Mardi 18 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Nicolas Hulot : « Personne ne peut s’exonérer de sa responsabilité »

Par Shirley SAVY-PUIG | Publié le 04/04/2019 à 01:02 | Mis à jour le 04/04/2019 à 09:54
Nicolas Hulot

C’est devant une salle comble que Nicolas Hulot, ancien Ministre de la Transition écologique et solidaire ; et créateur et président de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et pour l’homme, a proposé une conférence à la Cité des Arts des Sciences de Valencia ce mercredi 3 avril.

Accueilli par Enrique Vidal Pérez, le Directeur Général de la Cité des Arts et des Sciences et introduit par Anne Louyot, Conseillère de Coopération et d’Action Culturelle qui a présenté « l’homme d’engagement », Nicolas Hulot s’est lancé dans une démonstration d’une quarantaine de minutes sur les principaux enjeux environnementaux actuels et surtout futurs, rappelant l’urgence d’une situation qui nous échappe. 

Nous devons être convaincus que le monde de demain sera radicalement différent de celui d’aujourd’hui

S'il a d'abord salué le travail accompli par les élèves de 2nde réalisé à l'occasion des étroites négociations de la COPVAL2019, « en fermant les yeux, j'avais l'impression de revenir en 2015 », faisant allusion à la COP21 qui avait eu lieu à Paris, il a ensuite rappeler une évidence : « Nous devons être convaincus que le monde de demain sera radicalement différent de celui d’aujourd’hui » a-t-il déclaré avant d’ajouter quelques minutes plus tard « Si ce siècle ne se débarrasse pas de son plus gros défaut qui est en même temps sa plus grosse qualité, l’excès, si nous ne sommes pas capables de nous fixer des limites, il n’y aura pas d’issues heureuses, il n’y aura pas de dénouement pacifique. » Selon lui, l’enjeu majeur du XXIe siècle se définit sur une double synchronisation : « Synchroniser les lois humaines et les lois de la nature, synchroniser la science et la conscience. »  

Présents dans la salle, les lycéens et les professeurs participants à la COPVAL 2019 évidemment ainsi que de nombreux membres du personnel du Lycée français et de l’Institut français, mais également Alexandre Noguerra, Consul honoraire de Valence, Pierre Van Langhenhove, Président de la Section Espagnole de la Société des Membres de la Légion d’Honneur (SMLH), Vicent Marzà i Ibáñez, Conseiller délégué à l’Education, l’Investigation, la Culture et le Sport à la Generalitat valenciana et Gilles Bœuf, président du conseil scientifique de l'Agence Française pour la Biodiversité, qui avait proposé une conférence sur « L’Humain dans la nature » un peu plus tôt dans la journée, n’en ont pas perdu une miette.

Nicolas Hulot s’est ensuite livré au jeu des questions/réponses en toute sincérité et sans langue de bois, expliquant notamment les coulisses de son passage éclair au Ministère de la Transition Ecologique. Un exercice qui a plu à l’assistance qui l’a applaudi chaleureusement en guise de remerciements.

Organisée dans le cadre de la COPVAL 2019 du Lycée français de Valence en partenariat avec l’Institut français de Valence, l’Ambassade de France à Madrid et la Cité des Arts et des Sciences, ce discours, véritable plaidoyer pour la planète et l’avenir de nos enfants, fut un triomphe tant sur son organisation que sur la virtuosité et le talent oratoire de l’ancien Ministre. 

Nous vous recommandons

Shirley Photo Pro

Shirley SAVY-PUIG

Responsable d'édition - Parisienne de naissance mais Valencienne d'adoption depuis sa plus tendre enfance, cette touche-à-tout aime mettre en lumière la culture espagnole et les personnalités francophones de talent.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Valence

IDÉE SORTIE

Une nuit blanche à Valencia

Pendant de très nombreuses années, Valencia fut l’épicentre de la fête avec la célèbre Ruta del Bakalao. Il n’était pas rare de partir prendre un verre le jeudi soir et de rentrer quatre jours plus...

Expat Mag

HISTOIRE

Les premiers pas sur la Lune: le récit de l'AFP le 21 juillet 1969

Il est 22H56 au centre spatial de la Nasa de Houston ce dimanche 20 juillet 1969 quand Neil Armstrong pose le pied sur la Lune. Pour couvrir l'événement, l'AFP a dépêché sur place plusieurs envoyés sp