Voyage et shopping en France : Comprendre et récupérer facilement sa détaxe

Par Rachel Brunet | Publié le 21/06/2022 à 21:01 | Mis à jour le 22/06/2022 à 11:35
Photo : Thierry Chopard, co-fondateur de IZIVAT (c) IZIVAT
Un jeune homme souriant montre son t-shirt sous une veste

IZIVAT est une société de détaxe créée en 2019 par trois anciens expatriés en Asie issus du monde de la finance et de la détaxe. C’est en posant le constat que le monde de la détaxe n’avait pas fait évoluer ses services de façon satisfaisante pour les voyageurs que le trio décide de se lancer en créant IZIVAT. Une application de détaxe, agréée par les Douanes françaises, qui aide les expatriés installés hors de l’UE — ou les voyageurs — dans leur détaxe.

 

En pleine crise sanitaire, l’entreprise lance aussi un autre service hyper innovant permettant aux expatriés de non seulement faire du shopping en ligne sur des sites français depuis l’étranger, mais aussi de profiter de la détaxe. Notre édition est partie à la rencontre de Thierry Chopard, l’un des fondateurs d’IZIVAT.

 

IZIVAT

La team IZIVAT (c) IZIVAT

 

Rachel Brunet pour Le Petit Journal New York et Miami : Qu’est-ce que la détaxe ?

Thierry Chopard : La détaxe est la possibilité, pour un non-résident fiscal en France, de faire ses achats dans un pays, ici, en l’occurrence, la France, et de récupérer la TVA sur les achats effectués. En France, IZIVAT accompagne et digitalise toute la démarche de la détaxe pour la rendre accessible et simple.

 

Techniquement, comment la détaxe fonctionne pour un expatrié qui se déplace en France et y fait du shopping ?

C’est très simple, il y a très peu d’étapes. La première est de télécharger l’application IZIVAT. La deuxième est de s’enregistrer sur cette application avec son passeport, ce qui prend deux minutes, et ce, de façon très interactive. Nous travaillons selon des normes strictes comme les banques. Puis, depuis l’application IZIVAT, il suffit de renseigner vos dates de voyage, avec la référence de la compagnie aérienne ainsi que les aéroports de départ et de retour. Une fois que tout ceci est renseigné, le voyageur est prêt à aller faire son shopping partout en France, et même en e-commerce, sur des sites français, même avant son départ pour la France. L’important, pour profiter de la détaxe, est que les produits soient d’une part éligibles ; d’autre part, qu’ils soient dans leur emballage (par exemple, un habit ou une paire de chaussures doit rester dans son emballage d’origine avec étiquette, sans avoir été porté) et enfin, le produit doit être dans votre bagage lorsque vous repartez vers les États-Unis. Un délai maximum de trois mois est en outre imposé entre la date d’achat et le retour aux Etats Unis.

Au moment du règlement de l’article en boutique, il faut demander une facture au commerçant. Cette facture doit être établie aux coordonnées d’IZIVAT. C’est quelque chose de très rapide que les commerçants ont l’habitude de faire. Dans notre application, nous avons créé une petite aide à montrer au commerçant, pour un voyageur qui ne parle pas bien français, par exemple. Une fois la facture établie, il suffit de la rentrer dans l’application, avec une simple photo de cette dernière.

Tous les produits sont éligibles à la détaxe, à l’exception des produits frais ainsi que tout ce qui est armes, produits inflammables… Bref, tous les produits qui ne sont pas acceptés dans un avion. La réglementation stipule qu’il ne faut pas utiliser le produit sur le territoire français, il faut donc absolument conserver le produit dans son emballage, avec son étiquette.

 

Quel est le montant de la détaxe ?

Nous remboursons 12 % sur le prix TTC payé en France pour des produits qui ont une TVA à 20 %. Nous proposons un simulateur sur notre site, afin d’accompagner au mieux nos clients.

 

Quels sont les bénéfices ?

Le premier bénéfice d’utiliser IZIVAT est de gagner du temps et de la liberté. Parfois, les Français partent avec des à priori sur la détaxe. Une détaxe en magasin peut prendre de 5 à 30 minutes dans certains cas, à répéter dans chaque magasin. Au total ce sont plusieurs heures que la détaxe digitale permet d’économiser.

C’est vrai que le process actuel papier est fastidieux. Avec IZIVAT, tout est simplifié et digitalisé. A la moindre question, le client peut nous contacter sur la messagerie intégrée à l’application.

Le second bénéfice est de gagner de l’argent. Tout le shopping fait en France devient éligible alors qu’il ne l’était pas avant. C’est le cas des achats en ligne, des achats en dessous de 100€ et les achats faits dans les boutiques ne proposant pas la détaxe. En récupérant une simple facture, le service IZVAT vous remboursera la détaxe sur tout votre shopping. Nous proposons une innovation, nous rendons du temps, du confort, de la prévisibilité parce que le client sait qu’il sera remboursé. Nous sommes convaincus de rendre un vrai service aux expatriés.

 

Comment se passe le passage en douanes quand l’expatrié retourne aux États-Unis ?

Il y a deux points d’étapes. Le premier est le passage en douanes, avant l’enregistrement, où il faut présenter ce que l’on appelle le « bordereau de vente à l’exportation » que nous remettons à tous nos clients, de façon digitale, dans l’application et par email. Il suffit de scanner ce bordereau aux bornes Pablo — qui sont des bornes automatiques dans l’espace des douanes —. Il y a deux possibilités, soit tout est conforme, vous n’avez rien de plus à faire et vous pouvez quitter la zone des douanes. Soit il y a une demande de contrôle auquel cas il faut se présenter à l’officier des douanes qui contrôlera les produits achetés, le passeport et le titre de transport puis validera la détaxe avec le bordereau. La seconde étape vous est évitée avec IZIVAT : c’est le remboursement de la détaxe en espèce qui peut prendre plusieurs heures. Avec notre solution, les clients sont remboursés par PayPal ou virement sous 24 heures, après la validation des douanes.

 

Vous proposez un autre service appelé Crossborder, qu’est-ce que c’est exactement ?

Le service est différent dans le sens où le client n’est pas un voyageur mais achète, depuis les États-Unis, sur un site e-commerce situé en France. Il se fait livrer chez IZIVAT, à Paris, un ou plusieurs achats.

Généralement, nos clients commandent en moyenne de 3 à 4 achats. À la suite de cela, nous renvoyons le tout, en un seul colis, au client basé aux États-Unis, à l’adresse que ce dernier nous a indiquée. Une fois que le client a bien reçu son colis, nous lui remboursons la TVA, en fin de process. Les clients peuvent ainsi commander, depuis les États-Unis, des produits de luxe, des vêtements, des chaussures, des livres… Nous sommes partenaires notamment de Cultura et aussi de Comptoir de France, qui sont de belles marques très appréciées des Français de l’étranger. Un autre avantage de notre service est de mutualiser les frais d’expédition sur plusieurs commandes de marques différentes. Ce service se fait depuis notre site internet.

 

Pour en savoir davantage sur IZIVAT et télécharger l’application https://www.izivat.com/app-download.html

Retrouvez-les également sur Instagram @izivattaxrefund

 

IZIVAT

 

Rachel Brunet

Rachel Brunet

Après être passée par la presse économique et la presse spécialisée, Rachel Brunet est la directrice et la rédactrice en chef des éditions New York et Miami du Petit Journal.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction New York !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale