Dimanche 8 décembre 2019
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

QUI EST ? Anna Gavalda

Par | Publié le 24/11/2009 à 01:18 | Mis à jour le 28/12/2017 à 12:20
Le phénomène littéraire Anna Gavalda publie son 6e roman : L'Echappée belle (ed. La Dilettante). Un titre qui décrit bien le parcours d'un écrivain qui a mis du temps pour réaliser son rêve : partager des émotions avec un parterre de lecteurs fidèles et rêveurs

Anna passe son enfance à écrire
Anna Gavalda (AFP) est née en 1970 à Boulogne-Billancourt. Elle grandit en Eure-et-Loir, très proche de ses frères et s?urs. Ses parents divorcent alors qu'elle est adolescente. Elle est alors envoyée en pensionnat et y développe son goût prononcé de la lecture et de l'écriture. "J'ai toujours aimé écrire. Quand j'étais petite, je préparais des discours pour les réunions de famille, je faisais des one woman shows", explique-t-elle. Elle rêve déjà d'être écrivain mais par modestie n'ose l'avouer : "Alors je disais journaliste mais dans les grands espaces, à la Jack London..." Anna Gavalda suit le parcours traditionnel des amoureux de la littérature : hypokhâgne et maîtrise de lettres modernes à la Sorbonne.

Elle a mis du temps à se faire connaître
Son chemin de vie avant la gloire littéraire rappelle beaucoup celui de J.K Rowling, l'auteur britannique de la série des Harry Potter. Anna Gavalda, tout comme sa cons?ur d'Outre-Manche, cherche sa voie et cumule les petits boulots (serveuse, caissière, assistante vétérinaire ?) desquels elle puisera sa future galerie de personnages. Vainquant sa timidité, elle contacte des magazines et fait des chroniques pour Madame Figaro, le Journal du Dimanche ou Elle. En parallèle, Anna Gavalda enseigne le français dans un collège de Seine-et-Marne et élève ses deux enfants. Continuant de postuler à de nombreux concours littéraires, la jeune maman est lauréate France Inter en 1992 de la "Plus Belle Lettre d'Amour". Malgré de nombreuses récompenses, elle n'arrive pas à se faire éditer. "Je voulais juste que l'on m'aide, que l'on me fasse des remarques sur mon travail. J'ai arrosé le Tout-Paris éditorial de mes photocopies. Je n'ai pas reçu un seul mot personnel, que des lettres types", souligne-t-elle.

Anna Gavalda est un écrivain populaire
Les éditions La Dilettante lui font finalement confiance et publie son premier recueil de textes : Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part (1999). L'ouvrage est un véritable succès : il remporte en 2000 le Grand Prix RTL-Lire et s'écoule à près de 2 millions d'exemplaires dans 27 pays. Les deux romans qui suivent Je l'aimais (2003) et Ensemble c'est tout (2004), se vendent comme des petits pains, 1,2 et 2 millions d'exemplaires respectivement. Les deux livres sont d'ailleurs adaptés au cinéma. Si comme pour Marc Lévy ou Bernard Werber, les critiques snobent ces gros tirages, le public raffole de ses ouvrages décrivant un quotidien auquel il peut facilement s'identifier.  

Elle sort son 6e roman
Mais le succès et les tournées promo épuisent l'écrivain qui est en mal de personnages. Ses best-sellers vendus à des millions d'exemplaires lui permettent cependant de s'offrir ses deux rêves les plus fous "de l'espace et du temps". Les lecteurs, eux, sont beaucoup moins patients. C'est donc avec un certain soulagement que les libraires accueillent, un an après La consolante (2008), sa nouvelle fiction L'Echappée Belle. Cette histoire de mariage d'une cousine en province avait déjà été publiée en version courte en 2001 pour France Loisirs (club du livre ndlr). La nouvelle avait beaucoup plu et les lecteurs en demandaient plus. Anna Gavalda voulait leur faire plaisir, la trame s'est donc étoffée de quelques pages. L'écrivain réfute cependant toutes les accusations de démarche commerciale. "Il ne faut pas obéir à ses lecteurs, surtout quand on est en train d'écrire, faut faire comme disait Tonton Marcel, Marcel Proust : «pour écrire pour tous, il faut écrire pour soi»", assure l'écrivain. L'ouvrage a tout de même été tiré à 299.999 exemplaires, 42.000 étaient déjà vendus après une semaine. Comme le rappelle à juste titre Anna Gavalda, "à quoi ça sert les émotions pour soi tout seul ?".  
Damien Bouhours (www.lepetitjournal.com) mardi 24 novembre 2009

En savoir plus

Interview de 20 minutes, Anna Gavalda: «Un joli petit texte soigneusement réalisé»
Article de l'Express, Anna Gavalda conteuse de la vie ordinaire
0 Commentaire (s)Réagir