TEST: 2298

Le ski en Pologne, toute une histoire !

Par Emma Monbrun | Publié le 25/01/2021 à 17:27 | Mis à jour le 25/01/2021 à 18:08
ski Pologne

Le ski en Pologne et particulièrement à Zakopane est l'une des principales attractions sportives de la saison d'hiver. Mais qui a inventé les premiers skis et d'où viennent-ils vraiment? Voici une brève histoire du ski en Pologne.

 

L’arrivée du ski en Pologne

Les débuts du ski en Pologne remontent au XVIe siècle. Les premiers skis ressemblaient à des raquettes - des lattes d'environ 40 cm de long reliées par des lattes transversales. Ils étaient attachés aux jambes avec des sangles.

Le changement climatique, donc des hivers plus doux, ont contribué à la disparition des skis de l'usage quotidien au XVIIIe siècle.

La mode est revenue un siècle plus tard grâce à Stanisław Barabasz, à qui on attribue les premières tentatives de ski dans l’histoire de la Pologne. Après avoir conçu ses premiers skis, Barabasz apprend à skier à Cracovie, mais seulement la nuit pour éviter les railleries des passants. À Podhale, il devient directeur de l'École de l'industrie du bois et commence à produire des skis conçus par lui-même.

 

À quoi ressemblaient les premiers skis ?

Barabasz s’est servi de témoignages sibériens pour concevoir ses premiers skis en 1888: “J'ai trouvé deux planches, l'une en frêne, l'autre en hêtre. […] Un tonnelier les a rasés, il les a rendus si fins qu'ils pourraient même être utilisés comme règle sur un tableau d'école (...). Les pointes aiguisées ont été cuites à la vapeur dans de l'eau chaude, puis pliées vers le haut au-dessus d'un feu. […] Il restait maintenant à les attacher à mes pieds. Mais comment et avec quoi? De toute évidence, la corde devait faire le travail pour le moment.”

 

L’incontournable chaîne des Tatras

À Zakopane - qui occupait déjà une position sûre sur la carte touristique - le ski a conduit à la “découverte “ des Carpates orientales en hiver: Barabasz disait: “Les Tatras à l'époque commençaient tout juste à nous révéler leurs trésors jusque-là gardés, et les participants, enchantés par la beauté naturelle de l'hiver, à leur retour chez eux ne pouvaient pas exprimer les merveilles dont ils avaient été témoins. D'ici là, la croissance et l'avenir du ski en Pologne étaient déjà assurés.”

Le tout premier cours de ski de la filiale de Zakopane de la Société de ski a eu lieu fin décembre 1907 et a attiré 67 participants.

Après la Première Guerre mondiale, le ski est devenu une discipline sportive professionnelle.

Aujourd’hui on trouve à Zakopane des pistes pour tous les niveaux, du débutant au skieur expert.

 

L’apogée du ski

Pendant l'entre-deux-guerres, le rival de Zakopane pour le titre de capitale des sports d'hiver de Pologne était Worochta (maintenant en Ukraine). C’était le site de vacances d'hiver le plus populaire des Carpates orientales. En 1922, les championnats de ski polonais y ont eu lieu à plusieurs reprises. Lors de la première des compétitions organisées, Elżbieta Ziętkiewicz a concouru aux côtés des hommes: elle a été l'une des premières femmes sauteuses à ski au monde. Elle a gagné sa place sur le podium en prenant la troisième place.

Le moment décisif de l'histoire du sport dans les Tatras a été les Championnats du monde de ski, qui ont eu lieu à Zakopane en 1929. La montagne Giewont a accueilli 10 ans plus tard le même événement, sept mois seulement avant le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale.

 

Les trains alpins

Au début des années 1930, les chemins de fer polonais ont lancé des “trains de ski” spéciaux. Ils contenaient des voitures-restaurants, dansantes et de cinéma. Le train voyageait de nuit et s'arrêtait à chaque station de ski. Sur 10 jours et 10 nuits, il couvrirait 1 200 kilomètres. Le long de la route, il y avait 10 villes: Lwów, Worochta, Sławsko, Truskawiec, Sianki, Krynica, Rabka, Zakopane, Zwardoń, et Wisła. Cette attraction était disponible une fois par an. Un ticket coûtait la somme princière de 200 zlotys (ce montant équivalait au salaire mensuel moyen d'un instituteur ou d'un ouvrier).

 

Le saut à ski

Le saut à ski est le deuxième sport national le plus apprécié en Pologne (après le football). Cette discipline est connue sous le nom de «Małyszomania». Adam Małysz était le sauteur à ski vedette de la Pologne dans les années 1995-2011.

 

Un peu de vocabulaire

Comme l'a écrit Barabasz, les montagnards appelaient les skieurs “spuscoce”, ou ceux qui descendent d'en haut. Outre la vulgarisation du mot «narty» pour les skis, les polonais ont aussi trouvé une alternative au mot norvégien “slalom”: comme “wąż” (serpent) ou “smok” (dragon).

 

L'histoire polonaise a vu plus d'un président, musicien, auteur - ou même un pape - se mettre aux skis. Êtes-vous plus ski alpin, ski de fond ou saut à ski?

 

Sur le même sujet
IMG_3948

Emma Monbrun

Étudiante puis expatriée à Wrocław, Pologne, je suis professeur FLE depuis 3 ans. Passionnée d'Histoire, des langues et des relations franco-polonaises, maintenant rédactrice pour lepetitjournal.com à Varsovie.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Varsovie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bénédicte Mezeix

Rédactrice en chef de l'édition Varsovie.

À lire sur votre édition locale