Lundi 30 mars 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Covid-19 – Récap de la semaine par le Dr Zagury

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 16/02/2020 à 21:30 | Mis à jour le 18/02/2020 à 02:58
voyageurs-portant-masque-protection-arrivent-Pekin

Le récap de la semaine du 10 au 16 février (soit 20 jours après le début des mesures de Santé Publique) par le Dr Guillaume ZAGURY.

Le 10 février 2020
 

A/ CHIFFRES & TENDANCES (à partir des données officielles en temps réel données par le gouvernement)

 

  1. Grosso modo : 40 k cas cumulés et 905 décès (2,4% des cas en Chine) en 6 semaines
  2.  Tendance actuelle :

- Nouveaux cas : 2 653

- Hubei : nouveaux cas à 2 531 (versus 2 141 hier) 

- Hors Hubei : baisse continue observée depuis 6 jours avec 453 nouveaux cas (506 hier). Cela constitue une bonne nouvelle, mais il est encore bien trop tôt pour prédire un déclin ou non de l'épidémie.

3) Deux Chines : Hubei / Hors Hubei (analyse conjointe avec ma complice Carole Gabay).

- Hubei : regroupe la majorité des cas (74% : 29,6 k sur 40,2 k), des nouveaux cas (80%  2,1 k sur 2.6 k) et des décès (96% : 871 sur 909).

- Hors Hubei : Les nouveaux cas s’évaluent à +/- 20% (453 / 2,6

4) Shanghai (et Pékin qui évolue en parallèle), très peu touché avec 293 cas à ce jour (+ 6 cas/ hier), pour une population de 20 M (environ 1 cas pour 70 000).

5) Au niveau international : 

- 8 nouveaux cas en France, tous contaminés par la même personne.

- Toujours 3 cas en Inde 

- Afrique où présence chinoise majeure : pas encore de cas (je n’ose imaginer une flambée épidémique à Lagos !). Espérons que l’écosystème physique (luminosité, température,...) ne sera pas favorable au coronavirus.

 

B/ POURQUOI RESTER SEREIN ?

1) 75% des nouveaux cas (et des cas) sont localisés au Hubei (dont +/- 50% au niveau de l’épicentre Wuhan)

2) Suite aux mesures de Santé Publique, le nombre de nouveaux cas hors Hubei ne fait que décliner ces 6 derniers jours (passant de 921 à 453), même si la situation au Hubei n’est pas encore équivalente. L’inconnu sera le retour du CNY avec la reprise du travail et son risque de rediffusion.

3) Un Occidental a moins de risque d’être infecté (exposition géographique, promiscuité, habitudes de vie...). D’ailleurs, seulement 20 étrangers de Chine dans les 30 k patients, et à priori aucun décès déclaré. Les grandes villes sont relativement indemnes : Shanghai (1 pour 70 k individus) 

4) Constat : cette épidémie apparament ne touche pas les enfants de moins de 15 ans (explication médicale non connue).

5) Profil statistique de la mortalité :

>Le chiffre de létalité initial du Hubei (3%) faisant envisager un scénario type « Grippe Espagnole » (en fait Chine -> USA -> Europe), d’il y a 100 ans avec son bilan catastrophique de 50-100 M de victimes, alors que les chiffres récents « Hors Hubei » et « International » s’orienteraient vers un scénario plutôt Grippe saisonnière (mortalité autour de 0.2% : Influenza virus = 0.1%).

>Qualitativement : la mortalité se concentre comme la grippe sur les terrains à risque : 65+ (Vision statistique cf le cas de mon collègue ophtalmologiste de 35 ans à Wuhan), pathologie pré-existante... En d’autres termes, pas le profil des 20 k français de Shanghai.

6) La Chine est un des rares écosystèmes, pouvant réagir aussi vite, et avec autant de puissance sur une alerte épidémiologique : gel d’une province correspondant à l’Italie (et je vous invite à de l’empathie pour cette population stoïque qui vit depuis 2 semaines dans des conditions extrêmement inconfortables.

 

C/ JUSQU’À QUAND ?

1) 1600 entreprises françaises travaillent en Chine

2) Le gouvernement est pris entre le risque sanitaire (=> retarder la reprise de l’activité tant que les indicateurs ne passent pas au vert de façon significative et stable), et le risque économique (gel de l’activité avec son impact)

3) Ainsi, à Shanghai la Clinique où je travaille à temps partiel, est censée rouvrir le 24 février et les écoles à partir du 1er mars.



Le 11 février 2020

 

A/ CHIFFRES & TENDANCES

1) Grosso modo : 42.7 k cas cumulés (/ 40 k hier) et 1 017 décès (soit 2,4% des cas en Chine) en 6 semaines

2) Tendance actuelle (nouveaux cas) : 

- Total nouveaux cas : 2 467 

- Hubei a 2 091 (vs. 2 531 hier et 2 141 la veille)

- Hors Hubei ; baisse continue observée depuis 7 jours avec 376 nouveaux cas (453 hier et 506 avant hier). 

Cela constitue une bonne nouvelle, mais il est encore bien trop tôt pour prédire un déclin ou non de l'épidémie.

3) Deux Chines : Hubei / Hors Hubei

- Hubei : regroupe la majorité des cas (74% : 31.7 sur 42.7 k), des nouveaux cas (87%  2.1 sur 2.4 k) et des décès (97 % : 974 sur 1 017).

- Hors Hubei : Les nouveaux cas s’évaluent à +/- 20% (453/2,6):

4) Shanghai (et Pékin qui évolue en parallèle ), très peu touché avec 302 cas ce jour (+4 cas/ hier), pour une population de 20 M (environ 1 cas pour 60 000).

5) Au niveau international : 

- Dans le Hubei : 2 victimes étrangères (un américain de 60 ans & un japonais).

 

B/ MONDIALISATION DE LA PATHOLOGIE ?

1) C’est le risque majeur, car le virus ignore les frontières et peut déferler sur des populations qui comme en Chine, ne sont ni immunisées ni vaccinées.

2) 350 cas pour l’instant dans environ 30 pays (/ +/- 190).

3) De nouveaux cas apparus hors Chine, sans la notion de voyage en Asie ou contact direct avec un chinois.

4) Nous avons “la chance” d’habiter un pays où il existe une organisation sanitaire digne de ce nom, et où les mesures de Santé Publique peuvent être implantées “énergiquement” (quid de l’Inde ou Afrique ?).

 

C/ PROCHAINES ÉTAPES

1) Félicitons la population chinoise (& particulièrement au Hubei) pour sa compliance quotidienne, en ne sachant pas combien de temps, cela va encore durer (déjà 2 semaines et probablement 2 autres voire plus)

2) Le gouvernement, se doit d’arbitrer entre le risque sanitaire (les indicateurs doivent être au vert avant de permettre la reprise de l’activité et des échanges), et le risque économique (rappelons-nous la phrase du gouverneur de HK en 2003 pour le SARS :”Nous risquons de mourir économiquement avant de mourir de la maladie”).

3) À quelle jour (et à quelle heure :-)) verrons-nous le pic de cette pathologie qui n’a que 2 mois d’existence (/40 ans de Sida !) ? : 

“Tout type de prédiction serait malvenue car il reste énormément d'inconnues", a rétorqué le directeur de l'Institut américain des maladies infectieuses, Anthony Fauci. 

4) Parmi ces paramètres : les mesures de Santé Publique en Chine (qui montrent un impact plutôt encourageant), et dans le Monde, la venue du printemps (/écosystème viral), l’arrivée de traitements potentiels (antiviraux à un horizon M2-M3 et vaccin a +/- un an...) par des équipes mondialisées,...

 

Le 12 février 2020

 

A/ CHIFFRES & TENDANCES

 

1) Grosso modo : 44 742 cas cumulés (/ 42,7 k hier & 40k avant hier) et 1 114 décès (soit 2,5 % des cas en Chine) en 7 semaines

 

2) Tendance actuelle (nouveaux cas) : 

- Total nouveaux cas : 2 042 (2 467 hier)

- Hubei a (2 091 hier, 2 531 avant hier et 2 141 la veille)

- Hors Hubei ; baisse continue observée depuis 8 jours avec 376 nouveaux cas (chiffre à confirmer : 376 hier, 453 avant  hier et 506 la veille).

 

Cela constitue une bonne nouvelle, mais il est encore bien trop tôt pour prédire un déclin ou non de l'épidémie.

 

3) Deux Chines : Hubei / Hors Hubei

- Hubei : regroupe la majorité des cas (75% : 33,4 sur 44,7 k), des nouveaux cas (85% 1,7 k sur 2 k) et des décès (96 % : 1 068 sur 1114).

- Hors Hubei : +/- 20% de tous les nouveaux cas (376 / 2 042)

4) Shanghai (et Pékin qui évolue en parallèle), très peu touché avec 306 cas ce jour (+ 4 cas/ hier), pour une population de 20 M (environ 1 cas pour 66 000 = 1 cas dans le « Parc des Princes » !). Nous sommes donc très très loin des courbes initiales (doublement des cas tous les 4 jours). Néanmoins, tant que les chiffres augmentent dans la ville, même de façon minime, personnellement, je ne pense pas que les autorités sanitaires donneront le “Go” pour le retour au travail.

5) Au niveau international : 

- au 10 février 2020 : 27 étrangers infectés en Chine, dont 2 morts dans le Hubei.

- Monde : cas cumulés 45 k dont +/- 225 (0,5%) à l’étranger: Japon 135 - Singapour 47 -Thaïlande 32.

 

B/ VIRUS & PATHOLOGIE : QUELQUES ÉLÉMENTS

1) Le risque dans une épidémie est sa mutation génétique, le rendant plus virulent (agressif) : dans notre cas, et cela est une bonne nouvelle : 0 mutation virale entre début janvier et maintenant.

2) Personne ne peut prévoir la date exacte du pic épidémiologique, différentes simulations sont en cours dont celle de certains experts croisés hier, qui pour vous donner un ordre de grandeur estimait le pic début mars avec un nombre de cas en cumulé de l’ordre de 100-150 k (& 450 décès). Bien sûr, et cela est constant en Médecine : «  Toujours un expert pour contredire un expert ».

 

C/ DIVERS

- En termes de Santé Publique « froide et sur le papier » : cette infection est “positive” pour le Hubei, car si effectivement elle a frappé 1 000 personnes (en grande majorité âgées) en 2 mois, elle en a épargné dans le même temps, environ 1 400 (2 x 700 décès/mois  & plutôt jeunes) des suites d’AVP (Accident Voie Publique). Constat partagé avec mon collègue d’International SOS, le Dr Philippe Bibberson !

- Vécu hier : le Prix du masque en France se situe entre 4 et 6€ l’unité / 1.5€ en saison normal). La pénurie devrait se ralentir vers le 10 mars, quand les usines chinoises vont pouvoir récupérer leurs main-d’oeuvre et ainsi retourner. Pour ceux qui cherchent des masques F2 made in France, je posterai une adresse à Paris dans le forum (compter 2€ l’unité pour 50 masques !).

- En terme légal, en Chine, vous risquez jusqu’à la prison à vie (voire la peine de mort !), si vous cherchez à dissimuler un voyage dans le Hubei où des symptômes pouvant enfreindre la Santé Publique (mise en danger de la santé des soignants, retard dans la mise en quarantaine des personnes contacts,...). 

 

Le 13 février 2020

 

A/ CHIFFRES & TENDANCES

 

1) Noter le nouveau « tableau de bord », plus précis fourni par les autorités avec 6 chiffres à surveiller (cf image) :

- Cas totaux : 59 650

- Cas en observation : 52 451

- Cas « graves » : 8 204 (14%)

- Cas potentiels : 16 067

- Décès : 1 361 (2,5%)

- Guéris : 5 838

 

2) Nombre de nouveaux cas diagnostiqués : 14 986 dont 14 840 au Hubei et 146 « Hors Hubei », versus hier : 2 042 nouveaux cas (dont 1 666 au Hubei) et 376 « Hors Hubei »

 

3) Analyse : 

A première vue, chiffres alarmistes (+14 k hier), mais en fait dû essentiellement au Hubei pour 99%. Je pense qu’il s’agit d’une correction de reporting (définition de cas) et à la situation locale encore très chaotique.

L’élément important à ressortir de toutes ces données est la décroissance continue des cas Hors Hubei (= 95% de la population et du territoire !) : 146 nouveaux cas (hier 376) pour 1,35 milliard d’individus !!

 

4) Deux Chines :

- Hubei : regroupe la majorité des cas (81% : 48,2 k sur 59,6 k), des nouveaux cas (à mon sens, le chiffre d’aujourd’hui est un rattrapage comptable et donc non significatif : on ne passe pas en un jour de 2 k à 15 k !) et des décès (96 % : 1 310 sur 1 361).

- Le berceau de l’épidémie, Wuhan, a encore renforcé ses restrictions. Les personnes atteintes de fièvre ne peuvent plus se rendre dans les hôpitaux situés hors de leur arrondissement, par exemple.

 

5) Shanghai (et Pékin qui évolue en parallèle ), très peu touché et stable avec 313 cas ce jour (+ 7 cas/ hier).

 

 

B/ A PROPOS DE MON POST RÉCENT ÉVALUANT LA SUR MORTALITÉ CORONAROVIRUS / AVP

 

La comparaison qui se voulait « pédagogique » (le nb de décès dans le Hubei et en Chine dû au coronavirus ne devrait que peu impacter la mortalité générale en Chine), a pu être mal interprétée et j’en suis désolé. Il y a des gens formidables (dont plusieurs français !), qui se battent dans les hôpitaux et dans les structures pour personnes âgées en Chine, pour que chaque vie soit protégée et/ou sauvée, et nous ne pouvons que tous les féliciter.

 

C/  POURQUOI CE NOUVEAU VIRUS EST POTENTIELLEMENT TRÈS GRAVE ?

POSSIBLE SCÉNARIO « GRIPPE ESPAGNOLE » ... 100 ans après

 

Comme nous le disions en début de semaine : 

 

1) Contagiosité importante : cf bateau de croisière au Japon (plus de 120 cas en quelques jours), ou bien les 5 cas français récents. Ceci expliquant la courbe exponentielle observée au Hubei initialement, avec doublement des cas tous les 4 jours (mais non observée depuis dans les 95% de la Chine « Hors Hubei » suite aux mesures de  « gel » des autorités. 

 

2) Taux de létalité à discuter et affiner (cf tableau) : pour certains dont je fais parti (cf post récents): 0,2% (= environ 2 fois la grippe saisonnière), et pour d’autres : 2,5% = scénario « Grippe Espagnole » . Très loin des récentes pandémies mondiales (Ebola 65%, MERS 35%, SARS 10% relativement localisées à leur écosystème), mais potentiellement très grave compte tenu de sa contagiosité et des échelles de populations.

 

3) C’est donc, à ce niveau là, que se concentre la préoccupation majeure de l’OMS, car : 

- Population non immunisée (naturellement ou par vaccin) 

- Absence de thérapeutique en l’état actuel des choses 

- Pays à forte densité de population (et faible niveau de Santé Publique), particulièrement exposé, dont 3 majeurs : Inde, Indonésie, et Afrique dont on connaît la proximité géographique ou commerciale avec la Chine, et pour lesquels un scénario « Grippe Espagnole » 100 ans après serait une catastrophe planétaire (+++). En 1918, entre 50 et 100M de décès sur une population d’environ 1,8 milliard (soit +/- 5% de la population mondiale). Équation aux dimensions dans un monde de 2020 bien plus urbanisé et dense => +/- 8 Milliards x 5% = 400 Millions de décès !!, soit ....pratiquement l’Europe rayée de la carte !!! Bien sûr en tant que spécialiste de SP, nous nous devons de tout faire pour que cette menace ne se réalise pas !!!!

 

D/ ETRANGER VIVANT HORS HUBEI

1) Le risque, en absence de facteurs de risque médicaux, est :

- Pression mentale importante : enfants déprimés par le confinement, réseaux sociaux anxiogènes, absence de visibilité avec certitude.. ),

- Pression économique (PME bcp plus que multinationales) énorme surtout en Chine, avec impact égaiement sur de nombreux secteurs dans le monde (électronique, transport, textile, tourisme,...)

- Risque biologique faible (hors zone d’exposition majeure) :

- Les autorités sanitaires chinoises, sous le regard de la Communauté Internationale, sont plus que vigilantes et réactives, empêchant la diffusion de l’épidémie en Chine et surtout sur la planète

- Depuis l’effet des mesures démarrées il y a 17 jours, sans crier victoire, on voit des prémices en Chine d’une tendance positives (cf courbes / chiffres officiels). Mais là encore, une extrême prudence est de rigueur.

- Chaque jour qui passe nous rapproche d’une possible solution thérapeutique curative (cocktail d’anti-viraux) voire préventive (vaccin fin année ?), et ceci via des échanges mondialisés 24/7.

 

E/ 4 LIMITES À CETTE ÉVALUATION PERSONNELLE

1) Validité des chiffres officiels : sous déclaration possible ?

2) Les tendances observées depuis une semaine Hors Hubei (nouveaux cas en baisse continue) vont-ils se confirmer ?

3) Combien de temps l’économie du pays pourra t’elle survivre à ce gel sanitaire (a mon sens, une semaine de baisse continue des nouveaux cas dans chaque province avant de donner le “go”) ? Comme nous le disions, au début, rappelons-nous cette phrase du maire de HK, au moment du Sras : « Nous mourrons d’une mort économique, avant de mourir de la maladie ! ».

4) Mutation du virus 

 

Le 14 février 2020

 

A/ CHIFFRES & TENDANCES

 

1) « Tableau de bord », plus précis fourni par les autorités avec 6 chiffres à surveiller (cf image) :

- Cas cumulés : 63 910 (59,6 k hier)

- Cas observation : 55 435 (52,4 k hier)

- Cas « graves » : 8 030 (8 204 hier) 

- Cas. potentiels : 13 495 (16 067 hier)

- Décès : 1 489 (1 361 hier : + 138)

- Guéris : 6 986 (5 838 hier)

 

2) Tendances

- Nombre de nouveaux cas diagnostiqués : 4 k (3 953 exactement) 

- 3 780 au Hubei 

- 173 Hors Hubei (146 hier) : stable

 

3) Deux Chines (cf figure réalisée avec ma complice Carole Gabay qui opère à 2h du matin à Paris): Hubei regroupe la majorité des cas (81% : 51,9 k sur 63.9 k), des nouveaux cas (94% : 3,78 k sur 4K) et des décès (96 % : 1 426 sur 1 489).

 

4) Shanghai (et Pékin qui évolue en parallèle), très peu touché et stable avec 255 cas en observation ce jour (plus de sorties = guéris que d’entrées dans les hôpitaux).

 

5) Au niveau international : stabilisation des cas autour de 300 (dont près de la moitié au Japon sur le bateau).

 

B/ NOUVELLE DEFINITION DE CAS PLUS LARGE NE NÉCESSITANT PLUS DE PREUVE BIOLOGIQUE AU HUBEI UNIQUEMENT

 

- Jusqu’à présent un test biologique (sanguin) positif était nécessaire pour comptabiliser un cas.

- Par suite, de très nombreux cas n’ont pas été diagnostiqués (++), car nécessité de se rendre à l’hôpital pour le test et pénurie de kits (dans certains hôpitaux).

- Dorénavant, les autorités locales pourront comptabiliser les cas sur des critères complémentaires : origine géographique (Hubei) et/ou exposition à risque (ex : cas familial) + symptomatologie (température, toux sèche,...) + investigations (radio thoracique et/ou test biologique).

- D’où le rebond de la courbe (cf iconographie) et également un taux de mortalité à la baisse 

- Petit risque technique : certains patients pourraient être inclus en excès : une simple grippe (Influenza virus) peut être comptabilisée positive après une imagerie (radio ou scan du poumon)

- Notons que cette méthodologie pour détecter un cas, n'est appliquée que dans le Hubei (manque de kits), et va rendre les comparaisons inter-regions plus difficile.

 

C/ POLITIQUE ....SANITAIRE 

 

- Notons que cet excès de transparence dans l’information, survient au moment où le plus haut responsable du Parti communiste chinois (PCC) dans le Hubei, Jiang Chaoliang, a été démis de ses fonctions. Il est remplacé par le maire de Shanghai, Ying Yong, réputé proche du président Xi Jinping. De même, le principal responsable communiste de Wuhan, Ma Guoqiang, a également été limogé.

- Cela témoigne en tout cas d'une reprise en main du pouvoir central sur les autorités locales et d'un changement de politique sanitaire.

- Sur le terrain, l’application stricte des mesures de prévention par les autorités est remarquable et impressionnant (hygiène, traçage,...).

 

Le 15 février 2020

 

A/ CHIFFRES & TENDANCES

 

1) « Tableau de bord », plus précis fourni par les autorités avec 6 chiffres à surveiller  :

- Cas cumulés : 66,5 k (63,9 k hier)

- Cas observation : 56,9 k (55,4 k hier)

- Cas « graves » : 8,9 k (8,2 k hier) 

- Cas. potentiels : 11,1 k (13,5 hier)

- Décès cumulés : 1 524 (1 489 hier) 

- Guéris : 6,9 k (5,8 k hier)

 

2) « Tendances »  :

- Nombre de nouveaux cas diagnostiqués : 2 644 (3 953 hier) 

- Hubei : 2 420 (3 780 hier)

- Hors Hubei : 224 (269 hier à la même heure de report - cf iconographie)

- Nombre de nouveaux décès : 35 (/138 la veille), on repasse largement sous la barre des 100/jr (correspondant à 1 500 décès sur 19 jours).

 

Suite aux mesures de SP draconiennes depuis bientôt 3 semaines, la tendance est actuellement encourageante (++),surtout pour le « Hors Hubei », mais restons très prudents, car il faut que les chiffres soient tous alignés dans la même dynamique, pendant un minimum de 7 jours (à mon sens).

Avec Carole, nous allons traquer un « effet ciseau » (plus de sorties d’hôpital que de rentrées) qui se dessine...., mais restons très prudent (beaucoup de changement de définition récemment...).

 

3) Deux Chines :

 

- Hubei : regroupe la majorité des cas cumulés (82% : 54.4 sur 66.5 k), des nouveaux cas (92% : 2.4 sur 2.6 k) et des décès (96 % : 1457 sur 1524).

Noter que l’épicentre Wuhan représente grosso modo 2/3 des chiffres sus cités du Hubei)

 

- Shanghai (et Pékin qui évolue en parallèle), très peu touché et stable avec 235 cas en observation ce jour (plus de sorties = guéris que d’entrées dans les hôpitaux). Schéma ci-joint avec Carole, sur l’évolution du top 3 des villes chinoises (20 M - Bj, Sh, Gzh).

 

4) International: Surveillance journalière des principaux « pays à risques » : Indonésie, Inde, Bangladesh, Pakistan, et bien sûr l’Afrique. Stabilisation des cas autour de 360 (dont près de la moitié au Japon : cf bateau).

 

B/ FIABILITÉ DES DONNÉES ? CONCEPT DE “SOFT POWER” 

- Cette crise sanitaire s’avère être un enjeu d’ampleur mondial, pour la Chine, qui vient juste de “sortir” de différentes épreuves récemment (guerre commerciale avec USA, HK,...)

- La capacité de séduire d’autres pays, par l’efficacité de son système (puissance technologique, réussite économique, probablement deuxième armée du monde,...), est en jeu et sa crédibilité future en dépendra

- A l’heure où des satellites permettent d’indiquer l’heure de votre montre, des réseaux sociaux, des multiples échanges entre équipes de recherche (Wuhan est un “Hub technologique” : optic valley,...).,tout se sait, et par suite, on peut peut-être jouer sur 10-30% des données, mais sûrement pas plus (cela n’engage que moi).

- Et cela fait partie des 3 principales différences que j’observe en tant que “Zhonguo Tong depuis 20 ans”, par rapport au contexte du SARS 2003 : 

- 1 Économie : du 16ème GDP au second 

- 2 Technologique: d’une Chine industrielle à une Chine Digitale (du simple accès Internet pour ordinateur au “Social Media” du portable).

- 3 Communication : transparence des autorités sanitaires (site officiel, suivi des travaux en ligne 24/7,...)

- De la même façon que pendant 20 ans, les sceptiques estimaient que les chiffres de croissances étaient biaisés, il a bien fallu nous rendre à l’évidence : la dynamique était réelle.

 

C/ DÉPISTAGE : PROCÉDURE ACTUELLE 

 

- Dans les grandes villes, toute personne revenant d’une autre ville, doit observer une période d’observation à la maison (mais possibilité de sortir “ad libitum”), pour 14 jours. Tout contrevenant est passible de poursuites 

- Cela est valable pour les adultes (dont les Professeurs ...) et les enfants (dont les élèves...).

- Protocole température: Le niveau de température à été fixé à 37.3.

- Si votre température est re-mesurée à 37,3, vous devrez aller dans une “Clinic Fever” dédiée pour un examen clinique et biologique de confirmation ou non.

- Rappelons qu’en Chine, les pathologies psychiatriques et infectieuses “sérieuses” (Tuberculose, Hiv, Hépatites,...), ne sont prises en charges que dans des structures publiques spécialisées.

- A Shanghai, ci-joint le contact de la “hotline” pour les étrangers : “12345” (8-20h).

- Noter que les chats et les chiens ne transmettent pas le virus...

- Pour les entrepreneurs type PME, qui sont soumis à la double peine (augmentation des coûts (cf jours fériés) et diminution des recettes, saluons l’initiative de Benjamin Denis, proposant du « Coaching individuel  » bénévole (cf code barre en PJ).

 

D/ LA BIOLOGIE À LA POURSUITE DE L’ÉCONOMIE ?

 

- En Chine, 70% du traffic aérien a fondu / 2019 (cf iconographie).

- ADP Boutique voit rouge et n’apprécie pas le Covid (!) 19 ; les touristes chinois représentent 2% des passagers, mais 15% du CA annuel...

- Certaines multinationales savent jouer « smart » en Chine, en s’impliquant dès maintenant, dans la relance du Hubei via des signaux forts et symboliques, très appréciés par les dirigeants locaux.

- Les « Food & Beverage » tournent au ralenti (probablement autour de 20% de leur capacité), et donc, n’oublions pas les enseignes tricolores encore ouvertes (et il y en a +++), si nous voulons continuer à avoir de vraies baguettes au petit déjeuner, l’an prochain..

 

E/ “EN DIRECT DE...“ : SPÉCIAL WUHAN

 

- Bravo à tous nos compatriotes et notre petite, mais courageuse communauté du Hubei (environ 50-100 compatriotes)

qui montrent à nos amis Chinois, que des Français sont également là, même dans ces moments difficiles pour partager les mêmes risques ...

- Nous allons voir avec Anne-France et l’UFE, comment pourrions-nous mettre un “Télé service de garde”, pour le support “organique” et “mental” et “technologique”, afin de les aider à garder un moral de vainqueur. Nous avons d’ailleurs déjà ouvert le G7 (nous sommes limités à 500 par groupe), incluant les amis du Hubei.

- Témoignage de mon ami Thomas (vrai connaisseur de la Chine : TCM Docteur, sinophone avéré, études du Tao sur le terrain,..), qui nous force le respect et nous incite à apprécier notre quotidien « Shanghaien »:

- « Nous étions dans un centre post naissance après la sortie d’hôpital, et renvoyés dans nos foyers avec notice de deux heures. 

- Aucune provision faite en poudre de lait, couches et instruments pour bébés, tous les magasins fermés du jour au lendemain, sans possibilité de se déplacer.

- Chaque sortie pour aller au supermarché est un challenge entre les masques, lunettes, protections plastiques et le bon vouloir des taxis réquisitionnés du quartier.

- Informations contradictoires entre chiffres qui vont vers le positif, et des mesures de plus en plus draconiennes : plus de sortie du lotissement qu'une fois par semaine, reprise du travail repoussée au 24 fev. 

- Chinois qui font de nouveau preuve de la pensée magique des boxeurs qui croyaient que, le qigong arrêterait les balles des anglais, et le taiji éviterait la contagion du virus....

Et malgré tout ça, sérénité, content d’être resté pour ma famille et en attente de la libération ».

 

Le 16 février 2020

 

A/ CHIFFRES & TENDANCES (données officielles)

 

1) « Tableau de bord » à 6 chiffres :

- Cas cumulés : 68,5 k  (66.5 k hier)

- Cas observation :  57,5 k (56.9 k hier)

- Cas « graves » :  8,2k (8,9 k hier) 

- Cas. potentiels :  11,2 k  (11.1 k hier) 

- Décès cumulés : 1 666 (1 524 hier)

- Guéris : 9.4k  (6,9 k hier)

 

2) « Tendances »  :

- Nombre de nouveaux cas diagnostiqués : 2 015 (2 644 hier), dont :

Hubei : 1 843 (2 420 hier)

Hors Hubei : 174 (224 hier)

- Nombre de nouveaux décès : 132 (35 hier et 138 la veille).

 

Suite aux mesures de SP draconiennes depuis bientôt 3 semaines, la tendance est actuellement encourageante (++), surtout pour le « Hors Hubei », mais restons très prudents (beaucoup de changement de définition récemment,...)., car il faut que les chiffres soient tous alignés dans la même dynamique, pendant un minimum de 7 jours (à mon sens).

 

3) Deux Chines (cf figure réalisée avec ma complice Carole Gabay qui opère à 2h du matin à Paris !):

- Hubei : la majorité des cas cumulés (82%), des nouveaux cas (91% : 1 843 sur 2 015) et des décès (96%)

- Hors Hubei : +/- 10% de tous les nouveaux cas (175/2 015).

 

4) Shanghai (et Pékin qui évolue en parallèle ), schéma actualisé à venir avec Carole, sur l’évolution du top 3 des villes Chinoises (20 M - Bj, Sh, Gz).

 

5) International : 

 

- Un premier cas sur le continent Africain a été déclaré, en Egypte. Le patient est un ressortissant étranger et a été hospitalisé et placé à l'isolement,

- Tous les continents sont touchés (1 cas au Brésil), et pas de dissémination, ni en Inde ni au Cambodge,

- Japon : suivi du bateau avec 218 cas d’infection par le Covid-19 / 3 711 (6%) passagers ; noter que beaucoup de cas sont des personnes âgées,

- France (12ème cas confirmé) : le patient chinois de 80 ans hospitalisé à Paris est mort, il s'agit du premier décès lié au coronavirus hors d'Asie.

 

B/ AU NIVEAU ÉPIDÉMIOLOGIQUE

 

- Merci à Dimitri, pour sa suggestion de rester dans les clous concernant la nomenclature (je suis sûr que nos amis Chinois y sont sensibles) : “COVID-19” pour la maladie (éviter “Flu”) et “SARS CoV-2” pour le virus. Effectivement les noms dérivés peuvent être destructeurs (cf Grippe Espagnole (alors que le pays n’y était pour rien, ou au XIXème le « Mal Français » donné en Italie pour la syphilis,...)

- 1 716 cas de contamination officiellement recensés parmi les médecins et infirmiers travaillant au contact des malades dans des hôpitaux débordés. A Wuhan, certains estiment que 30% du personnel médical, extrêmement exposé, a été contaminé (soit 2% des cas). Parmi ceux-ci, 6 soignants (3/1 000) sont morts (dont le Dr Wang).

- Noter, que probablement de nombreux médecins d’autres provinces ont été appelé en renfort au Hubei.

- De nombreuses interrogations demeurent encore à M1,5 : épidémiologie des décès, différentiel de mortalité (Hubei/ Hors Hubei) qui pour moi est depuis le début une des clés de compréhension (ou d’incompréhension !),« porteur sain », transmission oro-fécale, valeurs prédictives des tests (positifs ou négatifs), maladie immunisante ou non, épisode récurent à terme ou simple flambée épidémique...

 

C/ AU NIVEAU THÉRAPEUTIQUE

 

- Le traitement est assez standard (cf article), sur cette série de Wuhan :

- pour 70%  des patients : oxygénothérapie si nécessaire, et isolement (souvent home)

- pour 30% des patients présentant une forme sévère : traitement nécessaire 

1) Antiviraux : mixture d’antiviraux classiques (oseltamivir, lopinavir ritonavir,..)

2) Plasmaphérèse de patients guéris 

3) Traitement symptomatique d’une insuffisance respiratoire aiguë (1/3 des 30% de forme sévère) : Ventilation assistée 

voir ECMO (Extracorporeal membrane oxygenation = « poumon artificiel » avec 6 staffs 24/7).

 

- Concernant le vaccin, la coopération internationale menée par le Professeur Robert Gallo de Baltimore, avec sa plateforme GVN (Global Virus Network) pour lutter contre ce type de maladie émergente (environ 40 laboratoires dans le Monde), envisagerait un possible vaccin d’ici un an environ.

 

D/ IMPACTS ÉCONOMIQUES EN CHINE

 

1) Si certains secteurs vont être positivement impactés (hygiène & protection, +/- pharmacie, on-line éducation,..), une grande majorité des entreprises (surtout PME) va être impactée, tant que cette crise sanitaire perdure).

2) Citons : la grande consommation, les transports (aérien & automobile), le tourisme & l’hôtellerie, (Bali est à 40% vide actuellement), les loisirs, l’immobilier, la start-up industry, l’assurance, les cliniques privées ...

3) Ainsi, pour garder une bonne « Santé Mentale » (hollystic approach), je vous propose de partager ensemble comment votre secteur « absorbe le choc » en Chine & dans le Monde et comment vous envisager de rebondir (sur ce point, peut-être pourrais-je contribuer à « éclairer votre lanterne»...). 

4) Nous commencerons demain avec l’automobile et le témoignage d’Emmanuel.

 

Comme toujours, patience & prévention (“3 M”: Masque - Main - Malade).

 

Un article écrit par le Dr Zagury & l'UFE

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Shanghai ?

AGENDA DU MOIS

SORTIR À SHANGHAI - Notre sélection de sorties de mars

On le sait, en ces temps de vie économique et culturelle ralenties, il est difficile de se divertir à l'extérieur. Nous vous proposons une petite sélection d'événements pour reprendre le rythme !