Dimanche 25 octobre 2020

Le château de Cocentaina, de l’ère pré-mudéjare à nos jours

Par Houda Belabd | Publié le 24/09/2020 à 16:08 | Mis à jour le 29/09/2020 à 17:05
Cocentaina source alicanteturismo.com_

Situé sur la colline de San Cristobal à Cocentaina (Alicante), un bâtiment de style gothique militaire valencien d’une autre ère attire notre attention. Il s’agit du château de Cocentaina, un monument emblématique du beau et grand sud ibérique.

 

wikipedia

 

Bâti à la fin du treizième siècle et fignolé au début du quatorzième, le Concertina s’élance sur les vestiges d’anciennes constructions défensives d’origine musulmane. Pendant la révolte mudéjare, (domestique en français) il a été pillé et incendié, mais pas entièrement détruit. Récemment, il a été réaménagé de fond en comble par le fonds européen pour la conservation des monuments historiques, archéologiques, culturels et architecturaux.

 

Quid de ses composantes

 

Sa grande tour assise sur une pente variant entre deux et quatre mètres de hauteur a gardé la « muslim touch » de l’époque pré-mudéjare. Cette tour, à l’instar des parties et pièces phares du château, a été édifiée en pierre de taille et est restée solide malgré les guérillas qui y ont eu lieu. D’autres murs et espaces ouverts ont été construits en maçonnerie simple, reconstruites à plusieurs reprises.

Le château  possède deux étages assez remarquables. Un premier comprenant une cour avec une citerne et deux meurtrières, d'une pièce carrée et une autre rectangulaire, mais aussi des chambres doubles avec des fenêtres jumelées vers l'extérieur. Et un deuxième comprenant une terrasse à couper le souffle et à régaler l’œil sur les merveilles de Cocentaina.

Récemment, cette ancienne forteresse a été entièrement restaurée. Nous y trouvons à l'intérieur  un échantillon des décombres préhistoriques qui suscite un intérêt sans cesse croissant auprès des archéologues en particulier et des amoureux de la culture en règle générale.

Le château de Cocentaina est accessible en voiture, en empruntant les 200 derniers mètres à pied par le biais d’un chemin pavé

 

lepetitjournal.com/valence

Nous vous recommandons

Houda Belabd

Houda Belabd

Après avoir poursuivi ses études supérieures en journalisme et communication à Rabat et affûté sa plume dans diverses rédactions françaises et européennes, Houda Belabd souhaite se spécialiser dans la préservation culturelle du patrimoine des châteaux
0 Commentaire (s)Réagir