Stéphane Alaux ambitionne l'excellence pour le marché de l'art espagnol

Par Galerie Alaux | Publié le 05/09/2022 à 10:06 | Mis à jour le 05/09/2022 à 21:02
portrait de stephane alaux

Mais qui donc est cet OVNI venu récemment éclabousser le milieu artistique de Valencia ? Comme son nom ne l'indique pas, Stéphane Alaux est à moitié valencien par sa maman, Francisca Candela, ce qui en fait presque un enfant du pays. D'où sa récente installation avec sa famille dans la capitale de la province de Valence, une destination de plus en plus prisée par les Espagnols en villégiature et par les expats européens, attirés par la proximité de la méditerranée et son climat exceptionnel, comme par la beauté de l'environnement et la grandeur du patrimoine historique de la ville... Une belle ville en plein essor, une population ouverte et curieuse, des opportunités nouvelles en période de mutation des modes de vie et de travail, voilà tout ce qu'il fallait à un enthousiaste invétéré pour changer de vie et de projet.

Malgré l'aspect matériel un peu lourd d'un déménagement international avec femme et enfants, le projet était viable et l'objectif déterminé. C'est donc de manière assez rationnelle que Stéphane a choisi Valence pour nouveau lieu de vie, une évolution personnelle qui lui permet aussi de faire naître un autre avatar professionnel. L'expert du digital depuis de nombreuses années ne renie pas son activité de toujours, car le succès de l'agence E-réputation Net Wash ne se dément pas et Stéphane continue d'y consacrer un temps de travail. Mais aujourd'hui, il prend un virage qui élargit son horizon à sa passion de toujours, la création artistique, mais aussi au partage de cette passion.

Ce qui allume des étincelles dans ses yeux de fana de Pop Art, c'est la diffusion de l'art, peinture, sculpture, installation, tout ce qui sort de l'ordinaire, tout ce qui embellit le quotidien et fait respirer l'âme du quidam ! Cela se concrétise à la Galerie Alaux, un lieu d'art et de cœur qui réserve ses belles surprises sur 200 m2 dans Poeta Querol, au numéro 7. Un bel emplacement central, près de la mairie et du musée national de la céramique et de l'illustration.

 

À Valencia, un contexte artistique fragile, une relance possible

L'ouverture de cette galerie est une gageure et un challenge. En effet, l'Art ne se porte pas très bien et Valencia a perdu sa dernière grande galerie. Le contexte peut donc être préoccupant si l'on considère que le paysage de l'art fait plutôt grise mine dans la région... Pourtant, à l'ère du virtuel et avec son expérience dans le digital, Stéphane aurait pu se consacrer aux « Non fungible Token », la nouvelle folie dans laquelle investissent les gens qui cherchent le profit. Mais Stéphane pense que ces NFT ne sont qu'un support de plus. Alors pas d'intérêt pour lui à développer une activité autour de cela, mais il en tire quand même une conclusion positive. Les flux financiers autour des NFT montrent que l'Art n'est pas mort, puisqu'il fait recette sur le web...

 

Numéro 1 en Espagne : un objectif atteignable...

La Galerie Alaux n'est donc pas le résultat d'une équation économique, ni de l'espoir que la danseuse remette ses chaussons... C'est le fruit d'une passion soutenue par une volonté de faire du beau, du qualitatif, de s'appuyer sur des valeurs sûres et aussi de faire connaître les nouvelles créations. Et puis Stéphane voit grand : son objectif est que la Galerie devienne à court terme, la galerie N°1  à Valencia. Pour cela il y a la galerie elle-même, la manière de l'animer, le choix des artistes et des œuvres mais il y a aussi en support tous les outils digitaux pour montrer, promouvoir, valoriser et faire connaître les œuvres.

 

 La Galerie Alaux, une galerie traditionnelle soutenue par le digital

Les artistes présentés par la Galerie voient en effet leurs œuvres relayées sur le net, directement et par l'intermédiaire des galeries virtuelles internationales les plus connues. Le champ de vision s'élargit nettement et permet de mettre en vitrine, à Valence – on ne le dira jamais assez – des artistes contemporains pour la plupart, d'ici ou d'ailleurs, dont le talent mérite qu'on s'y arrête. La Galerie n'est pas un lieu élitiste ; c'est un lieu où l'on peut découvrir du beau, du nouveau, du différent. Un lieu où l'on peut comprendre qu'acquérir des œuvres d'artistes confirmés ou émergents est aussi un moyen de faire face aux incertitudes économiques et financières du moment. L'Art est encore l'un des supports d'investissement les plus sûrs et surtout, l'un des plus agréables, puisqu'on peut conjuguer l'intérêt d'agrémenter son intérieur, lieu de vie ou lieu de travail, tout en effectuant un placement de qualité. Et on peut aussi satisfaire une pointe de goût du risque, en capitalisant sur des artistes émergents...

 

Comment Stéphane Alaux choisit-il ses artistes ?

La médaille de l'art est un peu ternie dans la région ! Les  “grandes” galeries connues des artistes internationaux ne sont pas représentées à Valencia, ce qui fait que les œuvres ne trouvent aucune visibilité. Finalement c'est une opportunité car ainsi, la nouvelle Galerie Alaux permet aux artistes, qu'ils soient confirmés (appréciés et/ou cotés) ou moins connus mais talentueux, d'avoir un lieu d'exposition sans concurrence alentour. Il y a donc sur place un concentré de talents à découvrir ou à revoir, puisque Stéphane expose par exemple certains maîtres du Pop Art que tout le monde a déjà vus en photo, à la télévision ou dans des livres d'art. Andy Warhol fait notamment partie des artistes exposés.

Les choix artistiques de la Galerie sont le résultat de la motivation première de Stéphane : faire partager sa passion pour les œuvres d'art et en faire découvrir les nouveaux fleurons à sa clientèle. Les œuvres présentées sont à l'image du galeriste : psychédéliques, lumineuses, optimistes, un rien provocatrices (n'oublions pas que dans les années 60, Roy Lichtenstein sortait l'art de son cocon élitiste avec ses œuvres directement issues de la contre-culture ...). Stéphane expose donc tous ses artistes fétiches : Robert Combas, Andy Warhol, Philippe Pasqua, Agusil, Nate Plotkin, Annalù, Cécile Plaisance ... Et, au fil du temps, s'attache à assurer la nouveauté, la surprise, la découverte, tout en sélectionnant des œuvres d'artistes à des prix accessibles. Afin d'être complet, il est également l'agent de Nate Plotkine (New York), Claude Serille (Marseille), Soufiane (Nîmes), Lugas Syllabus (Jakarta, Indonésie) ...

 Alors, vous venez quand ?

 

Galerie Alaux

Carrer del Poeta Querol, 7, 46002 Valencia

Galerie Alaux

Galerie Alaux

La Galerie d'art contemporain à Valencia qui expose des œuvres d'artistes contemporains à la carrière internationale. Philippe Pasqua, Marie-Ange Daudet, Combas, Pépone, SA…
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Valence !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale