Dimanche 18 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Chikungunya : 92 cas recensés sur le Lazio

Par Anne Debaillon | Publié le 24/09/2017 à 22:07 | Mis à jour le 24/09/2017 à 22:32
chikungunya

Le 14 septembre dernier, l´OMS (Organisation Mondiale de la Santé) publiait une alerte au Chikungunya pour la région du Lazio, suite à la confirmation de 14 cas, 6 à Rome et 8 sur la région côtière de Anzio, d'où l'épidémie semble s'être propagée. La date d'apparition des symptômes du premier cas remonterait au 5 août. Des mesures de santé publique ont alors été prises par les autorités italiennes :

- désinfection des régions de Rome et Anzio,

- communication à la population, information sur la prévention des piqûres de moustique,

- suspension des dons du sang sur la région.

Le 22 septembre, on décomptait 92 cas d'après l'Institut Spallanzani pour les maladies infectieuses de Rome. Au total, le nombre de cas à Rome s'élevait à 19.

Mais qu'est ce que le Chikungunya ?

Le mot vient du swahili, et veut dire "maladie qui provoque des contorsions". Elle est causée par un virus, transmis aux hommes par un moustique infecté. Ce virus provoque fièvre et douleurs articulaires, et parfois maux de tête, nausée, fatigue. Il peut quelquefois être à l'origine de douleurs chroniques ou de complications, chez les personnes les plus fragiles. Il n'y a pas de traitement, on ne peut que soulager les symptômes.

moustique

Y-a-t-il un risque de transmission du virus ?

Le mois de septembre l'a montré, il existe un risque  de transmission car l'espèce de moustique en cause, "Aedes Albopictus", est établie autour du bassin méditerranéen, et parce que les régions déjà touchées sont très peuplées.

Comment ont réagi les autorités ?

Cette petite flambée épidémique a entraîné bien des polémiques, dont l'Italie a le secret. La ministre de l'Intérieur a regretté la lenteur de réaction de la maire de Rome; Virginia Raggi de son côté a accusé la région Lazio de ne pas la tenir suffisamment informée du nombre précis de cas. Plus grave que ces querelles, le réseau de don du sang est aujourd'hui perturbé sur la zone, d'autres régions viennent au secours de Rome en envoyant des poches de sang ....

Faut-il s'inquiéter ?

Le Professeur Giuseppe Visco, de l'Institut Spallanzani, a tout récemment dédramatisé cette flambée lors d'un entretien à la presse italienne, les symptômes du Chikungunya étant similaires à ceux de la grippe. Il est en revanche beaucoup plus inquiet du changement climatique, en partie responsable de nouvelles épidémies, telles le paludisme ou le virus Zika....

Quelles sont les précautions à prendre ?

Se protéger des piqûres de moustique : porter des manches longues et des pantalons, utiliser des produits anti-moustiques et s'équiper de moustiquaires.

Lepetitjournal.com s'est rendu dans une pharmacie romaine et vous livre quelques conseils sur les produits en prévention. En cette fin de saison estivale, on ne trouve plus guère qu'une seule marque dans les rayons. Le flacon jaune est le plus fort, le blanc est standard et il existe aussi une version enfants. Le bracelet anti-moustique est très efficace, et il est recommandé pour les personnes allergiques aux sprays. On n'en trouve malheureusement plus beaucoup voire plus du tout dans certaines pharmacies car c'est la fin de l'été et les pharmaciens n'ont pas renouvelé leur stock....

Autan

 

Nous vous recommandons

annedebaillon

Anne Debaillon

Romaine depuis plus de 3 ans, et ancienne directrice de l’édition, Anne contribue au petitjournal.com en tant que rédactrice sur des sujets culturels et découvertes de Rome et des environs.
0 Commentaire (s)Réagir