Vendredi 30 octobre 2020

Le miracle de la Vistule en 1920: un tournant dans l’histoire mondiale

Par Marie-Line Naves | Publié le 03/09/2020 à 19:52 | Mis à jour le 03/09/2020 à 20:07
miracle de la vistule

Il y a cent ans et quelques jours, s’est joué le destin de la Pologne, du communisme, de l’Europe et avec eux, du monde. En 1918, la Pologne renaît à peine de ses cendres après plus d’un siècle et demi d’inexistence et souhaite recouvrer son intégrité territoriale historique.  Un an plus tôt, en 1917, la révolution bolchevique a imposé un nouvel ordre en Russie qui espère exporter ses idéaux par les armes et la Pologne est l’un des premiers pays auquel elle se confronte.

 

Pologne et Russie : deux voisins aux appétits aiguisés

1918 marque la renaissance de l’État Polonais qui avait cessé d’exister en 1795. Le traité de Versailles en 1919 définit les frontières occidentales du pays mais la question des frontières orientales est houleuse. La Pologne souhaite, en effet, récupérer les provinces que la Russie a conquises au XVIe siècle, lors de son dernier agrandissement majeur.

La Russie, elle, a connu une révolution en 1917 dont elle sent encore les remous plusieurs années durant. En 1919-1920, elle est en proie à une guerre civile ; occasion que ne manque pas la Pologne pour tenter de reconquérir ses provinces perdues. C’est la guerre polono-soviétique (1919-1920).

 

La Pologne : le chemin le plus direct vers la conquête de toute l’Europe

D’un autre côté, la Pologne est le chemin le plus direct vers le reste de l’Europe et la Russie cherche à exporter le communisme  Prendre la Pologne, ce serait aussi étendre cet ordre nouveau qui séduit une partie de l’Europe, notamment en Allemagne où les spartakistes s’insurgent en 1919.

 

La bataille où tout a basculé

Le cours de la guerre polono-soviétique a basculé lors bataille de Varsovie du 13 au 25 août 1920. Le chef des armées polonaises et président de l’État polonais, Jozef Pilsudski fait face aux armées de Mikhaïl Toukhatchevski qui ont avancé jusqu’à la Vistule.

Le 15 août 1920, les Polonais prennent le dessus sur les Russes. C’est le début de la fin pour ces derniers. Et parce que ce jour est aussi celui de l’Assomption, ce basculement a souvent été lié à la Vierge Marie ; d’où le nom de « Miracle de la Vistule », en polonais « Cud nad Wisłą ».

 

Cette bataille cruciale pour la guerre entre les deux voisins marque le moment où l’armée polonaise prend le dessus sur l’armée soviétique. La Pologne persiste en tant qu’État et obtient, par le traité de Riga en 1921 une partie de la Biélorussie et de l’Ukraine occidentales avec la ville de Lwów. La Russie, quant à elle, échoue à défendre ses territoires et à exporter son idéologie par la force en Europe et ce, pour plusieurs décennies.

 

Nous vous recommandons

received_1090123331130445-1

Marie-Line Naves

Etudiante en histoire et en arabe à Paris-Sorbonne, amoureuse de la Pologne, j'ai rejoint Lepetitjournal.com en juillet
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Jakub ven 04/09/2020 - 09:40

Bonjour, Il s'agit là, non seulement d'une simple victoire militaire de l'armée polonaise sur l'armée soviétique, mais d'un véritable miracle dû à l'intervention directe de la Vierge Marie, Reine de Pologne, qui est apparue soudainement dans le ciel et a mis en déroute les soldats russes. Nombreux ont été les prisonniers russes qui ont rendu le même témoignage. "La Vierge Marie nous était apparu dans le ciel. Nous ne pouvions pas tirer sur la Vierge Marie. Alors nous avons fait demi-tour". Il est bon également de rappeler que quelques jours plus tôt, les églises de toute la Pologne étaient remplies de fidèles polonais qui, devant la menace de l'envahissement de la Pologne par les troupes soviétiques, ne cessaient de prier la Vierge Marie afin qu'elle sauve la Pologne. Le communisme, que Lénine avait décidé de propager sur l'ensemble de l'Europe et notamment en Allemagne a été contraint de faire marche arrière. Non seulement la Pologne était sauvée, mais également toute l'Europe. Je vous recommande d'admirer le tableau du peintre Jerzy Kossak intitulé: "Cud nad Wisłą"" Jakub

Répondre

Que faire à Varsovie ?

TOURISME

PKiN - Un emblème contesté

Après avoir longtemps fait planer l'ombre de l'URSS sur la capitale polonaise, le Palais de la Culture et de la Science (Pałac Kultury i Nauki ou PKiN) est aujourd'hui un symbole de Varsovie.

Vivre à Varsovie

CULTURE

Janusz et Grażyna, ou les beaufs version polonaise

Janusz et Grażyna sont des noms que beaucoup de Polonais associent à certains vices et caractères dits “beaufs”, “kitsch” ou “stupides”. De nombreuses blagues surgissent autour de ces prénoms.

Expat Mag

Un garde du consulat de France à Djeddah attaqué au couteau

A Djeddah, en Arabie Saoudite, un garde du consulat de France a été blessé par un assaillant. Selon la télévision saoudienne, l’agresseur saoudien a été interpellé.