Les supermarchés les moins chers : jusqu’à 1.528 euros d'économies à Valencia

Par Marion Mergault | Publié le 29/09/2022 à 17:41 | Mis à jour le 03/10/2022 à 08:03
Photo : Viki Mohamad, Unsplash
un femme avec un masque dans un rayon de supermarché à Valencia

Face à l’inflation et aux pénuries, bien choisir où faire les courses devient essentiel pour économiser. Selon une étude menée par l’OCU, la différence moyenne entre le supermarché le plus cher et le moins cher d’une ville est de 994 euros à l’année, soit près d’un cinquième des dépenses annuelles en courses d’une famille. À Valencia, les économies peuvent aller jusqu’à 1.528 euros.

 

Alcampo, l’hypermarché le moins cher pour faire ses courses en Espagne

“1.180 établissements dans 65 villes ont été visités, des données ont également été collectées auprès des supermarchés en ligne et 239 produits de différentes catégories, soit 173.392 prix, ont été analysés : aliments frais (fruits, légumes, viande et poisson) et emballés, mais aussi produits d’hygiène et pharmacie de marques blanches et leaders”, a expliqué la porte-parole de la Organización de Consumidores y Usuarios (OCU), Ileana Izverniceanu, lors de la présentation de l’étude ce mardi. 

Selon l’OCU, parmi les hypermarchés, Alcampo est l’option la moins chère pour faire les courses selon les villes étudiées, dont le moins cher est celui de Coia à Vigo. Ils sont suivis par Supercor en septième position et Mercadona en dixième. 

Côté chaînes, Tifer, Supermercados Dani et Family Cash sont les moins chères, à l’inverse de Sánchez Romero, Ulabosx, Nova Venda et Amazon, qui sont les plus chères. Côté hausse des prix, les établissements du groupe Dia sont ceux qui augmentent le plus avec plus de 15%, et la hausse de Mercadona (16,1%). A l’inverse, ceux qui augmentent le moins sont Alimerka (8,4%), Carrefour Express (8,5%) et BM Urban (8,8%).

 

1.528 euros d’économies annuelles à Valencia

Dans la Communauté valencienne, les économies varient considérablement selon les villes : 799 euros à Elche, 966 euros à Alicante, 1.133 euros à Castellón et 1.528 euros à Valencia. Les possibilités d’économies ont à voir avec la diversité et l’étendue de l’offre commerciale. Elles sont meilleures lorsqu'il y a des supermarchés chers et d’autres bon marché dans une même ville.

 

une femme dans une supermarche
Dans la Communauté valencienne, les économies varient considérablement selon les villes : 799 euros à Elche, 966 euros à Alicante, 1.133 euros à Castellón et 1.528 euros à Valencia. / Tara Clark, Unsplash

 

 

Une hausse des prix de 15,2%, la plus forte depuis 34 ans en Espagne

Selon l’OCU, les produits de base (alimentation, produits d’hygiène et pharmacie) ont en moyenne augmenté leur prix de 15,2% entre mai 2021 et mai 2022 en Espagne. Il s’agit de la plus forte hausse de prix depuis au moins 34 ans, date à laquelle les études de l’organisation ont été lancées. Certains produits n’auraient même pas encore atteint leur plafond. Une autre enquête de l’organisation montre que cette tendance à la hausse s’est maintenue cet été. 

Sur les plus de 200 produits analysés, 95% ont vu leurs prix augmenter. Selon l’étude, la hausse est généralisée et se produit dans toutes les chaînes de magasins, mais différemment selon les produits. L'huile de tournesol a augmenté de 118% et "pas seulement à cause de la crise ukrainienne, elle avait déjà augmenté" ; les muffins et la margarine de 75% ; et les bananes (64%), les pâtes (56%), l'huile d'olive (53%), la farine (plus de 50%) ; et les œufs (47%). Seuls une douzaine de produits d’hygiène et de fruits enregistrent de légère baisse, comme le shampooing, qui baisse en moyenne de 5%, l’avocat de 10% et le kiwi de 6%.

L’épargne nationale moyenne en achetant dans l’établissement le moins cher est de 994 euros par an, soit 7,3% de moins qu’en 2021. Cette économie représente 17,9% du budget qu’un ménage moyen alloue à ses courses. Il semble important de ne pas négliger le lieu de courses car ces 900 et quelque euros représentent un cinquième des dépenses annuelles de consommation en Espagne.

 

Suivez nous sur

 

Marion Mergault

Marion Mergault

Étudiante en journalisme à l'IUT de Lannion, elle aime avant tout aller à la rencontre de gens aussi passionnés que passionnant. En grande amoureuse du voyage, elle découvre le monde en multipliant les expériences à l'étranger.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Valence !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition internationale