Mercredi 26 septembre 2018
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

A Singapour,  commander un Kopi sans se tromper ? 

Par Clémentine de Beaupuy | Publié le 23/04/2018 à 15:00 | Mis à jour le 23/04/2018 à 15:00
Photo : Kopi Peng sur une table du Dong Po Colonial Café
Kopi Peng, Dong Po Colonial Café, SINGAPOUR

 

Une des expériences de Singapour est d’aller au Kopitiam, au café du coin en somme.  Même si s’accouder au zinc avec « son petit noir » ou son « noisette » en refaisant le monde, le match d’hier ou l’élection de demain, n’est pas une coutume singapourienne, aller au café ici est aussi une expérience culturelle à part. Mais comment commander un café sans se tromper ? Petit guide pour faire comme les singapouriens. 

 

Dans un Kopitiam, comment commander ? 

KOPI : le café traditionnel singapourien est un café noir avec du lait concentré

Et,  à partir de ce Kopi, tous les goûts se conjuguent, et peuvent se résumer en 2 lettres O et C, avec quelques nuances à connaître. 

 

Pour niveler le niveau de sucre de votre KOPI : 

KOPI Ga dai : café noir avec du lait concentré en PLUS grande quantité

KOPI Siew Dai : café noir avec MOINS de lait concentré 

 

Pour les fans du café noir : 

KOPI O : café noir avec du sucre 

KOPI O Ga dai : café noir avec plus de sucre 

KOPI O Siew Dai : café noir avec MOINS de sucre

KOPI O Kosong : café noir sans sucre 

 

Et pour compliquer le tout ...

KOPI C : Café noir avec du lait concentré et du lait,  en quantité égale 

KOPI C Ga dai : Café noir avec du lait et du lait concentré en plus grande quantité (plus sucré)

KOPI C Siew Dai : café noir avec MOINS de lait concentré et du lait 

 

Mais aussi, dans la plupart des Kopitiam, ces cafés peuvent se commander glacés, il faut alors rajouter le mot PENG au Kopi souhaité. 

 

Vous pouvez également mélanger votre Kopi avec du thé,  cela sera alors un Yuan Yang, ou un simple TEH, soit un thé avec du lait concentré.

 

KOPI, KOPITIAM, SINGAPOUR

 

 

 

Que manger pour accompagner son kopi ? 

 

Le matin, son Kopi peut être accompagné d’un petit déjeuner traditionnel, composé d’œufs et de Kaya Toast,  le kaya étant une sorte de confiture faite à partir de lait de coco, d'oeuf et de sucre ou une part de Pandan Cake, un joli gâteau moelleux de couleur vert clair, sorte de gâteau de Savoie au léger goût de noix de coco, dû aux feuilles de Pandan.

 

Le reste de la journée, vous pouvez goûter au Nonya Kueh,mini-gâteau sucré de farine de riz, de tapioca ou de patate douce,  cuit à la vapeur avec souvent du sucre de palme, Gula et de la noix de coco râpée.

 

 

Quelques mots de Singlish pour converser avec le Kopi Tau Chiew, le garçon de café 

 

Hosei Bo ? : Comment ça va ? 

 

Ta Pau : à emporter 

Kilat ! : Excellent ! 

Heng : Bonne chance 

Chope : réserver une place 

Shiok ! : Super ! 

Can lah : Oui 

Ou les nuances apportées par Can leh : oui, biensûr , ou Can Lor : oui, je pense 

 

Can Can : confirmé 

Can bo ? : Oui ou non 

 

 

Les adresses pour y goûter 

 

La chaîne Toast  Box, dans quasiment tous les malls de Singapour.  

Dong Po Colonial Café,  Café vintage dans la charmante Kandahar Street, à ne pas louper si vous êtes dans le coin. 

L’emblématique, Nanyang Old Coffee de Chinatown, au coin de Pagoda Street  un des meilleurs Kopi Peng, d’après mon seul avis … 

 

Et, bien entendu tous les Kopitiam des Food-Court 

 

 

Devanture d'un Kopitiam, café traditionnel à Singapour
Devanture d'un Kopitiam, café traditionnel à Singapour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous vous recommandons

clémentine de beaupuy

Clémentine de Beaupuy

Co-directrice éditoriale. Diplômée de Sciences-Po, entrepreneuse et hyperconnectée, Clémentine est la spécialiste de tout ce qui touche à la culture, à la société et à la religion. Elle se passionne également pour les sujets liés à l'innovation urbaine.
0 Commentaire (s)Réagir