Vendredi 19 avril 2019
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Bonne année : envoyez vos vœux !

Par Catherine Soulas Baron | Publié le 01/01/2019 à 14:30 | Mis à jour le 01/01/2019 à 14:30
Photo : @Anne Valluy
Bonne année, Petit Journal, Singapour

Une nouvelle année commence ! L’occasion pour toute l’équipe du Petit Journal de Singapour de vous présenter ses meilleurs vœux. Nous souhaitons qu’elle vous apporte, ainsi qu’à tous les vôtres, de nombreuses joies et satisfactions.

 

Ce début d’année est également l’occasion de revenir sur une tradition ancestrale. Force des réseaux sociaux, manque de temps, distance et, parfois, un brin de paresse… le fait d’envoyer une carte de vœux est devenu synonyme de corvée et ne s’inscrit plus dans l’air du temps. À cette jolie tradition postale on préfère désormais les messages transférés instantanément et les cartes de vœux virtuelles qui présentent la qualité d’être plus écologiques. Néanmoins envoyer ses vœux reste un rite immutable. Mode d’emploi !

 

La tradition des vœux remonterait à l’Antiquité. On cherchait alors à s‘attirer la protection des forces divines supérieures au moment du retour de la lumière. De nos jours, les vœux de bonne année signifient le désir de souhaiter le meilleur aux autres, en particulier santé, bonheur et prospérité au seuil de la nouvelle année. C’est aussi une manifestation de respect, d’affection, de gratitude, de sympathie, de fidélité du souvenir et de politesse.

 

Si l’on adressait des feuillets de bons vœux dès le 15e siècle, la tradition française voulait que l’on rende visite de façon formelle à son entourage proche, à sa famille, amis mais aussi aux pauvres et malades et ce, dans les quinze jours suivant le 1er janvier. Très contraignantes, ces visites seront remplacées au 18e siècle par une carte de visite (ou « billet de visite »), sur laquelle on écrivait ses bons vœux que l’on déposait soi-même au domicile de ses proches. Toutes ces pratiques seront supprimées par les révolutionnaires. Considérées comme suspectes, elles étaient même sanctionnées par la peine de mort ! Sous le Directoire, les traditions reprendront.

 

En 1843, le peintre anglais John Calcott Horsley réalise la première carte de vœux  illustrée avec la mention « Merry Christmas and Happy New Year », que les anglais reproduisent grâce à la technique de la lithographie et que l’on peut, dès 1840, adresser par la poste avec l’apparition du timbre. Cette pratique  se propage progressivement à l’Europe entière. En France, la carte de vœux illustrée est d’un usage récent (1940). Même s’il est possible de trouver, dès la fin de la Première Guerre mondiale, des modèles amusants, pendant très longtemps, on continue à envoyer de longues lettres manuscrites pour présenter ses vœux.

 

Bonne année, Cartes de voeux, Singapour

 

Quand et comment envoyer ses vœux ?

Quelques principes à connaître :

  • Ce sont les jeunes qui présentent les vœux aux plus âgés.
  • On répond toujours à ceux qui vous envoient leurs vœux.
  • On évite d’envoyer des sujets religieux à des non-croyants ou à des personnes ayant une autre religion.
  • Si vous envoyez vos vœux par courrier sur une jolie carte illustrée, il est indispensable d’ajouter un mot gentil manuscrit. Plus le texte est long, plus la marque d’estime, d’affection et de politesse est forte.
  • Une carte de vœux postale est toujours adressée sous enveloppe.
  • Les cartes avec photo de famille sont réservées à la famille et aux amis proches.
  • Virtuelles ou non, évitez les cartes de mauvais goût.
  • Souvenez-vous que les cartes de vœux professionnelles sont des outils de communication et portent l’image de votre entreprise.

 

En France, l’usage permet d’envoyer ses vœux de bonne année du 15 décembre au 31 janvier. Cependant, certains, par superstition ne souhaitent pas la bonne année avant le 1er janvier et, d’autres, considèrent qu’après le 15 janvier, c’est mal élevé !

 

Enfin, n’oubliez pas qu’ouvrir une enveloppe et découvrir une jolie carte peut représenter pour les personnes seules et âgées  un grand bonheur et un grand réconfort.

 

Catherine Soulas Baron

Catherine Soulas Baron

Ancien directeur juridique, Catherine est passionnée par le patrimoine, l'histoire et les questions interculturelles. Fondatrice de Savoir Vivre Ltd à Hong Kong, elle est lauréate du Prix Art de Vivre des Trophées des Français de l'étranger 2014
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Singapour Sur Seine mer 02/01/2019 - 17:42

Alors Chère Catherine, tous mes meilleurs voeux pour 2019 ! Peut-on partager des voeux ? Si oui, mes voeux sont à partager avec toute l'équipe.

Répondre
Commentaire avatar

catherine baron ven 04/01/2019 - 05:11

L'équipe du Petit Journal et moi-meme vous remercions infiniment pour vos bons voeux et souhaitons à l 'aube de cette année 2019 à Singapour sur Seine prospérité et longue vie !

Répondre

Communauté

La contemporanéité au service des civilisations asiatiques

Depuis septembre 2016, le talentueux et fringant Kennie Ting est à la tête de l’Asian Civilisations Museum. Écrivain, historien, photographe et bloggeur, parlant cinq langues dont l’arabe, le français

Expat Mag

Bangkok Appercu
INSOLITE

Ils risquent la peine de mort en Thaïlande pour leur maison flottante

Un couple américano-thaïlandais en quête de liberté a fait construire une maison au large des côtés sans autorisation. La marine thaïlandaise les poursuit pour menaces contre l'indépendance du royaume