Mardi 18 septembre 2018
Singapour
Singapour
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

ARCHITECTURE SINGAPOUR : Pinnacle@DUXTON, logement social d’exception 

Par Clémentine de Beaupuy | Publié le 24/05/2018 à 15:00 | Mis à jour le 05/06/2018 à 04:26
Photo : Le Pinnacle@duxton, vu du bas des 2 "jardins suspendus"
Pinnacle, Duxton hill, HDB, singapour, architecture

Singapour rayonne à travers son architecture qui attire les plus grandes agences du monde, les stars de la profession s’y pressant pour y laisser leur empreinte.  Votre édition fera une fois par mois un zoom sur ces réalisations architecturales iconiques de la cité-Etat. Cette série est inaugurée par le Pinnacle@Duxton, à la fois merveille architecturale dont les plateformes dominent la ville et symbole de la politique de logement du gouvernement singapourien, faisant parti du Housing Development Board (HDB). 

 

 

pinnacle surplombe les shophouses de Tanjon pagar

 

 

Le Pinnacle@Duxton, trône fièrement au dessus du quartier de shophouses de Tanjong Pagar. Cet ensemble d’immeubles de 50 étages d’habitations sociales construit en 2009 par le Housing Development Board (HDB) comprend 1848 appartements, abritant environ 8 000 personnes. Sa masse grise et blanche domine en dessinant  la skyline du quartier. 

Dans la cité-Etat, la « réputation » de ce majestueux ensemble n’est plus à faire. Le marché immobilier l’a consacré « le logement social le plus haut de gamme et cher de Singapour ». C’est vrai que les dernières ventes n’ont plus rien à voir avec le coût moyen pour un logement social. En 2017, un appartement s’est vendu plus de 3 millions de SGD ! Depuis janvier 2018, 7 appartements ont été vendus au delà du million. 

En ce moment,  un célèbre site internet affiche un appartement de 3 chambres à 850 000 SGD. Comment s’explique cet engouement ? 

Bien entendu,  sa situation géographique est exceptionnelle : au cœur même de Singapour, dans un quartier branché et agréable à vivre, près des métros. Mais est-ce suffisant ? 

 

La prouesse architecturale ... 

En 2002, le gouvernement singapourien lance un appel d’offres international pour construire des logements sociaux, des HDB, au cœur du quartier économique de Singapour, sur une parcelle étroite de 2,5 hectares, orientée à l’Ouest. En 2004, le cabinet singapourien Arc Studio, dirigé par un couple d’architectes Peng Beng KHOO et Belinda HUANG, remporte le projet. 

 

Leur réponse pour optimiser la parcelle : 7 tours sont placées en zigzague de la manière la plus ouverte, créant ainsi des « fenêtres urbaines »  qui encadrent l'horizon de la ville. Cette disposition élimine le vis-à-vis entre les unités ; optimise les vues vers la ville, la connexion, la circulation de l'air et de la lumière ; minimise l'exposition de l'Ouest pour réduire le gain de chaleur solaire. Une grande esplanade, sorte d’avant-cour pour les tours,  a été créée afin de maintenir la connectivité visuelle avec le Tanjong Pagar Community Club existant, qui est un nœud communautaire majeur pour ce quartier.

pinnacle et le tangon pagar community club

 

 

Aux 26e étage, réservé aux résidents, et 50e étage, ouvert au public, lesSky Gardens se faufilent en continu à travers les tours, formant une ligne d'horizon simple en carreau blanc et noire, et a créé ainsi cette identité forte pour le projet. 12 Sky Gardens sont conceptualisés comme des entités de lieux de vie : un Sky Gym, Hillock, Crater, Meadows, Lounge, Beachplaygrounds. Ils forment près d'un hectare de terrain et offrent des espaces diversifiés, créatifs et inhabituels pour l'interaction communautaire. Ils permettent également un partage plus efficace des services que les réservoirs d'eau et l'unité d'entretien des façades. 

 

Pinnacle : la plage du 50ème étage
au 50ème étage, la plage 

 

...  pour un logement social d'exception 

En effet, étant dans un programme de Housing Development Board (HDB), les coûts de service et de maintenance doivent être obligatoirement minimisés. Les sept tours sont préfabriquées à 90 %. Les appartements sont proposés avec des matériaux peu coûteux. 

En 2009, les logements sont mis sur le marché et réservés aux singapouriens, qui ne peuvent vendre leurs unités avant décembre 2014. En janvier 2015, le 1erappartement est mis sur le marché et bat des records. La légende du Pinnacle@Duxton est lançée … 

 

 

jardin du 50ème étage

 

PRIX (source Arc Studio) 

Winner, ARCASIA Award for Architecture – Social and Public Housing, 2012.

Winner, 11th SIA Architectural Design Award, 2011

Winner, ULI Global Awards for Excellence, 2011

Winner, World Architecture Festival, 2010 Winner, President’s Design Award, 2010

Winner, HDB Design Award, 2010

Winner, CTBUH 9th Annual Award – Best Tall Building Asia & Australasia, 2010

Winner, The Pinnacle @ Duxton Plain Public Housing International Architectural Design Competition, 2002 Runner up, FIABCI Prix d’Excellence Awards, 2011

 

 

 

 

 

 

 

 

Merci à Elisabeth de Lassus de m’avoir guidée dans les ascenseurs et plateformes du Pinnacle@duxton, j'y serais encore ! 

clémentine de beaupuy

Clémentine de Beaupuy

Co-directrice éditoriale. Diplômée de Sciences-Po, entrepreneuse et hyperconnectée, Clémentine est la spécialiste de tout ce qui touche à la culture, à la société et à la religion. Elle se passionne également pour les sujets liés à l'innovation urbaine.
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

zinzolino🇲🇲🇸🇬🐒🇫🇷 ven 25/05/2018 - 09:15

Bonjour et Merci pour cet article...mais un de mes ami(e)s architecte 🇫🇷 à 🇸🇬 me fait remarquer que le titre est quelque peu " trompeur". " Ce n'est pas vraiment du logement social à la française,ou au sens HLM. Il n'est pas destiné aux familles à revenus modestes en particulier, mais à tout le monde...C'est plutôt du logement à prix contrôlé,et il faut être marié pour acheter,ou célibataire de plus de 35 ans !.. Pas très "social" tout cela,et même du logement public très cher!.." Mais il n'est pas interdit de " fantasmer" ici, comme sur d'autres aspects d'un supposé modèle singapourien🇸🇬.

Répondre
Commentaire avatar

singapour lun 28/05/2018 - 06:28

Merci pour votre commentaire. Cependant, il ne s'agit pas ici de " fantasme" mais de parler d'un ensemble emblématique de SG à la fois architecturalement et socialement. Et, non, ce n'est pas du "logement social à la française" puisque nous sommes à Singapour !

Répondre