Mardi 26 octobre 2021
TEST: 2297

Les Fallas et la Magdalena n’auront pas lieu au mois de mars

Par Paul Pierroux-Taranto | Publié le 16/01/2021 à 04:16 | Mis à jour le 21/01/2021 à 16:59
Photo : Rafa Esteve, CC BY-SA 4.0
fallas-valencia

Le maire de Valence, Joan Ribó, a annoncé ce jeudi que les prochaines festivités des Fallas n'auront pas lieu au mois de mars et qu'il faudra attendre le retour d’un contexte plus favorable. Lui emboîtant le pas, le conseil municipal de Castellón a décidé de suspendre pour la deuxième année consécutive les fêtes de la Magdalena jusqu'au mois de mai "par prudence face à l'évolution de la COVID-19".

Ribó a assuré que la mairie de Valence se sent très concernée par la sauvegarde de l’activité du monde fallero et souhaite l’aider afin de préserver ces fêtes si importantes pour la ville et la région. 

La constitution d’un fonds de financement a été décrétée pour soutenir le secteur de la fête. La Generalitat devrait participer à hauteur de 50 %, les députations provinciales et les mairies devraient aussi prendre part à l’initiative à hauteur de 30% et 20% respectivement. 

Ces fonds seraient destinés, entre autres, à soutenir le secteur de l’hôtellerie, de l’hébergement, des agences de voyages, des spectacles, des artistes falleros, des carrossiers, des fleuristes, des couturiers et des orfèvres. 

Une réunion télématique a eu lieu ce vendredi après-midi entre le conseil municipal de Valence, les représentants du monde des Fallas et le ministère de la Santé. Si le mois de mars a été définitivement écarté pour ces fêtes, des “événements culturels falleros” pourraient être organisés dans la seconde moitié de l’année en fonction de la situation sanitaire. Pour autant, rien de ferme n’est établi. 

C’est tout un secteur qui est touché de plein fouet par la crise sanitaire. Selon la Fédération des entreprises hôtelières de Valence (Hostelería València), près de 15 % des emplois ont été perdus en décembre 2020 et, d’après le dernier rapport sur l'impact économique des Fallas réalisé par l'Interagrupación, l’annulation des Fallas en mars représenterait une perte de 541 millions d’euros pour le secteur.

 

Source : EFE

 

Nous vous recommandons
Paul Pierroux-Taranto

Paul Pierroux-Taranto

C'est enthousiaste et motivé que ce jeune Français, Valencien de coeur et d'origine, qui a travaillé dans le domaine de l'écriture et de la communication à Paris, rejoint lepetitjournal.com/valence en tant que rédacteur en chef.
0 Commentaire (s) Réagir