Jeudi 2 avril 2020
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

POLEMIQUE – Singlish or not Singlish

Par Lepetitjournal Singapour | Publié le 23/09/2010 à 00:00 | Mis à jour le 14/11/2012 à 09:21

La nouvelle campagne du  Speak Good English Movement a été officiellement lancée le 7 septembre dernier par le ministre Dr Vivian Balakrishnan soulevant  depuis un vent de protestation sur Facebook

Courant septembre, le  groupe Facebook  Speak Good Singlish Movement (SGSM) a été crée afin de défense le singlish, la version familière de la langue anglaise qui est propre à Singapour et en Malaisie.

Le singlish, un besoin d'identité propre
La langue anglaise est une langue incontournable à Singapour. C'est la langue des transactions commerciales et la langue véhiculaire entre les ethnies de la cité-Etat. Toutefois, l'anglais généralement parlé n'est pas l'anglais britannique, mais l'anglais de Singapour, également appelé le singlish (contraction de Singapore et d'English). Ce langage est issu du mélange des populations: il a développé une grammaire et une syntaxe simplifiée et emprunté des mots au chinois, au malais et à d'autres langues parlées dans la cité du Lion. C'est l'importante minorité chinoise qui explique cette influence linguistique dans l'anglais. De plus, l'anglais parlé par les Chinois peut différer de l'anglais parlé par les Malais et celui parlé par les Indiens. Il semble que le développement du singlish ait été favorisé par deux facteurs: le fait que le gouvernement ait voulu prendre de la distance par rapport à la Grande-Bretagne en construisant une nation indépendante et le fait qu'il ait désiré promouvoir le commerce avec la Chine. On estime qu'environ 15 % des anglophones de Singapour utilisent l'anglais standard dans leurs communications quotidiennes. (Source Straits Times)

Le Speak Good English Movement pour sensibiliser la population
L'emploi du singlish angoisse le gouvernement singapourien qui craint que cet anglais peu prestigieux fasse du tort à l'économie de l'île. C'est pourquoi, le gouvernement a  lancé en 2000 le  Speak Good English Movement.  Chaque année, des campagnes d'information sont mises en place par des organisateurs qui font preuve de créativité et d'imagination afin de sensibiliser au mieux la population à parler correctement l'anglais dans le cadre professionnel et privé et ainsi minimiser l'importance grandissante du singlish. Cette année, par exemple, des affiches seront diffusées dans les lieux publics sous forme de post-it où des notes manuscrites corrigeront les phrases écrites en mauvais anglais.
Le problème, c'est que le besoin des gens d'exprimer leur identité linguistique locale est trop bien enraciné pour penser à faire disparaître cette variété d'anglais.

Le Speak Good Singlish Movement , un mouvement contestataire et conservateur
Le singlish reste encore un langage commun entre les Singapouriens, il est principalement utilisé dans la communication informelle : chez soi, en famille - en particulier chez les parents âgés - et avec des amis. Tandis que sous une forme plus standard, l'anglais standard est utilisé pour la communication officielle.
Après dix ans de Speak Good English, un certain nombre de Singapouriens trouvent ces campagnes insultantes. L'amalgame faite entre singlish et mauvais anglais ; le reflet de la société comme quoi les personnes parlant singlish seraient peu instruites et inintelligentes est un sujet complexe. Tout comme les stéréotypes véhiculés "si vous ne parlez pas anglais correctement et si vous persistez à parler le singlish, vous n'aurez pas d'avenir et tout le monde se moquera de vous".
La réalité est toute différente car le singlish est parlé par de nombreux professionnels de Singapour. Ces gens ne sont pas stupides, et savent parfaitement quand et où utiliser l'anglais et quand et où utiliser le singlish.
Ironie ou pas, certains mots singlish comme "lah" et "kiasu" sont désormais dans le dictionnaire anglais d'Oxford. "Nous devons vraiment être fiers de parler le singlish plutôt que de se sentir honteux" déclare le fondateur de ce mouvement sur sa page Facebook.

Carole Chomat (www.lepetitjournal.com-Singapour) Jeudi 23 septembre 2010

Sources:
Speak Good Singlish Movement Facebook page
The Online Citizen
Good English

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Madrid Appercu
Coronavirus

#ProtègeTonSoignant: "Les Français de l'étranger sont aussi concernés"

L'initiative, lancée par un collectif regroupant des professionnels du monde médical et du monde de l'entreprise, mobilise depuis le début de la crise du Coronavirus en France une équipe de bénévoles

Sur le même sujet