Dimanche 26 mai 2019
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Le Quotient Culturel, ou comment mesurer son ADN culturel ?

Par Lepetitjournal Singapour | Publié le 03/06/2018 à 15:00 | Mis à jour le 03/06/2018 à 15:00
Photo : culture-i.com
Quotient Culturel Interculturel expatriation Culture-I

S’expatrier, c’est « quitter sa patrie pour s’établir ailleurs ». Un mouvement qui implique l’acceptation de certains changements dont les plus évidents peuvent être le prix exorbitant du fromage de chèvre ou l’absence de neige en hiver. Une situation pas toujours confortable qui nécessite des renoncements et des adaptations. Comment savoir si on est plutôt expatriation-compatible ou si on ferait mieux de rester à la maison ? Une question qui renvoie à la fois à des aspects de type collectif, comme la culture du pays dont on vient, et à d’autres qui sont propres à chaque individu.

 

La chronique de Véronique Helft-Malz, Co-fondatrice à Singapour de "Culture I"

 

Saisir les différences interculturelles

 

De nombreux sociologues, ethnologues, anthropologues … se sont posés la question du multiculturalisme et de la manière dont nous abordons les relations interculturelles. Le plus célèbre d’entre eux, dont la grille d’analyse n’a quasiment pas pris une ride depuis les années 1970, reste le professeur Geert Hofstede. Ce sociologue néerlandais nous explique comment s’organise notre programmation mentale, directement héritée de notre groupe culturel, à travers un outil permettant de comparer les cultures nationales les unes par rapport aux autres sans jamais les juger.

A partir de cette étude, qui s’est basée sur plus de 100 000 questionnaires dans près de soixante-dix pays, il est possible d’analyser les freins et les blocages culturels d’un Français vivant à Singapour par exemple ou d’un Américain vivant au Japon. Loin des stéréotypes et des préjugés, grâce aux centaines de milliers d’observations concernant les relations interculturelles dans le milieu professionnel, cette étude nous offre les grandes tendances des pays qui permettent de comparer concrètement les cultures à travers six notions appelées dimensions : la distance hiérarchique, le contrôle de l'incertitude, l'individualisme et le collectivisme, l’approche masculine / féminine, l'orientation à court / long terme (ajoutée par Harris Bond et Mickael Minkay au modèle en 1991) et l'indice d'indulgence / sévérité (ajoutée en 2010 au modèle toujours par le chercheur Mickael Minkay).

 

 

Se connaître soi

 

Mais tous les Français, comme d’ailleurs tous les Américains ou tous les Singapouriens…, s’ils ont en commun certaines caractéristiques parce qu’ils sont issus du même pays, n’ont pas le même A.D.N. face aux différentes situations interculturelles. Des chercheurs américains et singapouriens(C. Earley,  Soon Ang, M.J Bennett) ont ainsi mis en évidence que les individus n’avaient pas tous la même appétence face au multiculturalisme, et que cela pouvait constituer, pour certains, un frein majeur à leur intégration quand ils vivent à l’étranger.

 

 

Un outil pour évaluer son expatriation-compatibilité

 

S'appuyant sur l’ouverture culturelle, ces chercheurs ont créé un outil : le Quotient Culturel (Q.C.). Celui-ci est conçu pour mesurer la performance culturelle de chacun de manière simple, sur le même modèle que la mesure du Q.I. d’un enfant. Dans le cas du Quotient Culturel, l’objectif est de donner à chacun le moyen de mieux se connaître et de comprendre ses propres atouts et faiblesses dans une situation interculturelle donnée. Ce faisant, il constitue un outil qui peut être intéressant pour préparer son arrivée et réussir son implantation en terre inconnue. Situé à la frontière entre la psychologie des sciences cognitives et l’anthropologie culturelle, le Quotient Culturel analyse en profondeur des notions telles que l’humilité culturelle, la tolérance à l’ambiguïté, la capacité de résilience et l’habilité à entrer en interaction avec les autres ... ; des éléments qui sont encore relativement peu exploités dans la relation à l’autre. Le test du QC permet de réaliser un autodiagnostic objectif. Dans la sphère professionnelle, il permet de déterminer, de manière prédictive, si l’on fera un bon candidat à l’expatriation. Plus généralement, il permet de comprendre pourquoi certains (et seulement certains) sont prêts à payer à l’étranger un fromage de chèvre quinze euros sans trop sourciller….

 

 

Véronique Helf-Matz Culture I
Véronique Helft-Malz, Co-fondatrice à Singapour de Culture I

 

Approfondir :

L’outil du Quotient Culturel est au cœur des formations en interculturel proposées à Singapour par Culture I (dont l’auteur de l’article est la co-fondatrice)

Plus de renseignement : Culture-i

 

 

 

 

 

 

 

Article paru dans le magazine "SINGAPOUR du petit journal.com/singapour, numéro 11 "Art and the City", mars-août 2018.

 

 

0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

Bonne fête Maman

Si la fête des Mères a un caractère quasi universel, elle ne se fête pas à la même date partout dans le monde. En France, instituée, par une loi de 1950, on la célèbre le dernier dimanche de Mai. Quan

Communauté

#MAVIEDEXPAT

Cédric Vrolant, photographe à Singapour, vers un nouvel envol !

Première expatriation à Singapour il y a cinq ans pour Cédric Vrolant, et l’histoire d’une belle reconversion pour cet ingénieur vers la photographie professionnelle. Concert de « M », de Vianney, de

Vivre à Singapour

Bonne fête Maman

Si la fête des Mères a un caractère quasi universel, elle ne se fête pas à la même date partout dans le monde. En France, instituée, par une loi de 1950, on la célèbre le dernier dimanche de Mai. Quan