Samedi 5 décembre 2020
Singapour
Singapour

Contre le Covid19, le GILL Mask, innovation locale d’empreinte Suisse

Par Dominique Langlois | Publié le 01/10/2020 à 14:30 | Mis à jour le 01/10/2020 à 14:30
Gill Mask Sustainable singapour

En février, alors que la pandémie de Coronavirus devenait mondiale, la pénurie de masques s’est fait cruellement ressentir. Jean-Luc Fringeli, Suisse résident singapourien depuis cinq ans, décide de se lancer dans l’aventure en apportant une touche innovante. Jean-Luc est co-propriétaire de Mdesign compagnie, un cabinet local de consulting produits. Il se voit approcher par le gouvernement singapourien afin de concevoir et produire des masques faciaux. Et c’est ainsi qu’en abordant le problème sous un angle différent, le Gill Mask a pris forme.

 

 

La « conception créative »

 

mdesign mask

 

Jean-Luc Fringeli directeur MDesign Solutions, Gill Lab Mask

M. Fringeli se rend compte qu’on ne respire que via une toute petite surface du masque chirurgical. Dès lors naît le concept de n’utiliser que la partie nécessaire et de l’adapter à une cartouche qui s’intégrerait dans un masque réutilisable. Il ne reste plus qu’à le créer ! L’approche est inhabituelle, il ne s’agit pas de produire des masques chirurgicaux mais de développer un masque réutilisable, qui peut étendre l’utilisation d’un masque chirurgical à plus de 6 fois.

 

 

Gill Lab et la création de produits

 

gill mask singapour

 

Gill Lab est une société indépendante née de la société Mdesign. La société a été fondée à Singapour par les partenaires Jean-Luc Fringeli, Veronica Chew, Cheong Siah Chong, Lim Eng Seng et Ken S K Chuang. La société emploie des travailleurs locaux et ils ont pu bénéficier de financements du gouvernement singapourien.

Au cours de la pénurie de masques chirurgicaux affectant principalement les pays asiatiques au début de 2020, les fournisseurs médicaux se précipitaient pour trouver ou produire plus de masques chirurgicaux. L'équipe Gill Lab a décidé de s'attaquer différemment au problème pour réduire la consommation de masques chirurgicaux et gagner en efficacité de protection. Inspirée par les masques de plongée en apnée, l'équipe a utilisé son expertise dans la conception de dispositifs médicaux associée à l'expérience utilisateur pour développer un respirateur sûr, confortable et durable adapté aux professionnels et au public. Gill Mask est le premier produit développé sous Gill Lab. Le masque ainsi créé se présente sous la forme un respirateur réutilisable composé d’une base 3D en silicone, utilisée pour assurer l’étanchéité à l’air. La société travaille sur d’autres produits bio-médicaux en parallèle avec les universités et les hôpitaux.

 

 

Le Gill Mask

gill mask

 

Il est composé de silicone souple et bio-compatible, il est 100% recyclable. Sa forme s’adapte aux contours du visage humain en assurant à la fois l’étanchéité et le confort. Comparé aux autres masques chirurgicaux, Jean-Luc nous explique que grâce à cette étanchéité le Gill Mask peut rivaliser avec un masque N95. Voire même le dépasser, car les masque N95 ne s’adaptent pas toujours très bien au visage, et il y a donc perte d’étanchéité, de même pour les masques chirurgicaux l’air peut passer sur les côtés. Et étant donné le peu de matériaux jetables nécessaires à son fonctionnement après une semaine d’utilisation il devient économique. Le masque peut être lavé, bouilli, désinfecté, il peut passer en machine jusqu’à 130 degrés, il peut être stérilisé en autoclave. Le choix du filtre est à l’intention de l’utilisateur, du filtre chirurgical aux filtres à particules. Le masque s’attache derrière la tête avec des cordons en nylon ajustables. Il existe en 3 tailles (adulte/ enfant) et deux couleurs. Les filtres peuvent s’acheter directement sur le site ou simplement être découpés dans des masques chirurgicaux traditionnels. L’usage est à la fois pour les particuliers et les professionnels de la santé.

 

La distribution du Gill Mask

 

Le masque est en cours de validation CE et NIOSH. Les masques sont fabriqués en Malaisie et distribués dans une vingtaine de pays, sur le continent américain : au Canada, aux Etats-Unis d’Amérique, en Amérique latine (Mexique, Bolivie, Pérou, Argentine), en Asie (Malaisie, Hong-Kong, Indonésie, Singapour), en Afrique (Ghana, Ethiopie), et en Europe (Suisse, France, Allemagne). La capacité de production est énorme, 800000 à 1000000 de pièces peuvent être produites par mois. Aujourd’hui 150000 pièces ont déjà été vendues. Les professionnels de santé l’apprécient fortement, notamment les dentistes.

 

Les projets

 

M. Fringeli pense qu’avec la situation actuelle, le monde entier a eu l’opportunité de prendre du recul et de réfléchir. De nombreuses opportunités vont ressortir de la période post-covid et MDesign continuera de créer des produis innovants pour ses clients. Ayant vécu 5 ans avec sa famille ici, Jean-Luc estime que les entreprises européennes peuvent grandement bénéficier d’avoir des partenaires à Singapour. C’est la porte ouverte vers la Chine et les autres pays d’Asie !

 

Pour en savoir plus ou commander votre masque ou vos filtres, c'est ici.

 

 

Dominique Langlois, Petit Journal Singapour

Dominique Langlois

Orthophoniste de formation, aimant la langue française, la gastronomie et l’œnologie, Dominique se fait un plaisir de partager ses découvertes, ses rencontres et ses coups de cœur.
0 Commentaire (s)Réagir