Dimanche 31 mai 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

CORONAVIRUS - Ce que l’on sait sur la recherche sur le vaccin

Par Le Petit Journal Shanghai | Publié le 05/02/2020 à 21:30 | Mis à jour le 05/02/2020 à 21:30
coronavirus-vaccin

Le nouveau coronavirus s'est désormais amplement propagé au-delà des frontières chinoises, et les autorités prennent des mesures pour éviter que l'épidémie ne devienne une pandémie. L'une des priorités est la recherche d'un vaccin.

Parmi les chercheurs du monde entier dans une course contre la montre pour créer un vaccin, on trouve le Dr Paul Stoffels, vice-président et directeur scientifique de Johnson & Johnson. "Nous savons que (le coronavirus) se propage très rapidement ... qu'il est nouveau pour l'humanité", a déclaré Paul Stoffels dans une interview pour CGTN ; celui ci travaille dans les installations de vaccination de Johnson & Johnson dans la ville de Leiden, dans le sud des Pays-Bas.

"Ce virus présente un risque élevé", a-t-il ajouté. "Nous savons qu'il tue. Il est très mortel pour les personnes âgées et faibles. Et c'est pourquoi nous devons nous assurer de le contenir le plus rapidement possible."

Mais même avec le travail le plus acharné, cela prendra du temps car beaucoup de recherches et de tests sont nécessaires. Stoffels estime qu'il peut s'écouler de huit mois à un an avant qu'un vaccin ne termine les tests rigoureux nécessaires avant une utilisation publique…

 

Des médicaments contre Ebola, le VIH et le paludisme efficaces contre le Coronavirus ?

Plusieurs médicaments antiviraux ayant des effets inhibiteurs contre le nouveau coronavirus ont été sélectionnés par l'Institut de virologie de Wuhan pour d'éventuels essais cliniques, a déclaré récemment l'institut affilié à l'Académie chinoise des sciences.

Un rapport des résultats a été soumis à l'Etat et au siège provincial du Hubei coordonnant la lutte contre l'épidémie pour une étude plus approfondie et des délibérations pour guider le traitement clinique, a indiqué l'institut sur son site Internet.

Le remdesivir, un médicament contre le virus Ebola, la chloroquine, qui est utilisée pour traiter le paludisme, et le médicament anti-VIH Ritonavir ont été conjointement trouvés par l'institut et l'Académie des sciences médicales militaires comme de bons inhibiteurs contre le coronavirus au niveau cellulaire, selon un précédent rapport du Hubei Daily.

L'institut a déclaré qu'il avait également développé une méthode de détection du virus basée sur l'identification des anticorps IgG et IgM dans le sérum de patients suspectés d'infection, qui peut être une méthode de détection supplémentaire aux tests d'acides nucléiques actuels.

Un groupe de travail composé de treize experts étudiant le virus a été forme à l'institut, pour étudier les méthodes de détection et de traitement rapides, ainsi que trouver un vaccin contre le virus le plus rapidement possible.

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

HUMOUR

GLOBE-TROTTEURS - Taobao & Kuaidi

« Globe-trotteurs, même pas peur ! », une BD pour les enfants expatriés. A travers des posts illustrés mensuels, les enfants suivront la vie en expatriation d’une famille de globe-trotteurs.

Expat Mag

Lima Appercu

Pourquoi le confinement ne fonctionne pas au Pérou ?

Le Pérou est le premier pays en Amérique latine à avoir décrété l’état d’urgence (16 mars), mais il est malgré tout devenu le deuxième pays le plus touché par l’épidémie du Covid-19, après le Brésil.