Samedi 21 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Travailler au Canada : à quel programme êtes-vous éligible ?

Par Alhéna Domela | Publié le 18/04/2019 à 18:00 | Mis à jour le 19/04/2019 à 11:47
Travailler au Canada programmes permis travail expatriés français

Le Canada s’est fixé pour objectif d’accueillir un million de nouveaux résidents permanents entre 2017 et 2020, dont un grand nombre de francophones. Pour réussir à travailler au Canada en tant que résident permanent, une connaissance précise des différents programmes proposés est nécessaire avant d’espérer s’expatrier. Au total, il existe 5 manières de se lancer dans une nouvelle aventure professionnelle.

L’annulation par le ministre québécois de l’Immigration de 18.000 demandes d’immigration en février dernier est encore bien présente dans l’esprit des candidats à l’expatriation. A l’occasion du salon S’expatrier, mode d’emploi le 3 avril dernier à Paris, une conférence était dédiée au Canada, ce pays si convoité par les Français. Son thème principal : les différents visas et permis à obtenir pour devenir résident temporaire ou permanent. Plus de deux cent personnes ont écouté avec attention Caroline Decloedt, adjointe principale au service de l’immigration de l’Ambassade du Canada.

Depuis 2008, le Canada mène une véritable campagne de séduction. Ce pays d’Amérique du Nord a mis en place des programmes pour faciliter l’immigration. Il a notamment pour ambition de tripler sa population d’ici 2100 et de booster sa croissance économique. Chaque année, il accueille 26.000 nouveaux arrivants. Pourtant, le pays souffre de criantes pénuries dans certains domaines d’activités. C’est notamment le cas dans le secteur de la santé et des transports. Par exemple, des dizaines de milliers de camionneurs sont recherchés car 70% des marchandises sont toujours transportés par camion en Amérique du Nord. Si vous travaillez dans le tourisme, l’hôtellerie-restauration, l’information, la santé, l’éducation ou le transport routier, vos chances d’expatriation se multiplient !

Travailler au Canada

Travailleurs qualifiés sélectionnés par le Québec, entrée express, candidats des provinces, projets pilote d’immigration, gens d’affaires… Tels sont les différents programmes auxquels vous pouvez postuler pour travailler au Canada. Mais chacun d’entre eux possède ses spécificités. Certains réclament des années d’expérience, d’autres un niveau de scolarité ou encore des compétences linguistiques. Retour sur les différentes attentes des programmes pour expatriés. 

Travailleurs qualifiés sélectionnés par le Québec

Travailler au Canada travailleurs qualifiés Québec

Ce processus de demande est très spécifique. Il ne s’adresse qu’aux travailleurs qualifiés (un exemple ou deux? )qui souhaitent devenir résidents permanents du Canada et vivre au Québec. Afin de pouvoir faire partie de ce programme, le candidat doit obtenir un certificat de sélection du Québec (CSQ).

Entrée express : 4 programmes fédéraux (hors Québec)

Travailler au Canada entrée express programmes fédéraux expatriés

Il existe quatre types d’entrée express. Elles concernent les travailleurs qualifiés, les métiers spécialisés, la catégorie de l’expérience canadienne et une partie des candidats de provinces. Leurs exigences diffèrent.

Programme des travailleurs qualifiés :

  • 1 année d’expérience qualifiée dans la catégorie d’emploi O, A ou B*
  • Exigences minimales de compétences linguistiques et d’éducation

Programme des travailleurs des métiers spécialisés :

  • 2 année d’expérience qualifiée dans la catégorie d’emploi O, A ou B*
  • Offre d’emploi ou certificat de compétence canadien délivré par autorité provinciale

Catégorie de l’expérience canadienne :

  • 1 année d’expérience qualifiée dans la catégorie d’emploi O, A ou B* au Canada
  • Exigences minimales de compétence linguistiques et d’éducation

Quant au programme des candidats de provinces, il faut savoir que chaque province et territoire a ses propres programmes et critères.

* Pour en savoir plus sur les emplois éligibles, consultez le site suivant 

Afin de pouvoir accéder à ces entrées express, des tests de langue (française et/ou anglaise) peuvent être demandés tels que le TCF, le TEF, le IELTS ou le CELPIP. Les résultats sont valides pour une période de deux ans. L’évaluation des diplômes, valable cinq ans, est réalisée par l’un des 7 organismes désignés . Il faut également montrer suffisamment de fonds pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa famille. Pour une personne, un minimum de 8360 euros doit être disponible.

Les entrées express fonctionnent selon un système de points :

Travailler au Canada entrée express système points
  • Facteur de base/capital humain (âge, niveau de scolarité, compétences linguistiques …)
  • Facteurs liés à l’époux ou au conjoint de fait
  • Facteurs de transfert de compétences (ex : niveau de scolarité + solides compétences linguistiques)

Il est possible de gagner des points supplémentaires si vous avez une offre d’emploi valide, une compétence linguistique en français, un frère ou une sœur vivant au Canada (citoyen ou résident permanent). Des études postsecondaires au Canada ainsi qu’une désignation par une province ou un territoire peuvent également vous rapporter davantage de points.

Candidats des provinces (hors entrée express)

Travailler Canada expatriés candidats des provinces

La sélection des candidats est réalisée par les provinces et territoires en fonction de leurs critères et de l’obtention d’un certificat de nomination. La désignation a lieu soit dans le cadre d’un volet hors Entrée express, soit dans le cadre d’un volet Entrée Express d’une province ou d’un territoire.

Projet pilote d’immigration

Projet pilote immigration travailler Canada expatriés

Quatre provinces font partie du projet pilote d’immigration au Canada Atlantique :

  • Ile-du-Prince-Edouard
  • Nouveau-Brunswick
  • Nouvelle-Ecosse
  • Terre-Neuve-et-Labrador

Ce projet concerne les travailleurs hautement qualifiés (O, A ou B), les travailleurs qualifiés intermédiaires (C) et les étudiants diplômés étrangers.

Un autre programme pilote d’immigration est également proposé dans les communautés rurales et du nord. Il a été mis en place pour que les petites communautés du Canada puissent profiter des avantages de l’immigration économique. Pour bénéficier de ce programme, il faut répondre à l’un de ces critères :

  • Vivre dans une ville de 50.000 personnes ou moins, à au moins 75km du centre d’une région métropolitaine de recensement
  • Vivre dans une ville jusqu’à 200.000 personnes, être considéré comme étant éloigné des autres villes importantes
  • Ou vivre dans une province ou un territoire à l’ouest du Québec.
Travailler Canada projet pilote immigration expatriés

Gens d'affaires

Il est également possible de bénéficier d’un programme « gens d’affaires ». Il est accessible aux travailleurs autonomes (culture, sport, agriculture) et nécessite un visa démarrage entreprise.

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Jean bosco KURUBONE mar 11/06/2019 - 10:44

Je suis un réfugié dans le camp de Meheba en Solwezi Province nord ouest de la Zambie. Je salue bien la politique canadienne de recruter des immigrants lettrés. Je vous demande de bien vouloir m'accorder l'emploi dans l'une des provinces canadiennes. Merci.

Répondre

Expat Mag

Munich Appercu
TRADITIONS

INSOLITE - Les petits secrets de l'Oktoberfest

L'Oktoberfest est connue dans le monde entier. Certes. Mais certains chiffres et certaines anecdotes sont pourtant passés sous silence ou tombés dans l'oubli. En voici un florilège.

Sur le même sujet