Jeudi 6 août 2020

Comment j’ai vécu mon confinement ? J’ai attrapé le Coronavirus.

Par Paula Etcheverry | Publié le 22/05/2020 à 15:01 | Mis à jour le 22/05/2020 à 17:54
Photo : Jean Luc Couesme
magicantoine covid 19 coronavirus paris valence Espagne France show artistes

MagicAntoine est un magicien reconnu sur la scène parisienne, lepetitjournal.com/valence l’a rencontré pour parler de son confinement et de son expérience avec le coronavirus. Aujourd’hui il est guéri et nous raconte les détails de la maladie.

 

Comment j’ai vécu mon confinement

Seul á la maison !

Au tout début, pas très bien car le 10 mars j’ai attrapé le Corona. 

De fait, pendant trois semaines, je n’étais pas bien du tout et je me suis fait des journées entières “canapé/séries” (Netflix/Prime vidéo) - du coup je suis maintenant incollable là-dessus.  À la fin de la troisième semaine, j’avoue que j’ai craqué car je ne voyais plus personne et je n’en pouvais plus de rester inactif donc j’ai cherché des occupations en lien avec mon métier mais également j’ai commencé à faire un peu de sport en bougeant sur de la musique et avec des poids que j’ai à la maison, histoire de… 

Le matin, c’était sport, un peu de réseaux sociaux sur mon balcon pour garder le contact et prendre l’air puis trouver des idées de vidéo de magie à partager avec les gens.

Il a fallu que je travaille des tours, des manipulations que je n’avais pas ou plus l’habitude de faire, au final, cela m’a fait passer de longs moments, voire des journées entières à tourner des vidéos et à en faire les montages pour présenter au public un bon produit ! Enfin je l’espère. (voir mes réseaux sociaux). 

Puis deux semaines plus tard, j’ai eu mes enfants et ce fut un bonheur de retrouver mes amours après 5 semaines sans eux.

Là ce fut une autre occupation qui m’a pris du temps. 


 

Les devoirs !

Au début, je ne comprenais rien à leur façon de faire (je ne sais pas si c’est typiquement français de changer les méthodes d’enseignement qui fonctionnaient bien pour de nouvelles méthodes incompréhensibles ?...)

D’ailleurs, j’ai l’impression que mes enfants ne les comprenaient pas non plus.

Du coup, je me suis mis à travailler avec eux et en deux semaines, j’ai vu d’énormes progrès (papa stricte et qui, là, pour le coup, ne rigole plus !).

Pour me conforter dans cette idée, mon fils a eu les félicitations de sa maîtresse pour son travail et ses progrès. Bien sûr il y a eu aussi des moments de distraction : jeux vidéos, jeux de société, films, crêpes à manger avec du nutella miam. 

Aujourd’hui, je suis fier d’eux, même si ce n’est que le début ! 

À présent nous continuons sur cette lancée : travail - travail - travail et... amusement !

Bref, je pense que le confinement a été positif pour mon travail, ma communication et l’avenir scolaire de mes enfants !

 

L’avenir de notre métier d’artiste : en particulier dans la magie

 

 

Je pense qu’il y aura certains événements qui ne changeront pas comme, par exemple, les mariages, les baptêmes, les anniversaires, même s’ils se feront peut-être en présence de moins de personnes. 

Les spectacles, eux, se joueront sans doute dans des salles plus petites. Il est possible aussi qu’avec les technologies actuelles, certaines représentations se fassent à travers les écrans : c’est-à-dire des spectacles en live via un lien et moyennant finances afin que nous puissions, malgré tout, vivre de notre métier. 

De la sorte, le tarif serait moindre pour les spectateurs, donc accessible à tous… Ceux-ci seraient du coup plus nombreux et nous pourrions ainsi, je l’espère, jouer devant le monde entier ! Ce serait une nouvelle approche, une ouverture sur un nouveau mode de représentation qui, jusque-là, était quasi inexistant voire meme totalement..

Malheureusement, je ne suis que magicien, mentaliste, et non pas voyant... Je ne saurais prédire l’avenir.


 

Comment ai-je vécu le coronavirus? Comment l’ai-je attrapé ?...

Au début, ce fut une journée avec un mal de tête énorme et les bronches qui me brûlaient. Il faut dire que la veille j’avais fumé la chicha (je suis non fumeur mais de temps en temps j’adore voir ce gros nuage blanc sortir en expirant, ça m’éclate), et là, pour le coup, j’étais vraiment éclaté !... J’ai pensé à tort ou à raison que c’était ça.

Puis, le lendemain, cela s’est atténué et j’ai ressenti un état plutôt grippal. (Fièvre, toux, courbatures) Mais pas que… Des signes “plus que grippaux” sont apparus : perte totale d’odorat (anosmie) et agueusie (perte du goût - que l’on retrouve dans le film « l’aile ou la cuisse » avec De Funes). Mais également des diarrhées et problèmes d’oppression sur la poitrine.

Aujourd’hui, deux mois plus tard, malgré une petite rechute (corona ou pas ?), je ressens toujours cette oppression et des maux de tête me réveillent assez fréquemment la nuit. 

Ce qui m’aide à faire passer ça : 

- doliprane ou efferafgan pour la tête. (bien respecter les doses)

- pour la sensation d’oppression : vapeurs mentholées ou ventoline, c’est un bronchodilatateur prescrit car je fais de l’asthme.

Attention! je ne suis pas médecin, cela fonctionne sur moi mais peut-être pas sur d’autres.

Mon goût est à peu près revenu mais, je dirais, seulement 50% de mon odorat. La guérison est lente... 

Très récemment, j’ai fait un test sanguin. Il s’avère que j’ai des anticorps covid donc je suis censé être immunisé et ne plus être contagieux… Cela dit, avons-nous le recul suffisant pour en être absolument sûr ? En tout cas je l’espère !

 

Mon impression sur tout ça

Ayant été seul à affronter cette maladie grave, j’ai eu des frayeurs et personne pour m’aider physiquement en cas de gros problèmes, inutile à dire que c’est très dur à vivre psychologiquement. Aujourd’hui je suis toujours là mais certains n’ont pas eu cette chance. 

Les infos sont anxiogènes et les médecins ne connaissent pas encore tous les tenants et les aboutissants de la maladie. Quant aux politiques... Je préfère ne pas me prononcer (chose qu’ils auraient bien fait d’appliquer également). 

J’ai été dépisté et j’ai fait partie de ces “faux négatifs”, je vous laisse en penser ce que vous voulez... Rien ne rassure vraiment alors, malgré tout, on avance en espérant.

 

SORTEZ COUVERT, PORTEZ LE MASQUE ÇA PEUT SAUVER DES VIES

 

Merci beaucoup à MagicAntoine

 

Suivez-nous en YOUTUBE

 

Prenez soin de vous! 


 

 

Nous vous recommandons

Paula Etcheverry

Paula Etcheverry

Argentine d’origine mais Française de cœur, Paula est une expatriée enthousiaste. Ses passions : famille, langues, culture, communication, théâtre et relations publiques.
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Cram Drarig mer 27/05/2020 - 14:00

Excellent !

Répondre
Commentaire avatar

Cari sam 23/05/2020 - 02:31

J adore!

Répondre

Vivre à Valence

HISTOIRE

Le Dénia renaît fièrement de ses vestiges

Construit entre le XIe et le XIIe siècle, le château de Dénia a fortement influencé la topographie de sa ville éponyme, située dans la province d’Alicante, en pleine Communauté valencienne.