TEST: inter

S’émanciper du salariat et créer son entreprise : avantages et inconvé

Par Article Partenaire | Publié le 10/12/2019 à 12:03 | Mis à jour le 10/12/2019 à 12:06
Eskimoz permis

Vous êtes employé dans une société, mais vous envisagez de devenir votre propre patron ? Il y a certaines choses que vous devez savoir avant de vous lancer.

Beaucoup rêvent de créer leur société et de ne plus attendre un salaire venant de la hiérarchie en fin de mois. Voici ce à quoi il faut prendre garde.

 

« Lancer mon business et travailler à mon propre compte est la meilleure décision que j’ai prise de toute ma vie. ». À quelques variations près, cette phrase revient assez souvent dans les propos de nombreux chefs d’entreprise à succès quand on leur demande de partager leur expérience personnelle et leur parcours entrepreneurial. Devenir son propre patron est aujourd’hui une option que l’on suggère à de plus en plus de professionnels. Il faut dire que l’idée a de quoi séduire. En effet, qui ne rêve pas d’être le propriétaire d’une société à succès et de profiter de tous les avantages que cela implique : prestige, autorité, finances, commodités diverses, etc. Mais ce que l’on omet souvent de dire par contre, c’est que créer son entreprise présente aussi un certain nombre d’inconvénients.

Devenir chef de sa propre entreprise : les avantages

La liste des avantages qu’il y a à diriger son propre business est longue, et c’est sans doute ce qui justifie tout l’attrait de cette option. Le plus évident est bien entendu de nature pécuniaire. En tant que chef d’une entreprise dont les affaires marchent, vous gagnerez forcément beaucoup plus d’argent que vos salariés, et ce sans que cela soit mal vu. Par ailleurs, étant au sommet de la hiérarchie dans la société, vous êtes dans une position privilégiée pour la faire grandir encore plus. C’est avec vous que discuteront de potentiels investisseurs, à vous que l’on fera des propositions de partenariat, à vous que l’on proposera de nouveaux marchés, etc. L’actualité de votre domaine d’activité et celle de votre entreprise vous seront régulièrement transmises, vous mettant en main toutes les cartes pour prendre les bonnes décisions.

Créer son entreprise permet également de s’offrir quelques commodités, dès lors que celle-ci fonctionne comme il se doit. Tandis que vos salariés travailleront à la bonne marche des activités, vous pourrez vous mettre en retrait et profiter de votre temps pour vous détendre. Vous ne serez vraiment obligé d’intervenir qu’en cas de problème, et malgré vos apparitions ponctuelles, votre influence au sein de l’entreprise ne s’en trouvera pas affaiblie.

 

eskimoz

Les inconvénients de s’émanciper du salariat

Diriger sa propre entreprise n’a cependant rien d’une partie de plaisir, du moins dans les débuts. En tant que dirigeant d’une équipe, vous êtes en effet tenu de vous montrer un leader compétent et intelligent afin de mener la société sur la voie du succès. Vous êtes la première des têtes pensantes, ce qui sous-entend que vous portez l’entière responsabilité des décisions de gestion qui sont prises. Inutile de vous dire à ce propos que les mauvais choix se payent souvent cash. 

Mais l’une des plus grosses difficultés à laquelle font face les entrepreneurs à leur début, c’est sans doute l’insécurité financière liée à ce nouveau statut. Le salariat offre en effet une certaine garantie de fin de mois apaisés, avec des revenus permettant de faire face à un certain nombre de charges. En créant votre propre entreprise, vous tirez un trait sur ces revenus et conditionnez la santé de votre compte en banque au succès de votre activité. Quand on sait qu’il fait souvent plusieurs mois avant de pouvoir effectivement lancer une activité et assoir un marché de base, on peut aisément imaginer que les fins de mois des jeunes chefs d’entreprise ne sont pas roses tous les jours. À cela, s’ajoute le stress lié aux engagements pris vis-à-vis de vos collaborateurs et prestataires. Car désormais, c’est vous le patron ! C’est donc vers vous que se tourneront tous les regards, à chaque fin de mois et à chaque échéance.

L’aspect financier évoqué ici peut cependant être résolu grâce à un accompagnement bancaire ou grâce à une levée de fonds, solution de plus en plus commune, notamment dans l’environnement start-up. Mais là encore, rien n’est gagné d’avance. Nombreux sont en effet ceux qui se sont lancés, persuadés d’avoir l’idée du siècle, mais qui ne peuvent compter que sur leurs propres ressources.

En gros, s’émanciper du salariat et créer sa propre entreprise peut être l’occasion de passer un nouveau cap dans votre vie professionnelle. Cependant, il est important de ne pas négliger les limites et aspects négatifs liés à ce choix, et qui sont malheureusement trop souvent occultés. Si vous avez juste besoin de nouveaux challenges ou d’un cadre de travail plus épanouissant et que vous souhaitez conserver une certaine sécurité financière, vous pouvez toujours faire le choix de travailler dans une start-up. C’est une solution, certes moins« glorieuse » que de devenir chef de sa propre entreprise, mais elle peut faire beaucoup de bien à votre carrière.

Article Partenaire

Les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de lepetitjournal.com. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.
0 Commentaire (s) Réagir
Dans la même rubrique