Mercredi 22 septembre 2021
TEST: 2283

La tradition du café en Italie

Par Roxane Garoscio | Publié le 05/07/2021 à 07:00 | Mis à jour le 05/07/2021 à 07:00
Café Italie

Chaque expatrié le sait bien : les Italiens sont attachés à la dégustation du café et en boire une tasse chez soi ou au bar est une coutume qui perdure. Chacun ses goûts et c’est tant mieux puisqu’il n’y a pas qu’un type de café, qu’il soit servi comme espresso, cappuccino, ristretto, macchiato ou bien lungo, sa préparation et dégustation relèvent de techniques particulières, d’une recherche de qualité et d’une longue tradition.

 

L’histoire et l’importation du café en Italie

Les origines de l’importation du café en Italie remontent à la fin du XVIIème siècle, alors que la boisson était déjà répandue depuis plusieurs siècles en Orient. L’étymologie du mot italien « caffè » dérive du turc « kahve », tiré lui-même du mot arabe « qahwa ». Au début de son commerce ce breuvage était surnommé la boisson du diable. En effet certains dirigeants ont essayé de ralentir sa propagation car ils voyaient d’un mauvais œil l'effet produit sur l’organisme. La légende raconte que le café serait arrivé en Italie, plus précisément à Venise, grâce au botaniste Prospero Alfino. Ce dernier l’eut importé directement d’un voyage en Égypte et présenté comme étant un médicament. Il assurait par ailleurs que le produit avait un goût similaire à celui de la chicorée. La première boutique spécialisée fut ouverte à Venise sur la place Saint-Marc en 1683 et connu dès son ouverture un franc succès et se répandit rapidement dans le reste du pays. Encore aujourd’hui, le café est un symbole culinaire et son importance n’a pas faibli : en 1999 fut créé à Trieste la première université du café.

 

Le caffè espresso : une tradition italienne

C’est à Naples que la tradition ainsi que l’habitude de boire l’espresso au quotidien s’est ancrée et développée. C’est notamment grâce à Marie Caroline D’Autriche, l’épouse de Ferdinand Ier, que la coutume du café déjà présente à Vienne est importée à dans la ville napolitaine. L’histoire du café italien prend un véritable tournant dans cette métropole puisque c’est en 1819 qu’est inventé la cuccumella, la première cafetière domestique à la torréfaction bien particulière et unique. Ce fut ensuite au XIXème siècle grâce à la création de la moka à Turin en 1884, que l’espresso fut préparé et servi dans toute l’Italie. 

 

L’art de servir l’espresso

Selon la tradition l’espresso ne doit pas être servi dans une tasse froide mais tiède, une technique permettant de préserver le goût de la boisson et qui garantit également le maintien de la crème qui se forme dans la tasse. On remarque que la tradition napolitaine veut que le café espresso soit exclusivement servi avec une épaisse mousse. Un verre d’eau accompagne souvent la commande d’un café au bar, un service pas si banal, puisque boire de l’eau après un café augmente l’arôme de ce dernier en bouche.

 

Le café en Italie est bien plus qu’une boisson, apprécié pour sa saveur et ses propriétés, il donne surtout l’occasion de créer des liens et de discuter avec ses proches. Il accompagne une pause, un petit déjeuner ou la fin d’un repas et peut donner lieu à un geste de solidarité avec la possibilité d’offrir un caffè sospeso.

Nous vous recommandons
Photo profil PJ Roxane

Roxane Garoscio

Secrétaire de rédaction du Petit Journal, Roxane est passionnée par la littérature et l'écriture. Curieuse, investie et attentive, elle s'intéresse principalement aux sujets de société, à l'actualité et la culture.
0 Commentaire (s) Réagir