provoqué plusieurs débats sur le nom à retenir. Les supporteurs de Rizal voulaient garder "Avenida 19 de Junio" tandis que le président Magsaysay souhaitait une référence directe au nom de Rizal. Les habitants de la province Rizal désiraient quant à eux que l'avenue soit rebaptisée d'après un historien Rizaleño : Epifanio de los Santos y Cristóbal. Plusieurs comités, associations et sociétés étaient en faveur de ce changement. L'avenue a donc été renommée officiellement "Epifanio de los Santos Avenue" le 7 avril 1959.

La révolution EDSA

L'élection du président Ferdinand Marcos en 1965 a provoqué l'augmentation de la dette nationale philippine de 2 milliards à 30 milliards de pesos. Le début des années 1970 a été caractérisé par des protestations contre Marcos. Ce dernier a décidé de mettre en place la loi martiale le 22 septembre 1972. Le congrès a été fermé et la convention constitutionnelle suspendue. Amnesty International (une ONG qui consacre son action à la défense des droits des Hommes) a estimé que, pendant cette période, 70.000 personnes ont été emprisonnées, 34.000 torturées et 3.240 tuées.

A partir de 1983, un mouvement d'opposition populaire s'organise et commence à manifester contre le dictateur. Ce mouvement culmine en février 1986 quand la première révolution non-violente a pris place sur la fameuse avenue. Pendant 4 jours, des Philippins ont marché en protestant contre le président et ses actions inhumaines et ont finalement obtenu le départ du dictateur. Les historiens ont donné à cette révolte le nom de l'avenue.

Aujourd'hui, des milliers d'automobilistes se trouvent bloqués tous les jours dans des embouteillages monstrueux sur EDSA. Combien connaissent l'histoire véritable de cette avenue ?

Lila BUNOAN (2de ? atelier presse online ? LFM) (www.lepetitjournal.com/manille) mercredi 17 mai 2017

Retrouvez les précédentes chroniques anecdot'hic 

"Un cannibalisme philippin ?..." ICI

"Lapu-Lapu, premier héros national philippin" ICI

 

 

logofbmanille

Lepetitjournal Manille

L'édition de Manille de Lepetitjournal.com, le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

POLITIQUE

Grand débat national : comment participer depuis l’étranger ?

Les ressortissants français établis à l’étranger sont appelés à s’impliquer dans le grand débat national, via une plateforme numérique et des consultations organisées localement...

Sur le même sujet