Samedi 5 décembre 2020
Singapour
Singapour

Bee l’happyCulteur, le voyage tragiquement poétique de Marc Delfeld

Par Dominique Langlois | Publié le 19/11/2020 à 14:30 | Mis à jour le 19/11/2020 à 14:30
happyculteursingapour

Quand une période de confinement vous amène à vous remettre en question, à réfléchir, à méditer. Quand l’envie de communiquer est plus forte que la négativité ambiante, Marc Delfeld pose sur papier sa culture de la bonne humeur, pour reprendre le partage autour de cartes à réfléchir.

Marc, kinésithérapeute de formation, a toujours cultivé en lui cette légèreté de langage, cette poésie simple qui fait écho en tout un chacun. Après des années de cheminement professionnel dans divers secteurs, de la kinésithérapie aux métiers de la construction et du bâtiment, en passant par l’événementiel, Marc, après son expatriation à Singapour il y a deux ans, enseigne le Français. La pandémie actuelle et les aléas de la vie ayant été particulièrement cruels pour Marc et sa famille, il décide de mettre à profit son temps libre en couchant les émotions qu’il ressent dans des billets d’humeur. Sont nées « les chroniques d’un con-finement », une réflexion quotidienne reprenant les mots simples de ses enfants face à l’indicible, à l’inconcevable.

 

happyculteur singapour marc delfeld

 

Une première ébauche du concept de l’happyCulteur est lancée avec des cartes « Dis papa ! » dans lesquels Marc retranscrit la naïveté du regard de l’enfance et son questionnement harassant face au monde. Un drame vient chambouler la famille au mois de mai, Marc perd sa fille Victoria 23 ans, vivant en Belgique.  La famille en plein confinement se voit assister aux funérailles en zoom…  Marc se sent investi du devoir de survie, de cultiver la bonne humeur pour rester mentalement en forme.

 

marc delfeld singapour

 

« Les cartes happyCulteur s’imposent alors comme une invitation à écrire, à communiquer, à partager, à échanger pour se dire des mots vrais. L’happyCulteur ce sont des phrases inspirantes, motivantes et positives pour exprimer ses sentiments. Chaque carte porte une réflexion au recto et le verso est libre, destiné simplement à donner la parole ou espace de témoignage ». Cela peut être une phrase, une citation, une idée, un dessin, libre à chacun de s’exprimer. Marc a écrit plus de 300 phrases qu’il a soumises à des béta-lecteurs pour n’en garder que 30, les plus touchantes. Il s’entoure d’une graphiste, Stephanie Lehembre, et s’inspire d’une artiste, Hélène et son atelier. Petit à petit le format définitif est arrêté. L’happyCulteur est aujourd’hui en boite de 30 cartes de 7,5 x 9,5 cm, créées et produites à Singapour. Le projet est de sortir une boite tous les 3-4 mois avec des thématiques diverses, une version anglaise est à l’étude. En parallèle Marc mène un projet artistique pour mettre en scène de façons différentes ses pensées positives en format A4.

 

happyculteur sngapour

 

Pour les commander ou en savoir plus, retrouvez Marc sur Instagram et Facebook

 

Dominique Langlois, Petit Journal Singapour

Dominique Langlois

Orthophoniste de formation, aimant la langue française, la gastronomie et l’œnologie, Dominique se fait un plaisir de partager ses découvertes, ses rencontres et ses coups de cœur.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Claire ven 20/11/2020 - 02:44

Mais quelle merveilleuse idée!

Répondre