Les 5 fêtes les plus originales de la Communauté valencienne

Par Coralie Lambret | Publié le 26/04/2022 à 15:25 | Mis à jour le 27/04/2022 à 07:58
Photo : La fête Enfarinats à Ibi (Facebook)
Des personnes en train de marcher dans la farine lors de la fête enfarinats à ibi

À Valence et dans sa région, on sait comment faire la fête. Parfois très belles, parfois très étranges, ou les deux, les festivités de la Communauté valencienne sont souvent uniques et inédites. Notre rédaction a listé les cinq fêtes les plus originales pour que vous vous divertissiez tout au long de l’année. 

 

1. Las Fallas, à Valence

Fête incontournable à Valence, les Fallas se tiennent chaque année durant le mois de mars. Si les festivités s’étalent sur plus ou moins deux semaines, leur apogée a lieu du 15 au 19 mars, jour de la San José. Des immenses Falla (regroupement de statues) se dressent à tous les coins de rue. Toute la population valencienne se réunit dans les rues, jour et nuit, pour assister aux mascletas, aux défilés des Falleras et Falleros, et aux nombreux feux d’artifice organisés pour l’occasion. Dans la soirée du 19 mars, toutes les Fallas sont brûlées pour la cremà. Seule la Falla élue comme la plus belle de l’édition sera conservée au Musée Fallero.

une Falla de femme à Valence
Photo : Olivier Bénier

 

2. Las Hogueras, à Alicante

Ces fêtes sont l’équivalent des Fallas dans la région d’Alicante. Aussi connues sous le nom de feux de joie de la Saint Jean, elles ont lieu tous les ans du 19 au 24 juin. Des statues de papier mâché, appelées Ninots, défilent dans les rues. Le 24 juin, les Ninots sont brûlés lors de la soirée de la cremà, comme pour les Fallas. Durant les festivités, de nombreux rassemblements populaires autour de la mascletà et des feux d’artifices ont lieu un peu partout dans la ville. Ces fêtes ont été reconnues d’intérêt touristique en 1983 et sont classées au patrimoine immatériel depuis 2014.

une statue d'hogueras d'un homme et du femme qui se regardent

 

3. La Noche de la Zurra, à Requena 

Cette fête du vin et de l’eau est célébrée le dernier mardi du mois d’août. Des camions remplis de vin arrosent la foule ; et du vin rouge de la région est offert gratuitement aux participants. Ces derniers apportent un maximum de verres et de bouteilles pour les remplir de vin, et s’amusent ensuite à se les verser dans la gorge à tour de rôle. De l’eau est également prévue pour arroser les participants, généralement ivres et très heureux ! 

 

4. La Tomatina, à Buñol 

Le dernier mercredi du mois d’août, le village de Buñol célèbre La Tomatina. Ce qui est parfait pour enchaîner après La Noche de la Zurra de la veille ! Le concept est simple : à 11h, un feu d’artifice annonce le début des hostilités, et durant une heure, les participants peuvent se lancer des tomates écrasées. Des camions chargés de ces projectiles rouges avancent lentement dans la foule afin que plus aucun tee-shirt ne ressorte blanc de la bataille. À midi, un deuxième feu d’artifice annonce la fin de la fête. La Tomatina marque la fin d’un festival d’une semaine qui célèbre San Lluis Bertran, le saint patron du village.

Des hommes en train de se jeter des tomates lors de la tomatina


5. Las Enfarinats, à Ibi

Cette fête a lieu le matin du Jour des Innocents, c’est-à-dire le 28 décembre. Dès 8 heures du matin, les Enfarinats (en français, les farinés), habillés de fausses tenues militaires, simulent un coup d'État à Ibi, dans la province d’Alicante. Une heure plus tard, les Enfarinats s’emparent de la mairie et sont déclarés vainqueurs. Pour célébrer cette victoire, ils aspergent la ville et la classe dirigeante avec de la farine et des œufs et tirent des feux d’artifice.

Des personnes en train de marcher dans la farine autour d'une fontaine pendant l'enfarinats

 

Suivez nous sur

 

Sur le même sujet
une femme avec un veste turquoise

Coralie Lambret

Étudiante passionnée et journaliste en devenir. J’ai la tête dure autant qu'en l'air. Je suis scorpion, c'est comme ça que je justifie mon caractère. J’ai quitté mon petit confort belge pour venir découvrir Valence et la vie, le temps d’un stage.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Valence !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale