Affaire Cieślak : les mots de la postière au ministre ne sont pas restés lettre morte

Par Lepetitjournal.com Varsovie | Publié le 13/06/2022 à 11:34 | Mis à jour le 13/06/2022 à 18:39
Photo : lpj.com/varsovie
Michał Cieślak

Début juin, l'actualité nationale polonaise a été occupée par l'affaire Cieślak : un ministre qui a porté plainte contre la directrice d'un bureau de poste du sud-est du pays, qui aurait critiqué la situation économique en Pologne. L'opposition ainsi que le PiS désapprouvent l'attitude le ministre, lui se défend en expliquant qu'elle a utilisé des mots « qui ne devraient pas être utilisé en public ». Après la colère de l'homme fort du pays Jarosław Kaczyński, le ministre a démissionné dans la foulée.

 

Le ministre se rend à la poste et reçoit des critiques...

Pacanów, 1.100 habitants. Cette paisible bourgade du sud de la Pologne a été le théâtre d’une des polémiques politiques de l’année en Pologne. En cause : le comportement d’une employée de la poste de la ville. Selon Gazeta Wyborcza, lorsque Michał Cieślak est venu récupérer ses lettres, l’employée en question l’a reconnu et s’est plainte de la hausse récente des prix en Pologne. Un vif échange a ensuite eu lieu, le ministre la menaçant qu’elle serait prochainement renvoyée. 

 

Qui est Michał Cieślak ?

Michał Cieślak, 48 ans, est membre du Parti Républicain (Partia Republikańska affilié au PiS, le parti conservateur dirigeant le pays). Il est également ministre du développement des collectivités territoriales depuis deux ans. Sa plainte pour diffamation contre cette employée de la poste polonaise (Poczta Polska) a déclenché une tempête médiatique dans le pays, l’opposition dénonçant un comportement issu de la période communiste. Les analystes politiques eux, préviennent que cela pourrait remettre en cause le fort attachement des milieux ruraux envers le PiS et ses alliés.

 

Après les nombreuses critiques à son encontre, Michał Cieślak annonce sa démission

La polémique a pris une tout autre tournure lorsque Jarosław Kaczyński, président du parti au pouvoir depuis 2003, a réagi. Lors d’un déplacement dans la banlieue ouest de Varsovie, il a déclaré dans des propos rapportés par Onet : « j’attends que le ministre démissionne et je peux vous assurer que sa place sera gardée pour un partenaire de la coalition ». Le soir même, Michał Cieślak annonçait sa démission dans un tweet : « La responsabilité de l’avenir de notre camp politique nécessite souvent de prendre des décisions difficiles ».

Poczta Polska n’a finalement pris aucune sanction disciplinaire envers Agnieszka Głazek, l’employée en question.

 

Le 8 juin, Michał Cieślak a annoncé sur son compte twitter :

Après des entretiens avec le vice-Premier ministre Jarosław Kaczyński et le président du Parti républicain Adam Bielan, guidés par le bien de la Droite unie, j'ai décidé de démissionner du poste de ministre à la Chancellerie. 

 

 

 

Jusqu'à présent, Pacanów devait sa renommée au célèbre personnage de la littérature pour enfant : Koziołek Matołek (Matołek la chèvre), album paru en 1932 et signé de Kornel Makuszyński et Marian Walentynowicz. Koziołek Matołek vit des aventures loufoques et absolument improbables, ce qui la rend extrêmement sympathique et drôle, malgré sa crédulité, sa maladresse et sa naïve bienveillance. 

De là à penser qu'une simple visite à la poste aurait pu rendre chèvre Michał Cieślak... 

 

 

 

 

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Varsovie !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Bénédicte Mezeix

Rédactrice en chef de l'édition Varsovie.

À lire sur votre édition locale