Dimanche 15 septembre 2019
Nouvelle-Calédonie
Nouvelle-Calédonie
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Une vitrine de la France en Océanie et une porte vers l'UE

Par Lepetitjournal Nouvelle-Calédonie | Publié le 27/02/2019 à 03:50 | Mis à jour le 27/02/2019 à 05:26
Photo : Yves LAFOY, Counsellor, Official Representative of New Caledonia to Australia
diplomatie calédonienne Australie Nouvelle-Zélande axe indo-pacifique Europe France

La Nouvelle-Calédonie a un rôle à jouer dans les discussions en cours entre la France et l'Australie sur la stratégie Indo-Pacifique. La Délégation de Nouvelle-Calédonie, basée au sein de l'ambassade de France à Canberra et pilotée par le Dr Yves LAFOY, rappelle l´ensemble des relations économiques, politiques et diplomatiques de ce pays et territoire d'outre-mer de l'Union européenne.


Politique et relations étrangères

L’accord de Nouméa du 9 mai 1998 et la loi organique (mars 1999) qui en découle définissent le cadre constitutionnel régissant la Nouvelle-Calédonie. 

L’Accord de Nouméa, qui détermine la gouvernance de la Nouvelle-Calédonie, notamment pour accroître l’autonomie et l’intégration dans la région du Pacifique, a autorisé le transfert en Nouvelle-Calédonie de certaines compétences précédemment détenues par la France. Ces transferts sont irréversibles. 

La France reste compétente dans les domaines souverains de l'ordre public, de la justice, de la défense et de la monnaie.

Un pays et territoire d'outre-mer (PTOM) de l'Union européenne (UE), la Nouvelle-Calédonie, représente un portail potentiel vers la France et les marchés de l'UE (Décision d'association outre-mer de l'UE, OAD, 2013).

Conformément aux accords de Nouméa, les relations extérieures sont une compétence partagée entre le gouvernement de la République française et le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. 

La Nouvelle-Calédonie a le droit de devenir membre ou membre associé de certaines organisations internationales, en fonction de leur constitution (organisations régionales du Pacifique, ONU, UNESCO, OIT, etc.). La Nouvelle-Calédonie est autorisée à avoir des représentations dans les organisations susmentionnées, dans l’Union européenne et dans les pays de la région du Pacifique.

Sur ce dernier point, l'accord de 2012, signé à Paris entre la France et la Nouvelle-Calédonie, a ouvert la voie à la création par la Nouvelle-Calédonie de son propre réseau diplomatique dans la région du Pacifique. Depuis lors, la Nouvelle-Calédonie s’est engagée dans un processus d’intégration renforcée au sein de son environnement régional, notamment en développant une politique de diplomatie économique.

Dans le Pacifique, la Nouvelle-Calédonie, membre d'une dizaine d'organisations régionales et / ou internationales, est devenue membre à part entière du Forum des îles du Pacifique (FIP) lors du 47ème sommet des dirigeants du FIP (Pohnpei, sept. 2016). La Nouvelle-Calédonie est membre de longue date du Secrétariat de la Communauté du Pacifique (CPS) qui a son siège à Nouméa.

Lors du référendum historique de 2018 tenu le 4 novembre, avec une participation record de 81%, 56,4% des électeurs citoyens calédoniens ont décidé de rester en France. Aux termes de l'accord de Nouméa, un second référendum peut être organisé en 2020.
 

Économie

La Nouvelle-Calédonie est le troisième détenteur de réserves mondiales de nickel, après le Brésil et l'Australie. En tant que 6ème producteur mondial de nickel, la Nouvelle-Calédonie détient 25% des ressources mondiales en nickel. L'exploitation du minerai de nickel représente 90% des exportations de la Nouvelle-Calédonie et représente en moyenne 10% de son PIB.

La Nouvelle-Calédonie bénéficie d’importants transferts financiers de la France (1,5 milliard de dollars par an), représentant en moyenne 14% du PIB du territoire.

La Nouvelle-Calédonie affiche le troisième plus haut PIB par habitant de la région du Pacifique (35 907 USD en 2017), après l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

En 2017-2018, les exportations australiennes de marchandises vers la Nouvelle-Calédonie ont totalisé 428 millions de dollars australiens. Les exportations de Nouvelle-Calédonie vers l’Australie se chiffraient à 43 millions de dollars australiens.
 
En ce qui concerne le commerce, 10 produits néo-calédoniens présentent un potentiel d'exportation pour les pays insulaires du Pacifique, ainsi que pour l'Australie et la Nouvelle-Zélande:
 
• terrasses et clôtures en bois composite (bois composite recyclé provenant de scieries); 
•  Systèmes de culture hydroponiques, adaptés aux petites exploitations. Exportations vers Vanuatu et Wallis et Futuna;
• iii) panneaux en PVC, avec applications pour plafonds et revêtements intérieurs. Exportations vers la Nouvelle-Zélande;
• iv) les chauffe-eau solaires, exportés vers l'Australie, la Polynésie française et Wallis et Futuna;
• v) thon et crevettes d'élevage, exportés au Japon et en France; i) les concombres de mer exportés vers la Chine;
• vii) Produits agricoles destinés à des marchés de niche "à la bouche" (confitures, vanille, légumes marinés et piment / piment cuit); viii) huile de bois de santal; 
• ix) scories de nickel;
• x) Services (environnement, énergies renouvelables, innovation).
 

Représentation diplomatique dans la région du Pacifique

À la suite de l'accord signé entre la France et la Nouvelle-Calédonie en janvier 2012, la Nouvelle-Calédonie a ouvert sa première représentation diplomatique à l'étranger en novembre 2012, au sein de l'ambassade de France à Wellington. L'ouverture de la délégation de Nouvelle-Calédonie en Nouvelle-Zélande a pris effet par la nomination du Dr Yves Lafoy en tant que «représentant officiel».

En 2019, la délégation de la Nouvelle-Calédonie en Australie, en collaboration avec la branche Pacifique du DFAT, se concentrera sur l'élaboration d'un plan de coopération conjoint entre la Nouvelle-Calédonie et l'Australie, qui visera à intensifier les relations institutionnelles et de coopération (culture et science), ainsi que opportunités et échanges commerciaux.

Lorsque convenu entre les deux gouvernements, un tel plan de coopération conjoint, en plus de renforcer les relations bilatérales et de contribuer aux discussions en cours entre la France et l'Australie sur la stratégie indo-pacifique, visera à soutenir les entreprises de Nouvelle-Calédonie dans leurs efforts pour évaluer le marché australien; et à faire la promotion de l’attractivité économique de la Nouvelle-Calédonie auprès du gouvernement australien.

 

Source : ambassade de France en Australie

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Entreprises d'ici

EMPLOI

Evénement : salon des métiers, de l’emploi et des compétences

Le forum de l’emploi et de la formation change de nom : il s’agit à présent du salon des métiers, de l’emploi et des compétences. Organisé par Les nouvelles calédoniennes, le salon se tiendra le ...

Question santé

Valence Appercu
SANTÉ

Vacances au soleil : les seniors aussi doivent faire attention !

On s’imagine, souvent à tort, que les recommandations liées aux périodes de fortes chaleurs ou de canicule ne concernent que les enfants ou les personnes grabataires dans les maisons de retraite.

Expat Mag

Hong Kong Appercu
DÉCOUVRIR L'ASIE

10 îles à visiter à Hong Kong

Saviez-vous que l’archipel hongkongais regroupe plus de 260 îles? Nous vous avons fait une sélection des 10 îles à visiter à Hong Kong.