TEST: 2239

5 femmes qui ont marqué l'histoire de l'Espagne

Par Perrine Laffon | Publié le 07/03/2022 à 12:45 | Mis à jour le 07/03/2022 à 19:38
Photo : www.freepik.es
5 femmes qui lèvent le poing

À l'occasion de la Journée internationale de la défense des droits des femmes nous vous présentons une sélection de cinq personnalités féminines espagnoles qui ont œuvré, chacune à leur manière, à construire une meilleure société.  

 

Clara Campoamor, politique

clara campoamor

Clara Campoamor est l'une des plus célèbres figures féministes espagnoles, principalement pour son rôle dans la mise en place du suffrage féminin lors de la rédaction de la constitution espagnole de 1931. Issue d'une famille modeste, elle réussit néanmoins à poursuivre des études de droit plus tard et à devenir avocate. Après s'être impliquée dans des mouvements activistes féministes tout au long de sa vie, elle devient la deuxième femme élue députée, dans un contexte historique difficile lors de la proclamation de la Seconde République. Elle mena une lutte constante pour l'égalité des droits entre hommes et femmes, et son discours à l'Assemblée permit aux Espagnoles d'obtenir le droit de vote. 


Marina Vega de la Iglesia, espionne

 

Marina Vega de la Iglesia fut la seule femme au service de la Résistance française. Cette fille de Républicains fut envoyée très jeune en France pour sa protection sous la guerre civile espagnole. Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclata, elle commença rapidement à travailler pour les services secrets français et a aidé de nombreuses personnes, documents et fonds à fuir l'occupation nazie.

 

Margarita Salas, scientifique et chercheuse

margarita salas
UNED Universidad Nacional de Educación a Distancia, CC BY 2.0 <https://creativecommons.org/licenses/by/2.0>, via Wikimedia Commons

Biochimiste de formation, Margarita Salas est une grande défenseuse de l'égalité entre hommes et femmes dans le domaine de la science et de la recherche.  Elle fut une pionnière dans la recherche en biologie biomoléculaire. Ses découvertes dans les années 1960 sur l'ADN et la lecture génétique ont permis de répliquer des traces d'ADN ; une technique qui est aujourd'hui nécessaire à divers professionnels et chercheurs tels que les criminologues où les archéologues. La carrière de Margarita Salas a été saluée par de nombreuses récompenses et titres. Elle fut notamment la première femme décorée par la Médaille Echegaray de la Real Academia de Ciencias Exactas, Físicas y Naturales en 2016, et elle reçut en 2019, peu de temps avant son décès, le Prix de l'inventeur européen.


Emilia Pardo Bazán, écrivain

emilia pardo bazan
Biblioteca Virtual de Prensa Histórica (CC BY 4.0)

Intellectuelle avant-gardiste pour son époque, Emilia Pardo Bazán est une écrivaine féministe du 19ème et 20ème siècle. Dans une société machiste dans laquelle la condition de la femme espagnole se limitait aux tâches domestiques et au dévouement à son mari, Emilia Pardo défendait l'égalité des droits et l'accès à l'éducation pour les femmes. Elle-même mère de trois enfants, elle fut l'une des premières à affirmer  que "la maternité n'est pas le destin de la femme". Auteure de nombreuses œuvres aux styles littéraires variés, on lui attribue l'origine du mouvement du naturalisme littéraire en Espagne. 


Federica Montseny, politique

federica montseny
Manel Armengol, CC BY-SA 2.0 <https://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0>, via Wikimedia Commons

Federica Montseny  fut la première femme à occuper une fonction ministérielle en Espagne, au poste de ministre de la Santé en 1936. Cette écrivaine reconnue pour son combat politique et moral a publié plusieurs nouvelles féministes sur fond de trame sociale et politique. Militante anarchiste, elle dut s'exiler en France après la Guerre civile espagnole, où elle resta jusqu'à son décès en 1994.

Sur le même sujet
perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale