La Communauté valencienne écartée de la phase 1 du déconfinement lundi

Par Paul Pierroux-Taranto | Publié le 09/05/2020 à 04:10 | Mis à jour le 09/05/2020 à 04:11
Photo : Ministre de la santé Salvador Illa
deconfinement-valence

La Communauté valencienne dans sa majorité ne passera pas à la nouvelle étape du déconfinement prévue ce lundi contrairement à d’autres régions d’Espagne où les terrasses pourront rouvrir et qui verront les proches et les familles se réunir. 

Sur les 24 “départements sanitaires” que compte la Communauté valencienne, le ministère de la Santé a annoncé que 14 “départements” - dont les villes de Valence, Alicante et Castellón - resteront en phase 0 du déconfinement pour une durée supplémentaire de 15 jours. 

Seuls 10 “départements sanitaires” de la Comunitat passeront en phase 1 : 

Vinaròs (dans la province de Castellón), Requena (Valence), Xàtiva-Ontinyent (Valence), Gandia (Valence), Alcoy (Alicante), Dénia (Alicante), La Marina Baixa (Alicante), Elda (Alicante), Orihuela (Alicante) et Torrevieja (Alicante).

Voici la carte des zones du territoire espagnol passant en phase 1 :

carte-espagne

 

Après avoir étudié le plan de déconfinement proposé par la Generalitat et malgré l’insistance de celle-ci pour entrer “conjointement” en phase 1, le ministre de la santé, Salvador Illa, a estimé “qu’il n’était pas approprié de passer à la phase suivante” rappelant qu’il ne s’agit pas d’une “course”.

Les personnes vivant à Valence et dans les 14 départements sanitaires concernés ne pourront donc pas profiter de l’autorisation des réunions familiales ou amicales (jusqu’à dix personnes) ni des déplacements à l’intérieur des provinces. Après des semaines oppressantes, on respirait pourtant un air plus “libre” à Valence et l’on voyait les restaurants préparer leurs terrasses à l’arrivée des premiers clients. Pourtant rien ne changera d’ici à la fin du mois. Il faudra patienter (au moins) 15 jours supplémentaires pour goûter à ce doux parfum de liberté et l’on devra se contenter des promenades et du sport selon les mêmes horaires que nous connaissons bien (phase 0).

Valence n’est pas la seule ville d’Espagne à être exclue pour le moment de la phase 1 du déconfinement. C’est aussi le cas, pour ne citer que les deux plus grandes, de Madrid et Barcelone.

 

Les critères pour passer en phase 1

Le Ministère de la Santé a publié les critères permettant de passer à la phase 1 du déconfinement. En plus des protocoles mis en place pour gérer localement l’épidémie, sont pris en compte trois données sanitaires sur les sept derniers jours : la transmission, la gravité et la capacité de détection et de réponse.

La transmission : Le ministère prend en compte des aspects tels que le taux de transmission au fil du temps, les nouveaux cas confirmés par des tests de PCR au cours des sept derniers jours, le nombre de cas suspects ou possibles, combien d'entre eux sont testés et combien ont un résultat positif.

La gravité : Le ministère tient compte du nombre d'hospitalisations et de décès au cours des sept derniers jours, des admissions en soins intensifs au cours de cette période et du pourcentage d'occupation des lits et des soins intensifs par les personnes atteintes de COVID-19.

Capacité de détection et de réponse : les unités de soins intensifs et les lits disponibles en fonction de la population sont pris en compte. La capacité d'effectuer des tests PCR sur tous les cas de soins primaires est également observée. Le ministère distingue quatre options : “cela peut être mis en oeuvre dès maintenant”, “cela sera prêt le 11 mai”, “cela sera prêt à une date postérieure”, “cela n’existe pas”.  

Le plan de suivi des cas est aussi évalué, avec quatre options: “il existe et peut être mis en oeuvre dès maintenant”, “il existe et il sera prêt le 11 mai”, “il existe mais il n’est pas sûr qu’il soit mis en place le 11 mai", “il n’existe pas encore”.

 

Suivez-nous sur FacebookInstagram et Twitter !

 

Sources : lamoncloa.gob.es, mscbs.gob.es

Paul Pierroux-Taranto

Paul Pierroux-Taranto

Directeur de l'édition lepetitjournal.com Valence. Ce jeune Français, Valencien de coeur et d'origine, a travaillé dans le domaine de l'écriture et de la communication à Paris.
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Laura sam 09/05/2020 - 11:48

Merci pour ces précisions. Elles sont sages à nous d’être responsables et d’appliquer surtout les gestes barrières.Ne jamais relâcher la surveillance.

Répondre

Soutenez la rédaction Valence !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale