TEST: 2288

Les contraintes COVID s’allègent à Singapour

Par Jean-Michel Bardin | Publié le 28/03/2022 à 18:30 | Mis à jour le 28/03/2022 à 18:30
Arrivee singapour aeroport

Avec la réduction du nombre de cas, le gouvernement singapourien a annoncé jeudi dernier un important allègement des mesures liées à la pandémie. C’est l’occasion de faire le point sur les règles actuelles concernant l’entrée et la vie à Singapour, car on a vite fait d’être perdu dans ce paysage très volatile. Cet article n’est bien sûr pas exhaustif, et il est conseillé de consulter les sites cités ci-dessous pour plus de détails ou d’éventuels changements.

La notion de VTL disparait à compter du 1er avril (non ce n’est pas un poisson !)

Tous les voyageurs vaccinés (ou ayant eu le COVID récemment) et les enfants de moins de 12 ans pourront entrer dans Singapour sans autre condition qu’un test dans les 48 heures avant leur départ. Cela concernera les Singapouriens, PR, et détenteurs de long term pass quel que soit leur pays de provenance. Pour ces catégories de voyageurs, les tests à l’arrivée ou les autorisations préalables seront supprimés.

Rappelons que les autres catégories de voyageurs, comme les personnes non vaccinées ou celles de passage, ne seront toujours pas autorisées à entrer dans Singapour, sauf certains cas particuliers donnant lieu à exemption (voir le site à la fin de ce chapitre). Outre le test avant départ, ces voyageurs devront à l’arrivée faire une quarantaine de 7 jours à la maison suivie d’un test PCR.

A partir du 1er avril également, les personnes vaccinées pourront librement voyager par voie terrestre entre la Malaisie et Singapour, sans nécessité de tests. En revanche, pour les liaisons maritimes depuis l’Indonésie, le test dans les 48 heures précédant le départ restera de mise.

Notons que les test avant départ de certains pays (dont tous les pays de l’Union Européenne, mais pas la Suisse) pourront être supervisés par vidéo. Cette procédure est aussi autorisée pour les liaisons maritimes en provenance de l’Indonésie.

Cependant tous les voyageurs à destination de Singapour devront toujours dans les trois jours précédant leur vol remplir une SG arrival card incluant des informations de sante en ligne sur le site de l’ICA : cela remplace la traditionnelle carte de débarquement papier.

Notons également que les contrôles sur les conditions d’entrée à Singapour, au-delà des aspects sanitaires, sont plus systématiques. Par exemple, les personnes ayant le statut de PR doivent présenter leur « re-entry permit » pour pouvoir embarquer. Les passagers doivent donc avoir avec eux toute la documentation prouvant qu’ils sont autorisés à entrer dans Singapour.

Pour plus d’information sur les conditions d’entrée à Singapour, cliquez ici.

Indépendamment des conditions d’entrée, les contraintes de la vie quotidienne à Singapour vont être notablement allégées à partir du 29 mars. 

 

mesures covid singapour

 

Le nombre de visiteurs simultanés par foyer est porté à 10, sachant qu’on peut recevoir autant de fois que l’on veut des groupes de moins de 10 personnes à différents moments de la journée. Dans les restaurants qui contrôlent systématiquement le statut vaccinal à l’entrée, le nombre de personnes pouvant manger ensemble a été également porté à 10. En revanche, dans les restaurants ne procédant qu’à des contrôles aléatoires, la taille maximum d’un groupe de convives reste limitée à 5. On peut continuer à boire de l’alcool après 22h30.

Les masques ne sont plus obligatoires à l’extérieur,

Y compris les arrêts de bus, les passerelles et galeries ouvertes, mais ils y restent recommandés. En revanche ils restent obligatoires dans les lieux fermés et les transports, y compris les marchés, coffee shops et hawker centres. Leur port permet de s’affranchir de la distance minimale de 1m entre personnes. Cela vaut en particulier sur les lieux de travail. Une conséquence est la fin des sièges alternés interdits dans les lieux publics.

Les limites de capacité pour les évènements sont relevées. Elles ne dépendent plus de la nature de l’évènement, mais seulement de la capacité du lieu où il se déroule. Pour les lieux de capacité inférieure à 1000, il n’y a plus de contraintes imposées. Pour les lieux de capacité supérieure à 1000 et pour les bureaux, la jauge est portée à 75%. Les réceptions de grande envergure sont de nouveau autorisées, à condition que les participants soient répartis en tables de 10 maximum séparées de plus d’un mètre les unes des autres. En revanche, les bars et boites de nuit restent pour le moment fermés.

Les tests systématiques avant d’aller travailler ne sont plus obligatoires dans aucun secteur à partir du 29 mars.

Rappelons que la nouvelle dose de vaccin (« booster ») reste obligatoire si on veut conserver son statut de « vacciné », 9 mois (270 jours) après avoir complété sa vaccination. Un second rappel, déjà initié dans certains pays, est maintenant recommandé, sans être obligatoire pour les personnes de plus de 80 ans, celles résidant dans des maisons de retraite, et celles atteintes de pathologies les rendant plus vulnérables.

Pour plus d’informations sur ces sujets, vous pouvez consulter le dossier de presse du Ministère de la Santé du 24 mars.

 

idpix3

Jean-Michel Bardin

Scientifique de formation, mais curieux de tout. Ingénieur IT de profession, mais artiste de coeur. Citoyen du monde, d'une jeunesse au Maroc à la retraite à Singapour.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Singapour !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale