Mardi 18 février 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Pologne: Inégalités au travail et en politique pour les femmes en 2020

Par Florine Chatillon | Publié le 21/01/2020 à 12:31 | Mis à jour le 22/01/2020 à 10:03
femmes Pologne

Les inégalités se réduisent au travail, persistent en politique

Ayant accordé le droit de vote aux femmes en 1918, la Pologne figure parmi les pays d'Europe précurseurs de leur émancipation. Cela est-il toujours d'actualité ? Enquête sur l'égalité des sexes au travail et en politique.

 

L'égalité femmes/hommes, perspective fondamentale en Europe

Le traité de Rome a, en 1957, posé les bases d'une Communauté économique européenne égalitaire. Connu aujourd'hui sous le nom de Traité sur le fonctionnement de l'UE (TFUE), il statue sur la parité salariale dans l'article 157 : «  Chaque État membre assure l’application du principe de l’égalité des rémunérations entre travailleurs masculins et travailleurs féminins pour un même travail ou un travail de même valeur ».

Une avancée majeure suivie par la création en 1984 de la Commission des droits de la femme et de l'égalité des genres (FEMM) au Parlement européen.

Neuf ans plus tard, l'article 2 du traité de Maastricht tâche d'exprimer la motivation de l'Union européenne de promulguer «  la solidarité et l'égalité entre les femmes et les hommes ».

Plus récemment, en septembre 2018, le Parlement européen a pris des dispositions de prévention et de lutte contre le harcèlement et les agressions sexuelles sur le lieu de travail, dans l'espace public et dans la vie politique européenne. En janvier 2019, la dernière mesure en date est votée. Son but : améliorer la parité dans les institutions, qu'elles soient administratives ou politiques.

 

Inégalités au travail : la Pologne se distingue positivement en Europe

L'Observatoire des inégalités a publié en 2018 un rapport sur les inégalités entre hommes et femmes au travail en Europe.

Fait surprenant, on constate que plus de femmes que d'hommes -tous âges confondus- sont diplômés de l'enseignement supérieur, c'est-à-dire d'au moins une licence. La Pologne en témoigne puisque 30,1% de femmes sont diplômées contre seulement 20,3% d'hommes.  Constat inverse en Allemagne, seul pays où le taux d'hommes diplômés (26,8%) est supérieur à celui des femmes (22%).

Le sujet brûlant des écarts de salaires est aussi étudié. L'institut statistique européen Eurostat a étudié la différence moyenne de salaire horaire brut entre hommes et femmes pour l'année 2015. Les postes ou années d'expériences ne sont pas distingués. Selon les données établies, les femmes polonaises gagnent en moyenne 7,7%  de moins que les hommes. Une différence significativement plus faible qu’en France (15,8%) ou qu’au  Royaume Uni (20,8%).

Enfin, en prenant en compte la population âgée de 25 à 54 ans, il est révélé que les femmes travaillent moins que les hommes. En Pologne, 79% des femmes participent au marché du travail contre 90,8% d'hommes. Des chiffres en adéquation avec la moyenne de l'UE : 79,6% des femmes contre 91,4% des hommes. En peloton de tête du pays le plus égalitaire, la Suède, où 88,5% des femmes participent au marché du travail contre 93,3% des hommes. Des chiffres à étudier avec prudence, puisque la  population active prend également en compte les citoyens au chômage.

 

Les femmes polonaises sous-représentées dans la vie politique

L'Europe est une des régions du monde les plus égalitaires. On a ainsi observé une progression des députés femmes au sein du Parlement européen depuis sa création. Elles étaient 16,6% en 1979 et  36,2% en 2019.  Une nette avancée certes mais qui laisse encore des marges de progression.

La Pologne a quant à elle fait preuve de progressisme en 2015 avec l'élection de la Première ministre Beata Szydło. Un bond en avant de courte durée puisque la membre du parti ultra-conservateur PiS a démissionné en 2017 au profit du vice-Premier ministre et ministre des Finances Mateusz Morawiecki.

D'après une recherche effectuée par la fondation Robert Schumann, centre de recherches et d'études sur l'Europe, la situation en Pologne est assez critique. En 2018, seulement 6 ministres sur 23 étaient des femmes, soit 26% du gouvernement. Une légère régression est constatée puisqu'en 2010, 27,8% étaient des femmes. En France, l'avancée est saisissante, puisque l'on passe de 26,3% de femmes au gouvernement en 2010 contre 46% en 2018, soit un équilibre remarquable. Le pire taux est accordé à la Hongrie, avec uniquement 7% de femmes au sein du gouvernement. Les parlements nationaux sont également en mauvaise posture. Tandis que la Diète polonaise comporte 460 députés,  132 des députés sont actuellement des femmes. Une situation peu avantageuse si on la compare à la Suède où 47,28% sont des femmes, mais nettement meilleure qu'en Hongrie, où exclusivement 12,56% du parlement est féminin.

 

La situation de la Pologne, sans être alarmiste, demeure mitigée. Le pays d'Europe centrale doit faire encore de nombreux efforts pour atteindre une juste parité.

 

florine chatillon

Florine Chatillon

Diplômée d'une licence en Histoire et Journalisme, je réside actuellement à Wroclaw où j’étudie et suis professeure de français à l'école du Rêve. Pour plus d'informations : www.lereve.pl
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

DIPLOMATIE

Visite d’Emmanuel Macron en Pologne : Allons-nous vers un apaisement ?

Depuis l’arrivée du PiS au pouvoir en 2015, les relations franco-polonaises sont compliquées. La première visite du président français en Pologne les 3 et 4 février permettra-t-elle un apaisement ?