Mercredi 24 juillet 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

XAVIER LAUMAIN - Un architecte français du patrimoine récompensé pour son intervention sur un monument de Valence

Par Lepetitjournal Valence | Publié le 01/06/2013 à 22:00 | Mis à jour le 03/06/2013 à 03:27

Installé depuis 10 ans à Valence, à la tête de l´agence ARAE avec son épouse, Xavier Laumain a reçu il y a un an jour pour jour, le Prix de l'Union européenne pour le patrimoine culturel / Concours Europa Nostra Awards, pour son travail et celui de son équipe, effectué sur un monument historique situé à Meliana, dans la Huerta Norte de Valencia. Parcours d´un Français passionné de patrimoine.

(Photos DR)

Originaire de l´est de la France, le Franco-suisse Xavier Laumain est né à Lyon, et a grandi en Bourgogne. "Tout petit, mes parents m´ont emmené dans les musées, les châteaux, les églises et m´ont intéressé à la lecture, à la musique. Nous allions très souvent visiter les châteaux en Alsace. Dans la région Bourgogne il y a aussi beaucoup de patrimoine. J´ai baigné dedans depuis toujours. Depuis l´âge de 7-8 ans, j´ai toujours été attiré par le patrimoine. J´adorais être dans les châteaux, je dessinais des châteaux, je construisais des châteaux. Dans le village où habitait mon grand-père, il y avait un château en ruines, où m´emmenait mon grand oncle. Il me racontait des histoires passionnantes et moi je m´en inventais d'autres. Une grand tante à Paris me faisait visiter régulièrement la ville quand j´y allais et avec mon grand père, instituteur, doué d´une culture incroyable, un vrai puits de science, j´étais au milieu des bouquins".
Dans ce bain de culture, Xavier Laumain s´est construit peu à peu : "Au départ, je voulais être archéologue. Pas architecte. Finalement, petit à petit, je me suis tourné vers l´architecture parce que j´ai vu que ce que je voulais faire c´était 'intervenir' dans le patrimoine. L´architecture est, pour moi, un moyen de pouvoir intervenir dans le patrimoine architectural. J´ai appris à aimer l´architecture, de plus en plus, tout au long de mes études, mais encore aujourd´hui, quand on intervient sur un chantier, j´aime bien m´immiscer dans le travail des archéologues parce que ça me passionne. Et dès que je peux, je participe à des fouilles en collaboration avec des archéologues". Pendant ses études à l´Ecole Paris la Seine, (aujourd´hui Ecole d´Architecture Paris Val de Seine), il a rencontré Angela, sa femme, en Erasmus en France, elle aussi étudiante en architecture, et originaire de Valence. C´est comme ça qu´il a atterri ici et qu´ils ont monté ensemble, ARAE, une agence de patrimoine et de restauration.

xavier laumainArchitecte du patrimoine, un métier à part
Aujourd´hui, Xavier Laumain enseigne une fois par mois dans son ancienne école à Paris, pour les premières années actuellement, et pour les niveaux master à la rentrée prochaine. L´architecte en patrimoine exprime quelques regrets par rapport à l´Espagne : "Le patrimoine a une approche, une problématique, une sensibilité, différentes. En Espagne, ils n´ont pas cette culture de la différence. Ils pensent que, comme on intervient sur le bâti, c´est de l´architecture, mais c´est totalement différent. Ici les lois sont libres et n´importe qui peut intervenir dans le patrimoine. Une très très grande partie du patrimoine est détruite à cause de ça. Entre 70 et 80% est détruit par des mauvaises interventions ! Ici la formation architecte en patrimoine, n´existe pas. La seule formation spécifique, c'est les masters, avec un niveau qui laisse à désirer, où il n´y a aucun cours de patrimoine, très peu de cours de réhabilitation et un peu d´architecture et d´Histoire de l´Art. Quelqu´un qui n´a aucune sensibilité peut intervenir sur du patrimoine !" En France, nous avons les Inspecteurs des monuments historiques : "Ils sont très compétents, mais ils sont surtout puissants. Certains disent que c´est mieux ici car plus libre. Mais je préfère que ce soit trop règlementé que pas du tout. Heureusement pour nous, à Castellón, il y a un inspecteur du patrimoine compétent et raisonnable, mais quand le mal est fait, c´est trop tard, il n´y a plus de budget". Xavier Laumain déplore le manque de conscience de la valeur du patrimoine, notamment dans l´intervention de réhabilitation de maisons de particuliers : "Souvent, c´est l´entreprise de construction qui met en rapport avec l´architecte, alors que normalement ça doit être l´inverse. Si l´architecte n´a pas de compétence dans le patrimoine, s'il voit une fissure, il va décider de tout détruire. Ici on démolit le patrimoine pour refaire du neuf. Ceux qui viennent nous voir, sont des amoureux de la pierre qui veulent réparer et conserver".
 
xavier laumainLauréat parmi 226 projets présentés par 31 pays
Sur les 226 projets présentés par 31 pays, l´étude de restauration du Palais Nolla faisait partie des 28 lauréats de 15 pays européens différents, du cru 2012. Ce projet, réalisé par une équipe interdisciplinaire et internationale, dirigé par l´architecte français, a obtenu le "prix de la culture Patrimoine / Europa Nostra Awards 2012 Union européenne", dans la catégorie de  la recherche. La cérémonie de remise des prix s´est déroulée au monastère des Hiéronymites à Lisbonne, sous le patronage d'Aníbal Cavaco Silva, Président du Portugal, en présence de José Manuel Barroso, président de la Commission, du Commissaire européen pour l'Education, la Culture, du Multilinguisme et de la Jeunesse, Androulla Vassiliou, et de Placido Domingo. Ce ténor de renommée mondiale agit comme "la voix" du patrimoine culturel en Europe, à la tête d´Europa Nostra, ONG pan-européenne, regroupant et représentant deux cent cinquante ONG de plus de cinquante pays européens, atteignant un minimum de cinq millions de citoyens affiliés, et un réseau de professionnels et de bénévoles dévoués à la sauvegarde du patrimoine culturel de l´Europe, pour les générations présentes et futures. Europa Nostra, sous la direction de l'UNESCO, le Conseil de l'Europe et l'Union européenne, détient, depuis 1963, sans perdre le contact avec la création artistique contemporaine, le plus grand réseau d'organisations non gouvernementales du vieux continent axée sur la défense patrimoine culturel, matériel et immatériel. Nous devons aussi nous rappeler clairement l'engagement pris dans le traité de Lisbonne de l'Union européenne, l'article 3.3, qui stipule : "L'Union respecte la richesse de sa diversité culturelle et linguistique et veille à la préservation et la valorisation du patrimoine culture européenne".

Récompensé par le prix Europa Nostra, le plus prestigieux dans le domaine du Patrimoine Culturel en Europe
"Le Palauet Nolla de Meliana était un monument abandonné depuis plusieurs décennies, en état de ruine imminente, et pour cette raison la Mairie de Meliana nous a chargés de réaliser une étude exhaustive de son histoire, de son état de conservation, et de proposer des lignes directrices pour une future restauration. Il s'agit d'une ancienne ferme du XVIIe qui a été transformée en maison de campagne, puis en showroom de l'usine Nolla, et enfin en maison du nouveau directeur de l'usine (une fois rachetée par Gardy, en 1917), avant d´être abandonnée en 1968. L'étape la plus significative, et la plus spectaculaire, est celle liée à l'usine de céramique Nolla. Miguel Nolla Bruixet, un entrepreneur catalan, décide en 1860 de créer une industrie qui aura un impact fondamental sur la région, sur l'industrialisation espagnole, et qui connaîtra un grand succès. Il décide dès le début d'utiliser le Palauet pour installer et exposer, à taille réelle, ses produits, comme une sorte de grand catalogue. Nous avons donc logiquement, dans nos travaux, accordé une attention toute particulière au relevé des mosaïques présentes dans l'édifice. Pour en revenir à l'étude en elle-même, nous avons fait le relevé complet de l'édifice, nous avons étudié son évolution historique, la vie sociale qui s'est y développée (particulièrement intéressante durant les 3 dernières décennies du XIXe siècle, avec la visite de Amadeo de Saboya, Alfonso XII, los Romanov, los Hohenzollern, etc...), l'impact social de l'usine, son importance historique, etc. Nous avons également étudié la construction en tant que telle, les techniques, les décorations (pièces en terre cuite, peintures, menuiserie, papiers-peints, etc.), les pathologies, et nous avons proposé des usages, des phases d'intervention et une estimation de coût. Nous avons aussi fait un travail de diffusion, principalement dans des congrès et des articles". Après avoir formé un groupe interdisciplinaire, Xavier Laumain a été le responsable des travaux d'étude du Palais Nolla. "Mon rôle dans ce travail a été de coordonner tous les aspects du travail, les différents groupes, de codiriger avec Angela le groupe sur l'architecture, de faire le contact avec l'administration, aller aux réunions, servir de conseiller, donner les conférences, essayer de trouver des subventions, proposer des initiatives autour de ce projet, etc? La réponse de la Corporation a été excellente, tout comme celle de la population locale. Lors des différentes interventions dans les congrès internationaux ce travail et son objet ont toujours suscité beaucoup d'intérêt".
 
Malgré les temps difficiles, ce prix est une étape essentielle pour l´agence et dans la vie de Xavier Laumain. Il leur a permis d´avoir une reconnaissance, qui doit leur permettre d´aborder l´avenir plus sereinement, car le patrimoine a besoin que l´on s´occupe de lui. Il est le passé de demain.

Cécile PANISSAL (www.lepetitjournal.com- Espagne) lundi 3 juin 2013

ARAE propose des ateliers passionnants pour les enfants. Pour tous renseignements, contacter l´agence.
www.arae.es
ARAE PATRIMONIO Y RESTAURACIÓN, S.LP.
Calle llano de la Zaidia 20 pta 2 - 46009
VALENCIA (Valencia)
TF (0034) 963 47 45 15
arae@arae.es

logofbvalence

Lepetitjournal Valence

Site d'information, premier média des Français, francophones et francophiles à l'étranger, lepetitjournal.com/valence, c'est VOTRE site !
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet