Mardi 18 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

« L’Amérique est un laboratoire géant » pour le député Roland Lescure

Par Rachel Scharly | Publié le 04/06/2019 à 10:00 | Mis à jour le 04/06/2019 à 11:20
Photo : Le député Roland Lescure
Roland Lescure député

Alors que les secousses post élections européennes n’en finissent pas dans certains partis politiques français, Le Petit Journal New York a posé quelques questions au député des Français d’Amérique du Nord, Roland Lescure, dont le parti LREM est arrivé largement en tête dans sa circonscription. Il revient sur les résultats obtenus par la liste portée par Nathalie Loiseau.

 

 

Lepetitjournal.com New York : Plus de 50 % des Français inscrits sur les listes électorales de la circonscription New York ont voté pour la liste Renaissance, portée par Nathalie Loiseau. Est-ce aussi une victoire pour vous, député des Français d’Amérique du nord ?

Roland Lescure : Les Français d’Amérique du Nord ont perçu plus que partout ailleurs les enjeux fondamentaux de cette élection. Quelle Europe souhaitons-nous face au repli protectionniste américain et à l’étatisme dirigiste chinois ? L’incarnation du « En même temps » d’Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle prend tout son sens dans le modèle économique, environnemental et social que portait la liste Renaissance. 

L’émergence du clivage nationaliste versus progressiste est visible aux Etats-Unis avec la présidence Trump.  Parfois perçu comme lointain en France, elle est une réalité concrète pour les Français de New York. 

Mais cette analyse ne doit pas nous détourner de l’essentiel : pour honorer la confiance des Français d’Amérique du Nord envers le projet Renaissance nous devons être à la hauteur. A la hauteur sur l’environnement, sur la protection et l’innovation, à la hauteur sur le multilatéralisme pour porter une voix alternative au libre-échange afin qu’il atténue le sentiment de relégation des perdants. 

 

Contrairement aux électeurs de l’Hexagone, très peu ont voté pour la liste soutenue par Marine Le Pen. Là aussi, pouvons-nous parler de victoire ?

Les Français de l’étranger ont par leur parcours connu une mobilité à l’international : ils se marient, ont des enfants, travaillent dans un autre pays... Pour eux, la vision du village gaulois replié sur lui-même porté par Marine Le Pen et ses alliés est anachronique. 

 

Les Français de New York ont aussi montré leur préoccupation pour les questions environnementales en votant à 16 % pour Europe Écologie. Quel message y voyez-vous ? Est-ce que le sujet relatif à l’écologie doit être accentué par LREM ?

Le Grand débat national a montré cette volonté croissante des Français pour l’écologie. Là aussi l’Amérique est un laboratoire géant : deux visions du monde s’affrontent depuis le Protocole de Kyoto, entre les climato sceptiques et une nouvelle génération Trans partisane qui a vu dans la transition énergétique une opportunité économique.  C’est aussi cette vision que porte Emmanuel Macron et que nous allons accélérer dans cette deuxième phase du quinquennat notamment avec la banque du climat. 

 

Marine Le Pen parle de victoire pour son parti. Comment expliquez-vous que LREM soit arrivée deuxième ?

La France a connu une mobilisation sociale spectaculaire ces 8 derniers mois. Aux frustrations portées par les Gilets Jaunes, très souvent légitimes notamment sur le constat de la fracture territoriale, s’est succédée une période de débats et de propositions. Les solutions divergent selon la typologique des territoires. Les villes ont largement voté pour LREM et les zones rurales, un peu comme aux Etats-Unis, restent angoissées par une crainte de déclassement. A nous de lutter contre ce sentiment d’abandon. 

 

La mobilisation pour ce scrutin a été nettement plus marquée que pour le précédent. Quel message des Français de New York y voyez-vous ?

17,46 % de participation cela parait toujours faible et pourtant quand on connait la difficulté d’aller voter à l’étranger comparativement aux Français de métropole on se dit que c’est déjà une très belle participation. Je remercie les électeurs de s’être mobilisés, trois fois plus que pour la dernière élection européenne. 

 

Avez-vous un déplacement de prévu à New York dans les prochaines semaines ?

Pour le moment, je dois me rendre à Los Angeles en fin de semaine. Puis le travail parlementaire devrait s’intensifier avant les vacances d’été afin d’étudier le maximum de textes de loi pour répondre aux demandes des Français. Je devrai revenir à New York durant le deuxième semestre de cette année.

 

Rachel Scharly

Rachel Scharly

Expatriée à New York depuis 2012, Rachel Scharly est la Rédactrice en chef de l’édition New York du Petit Journal
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Bangkok Appercu
TOURISME

La grotte de Tham Luang devenue un haut lieu de pèlerinage touristique

Sumalee dépose des fleurs blanches et s'incline devant la statue de Saman Kunan. Ce plongeur est décédé lors du spectaculaire sauvetage des jeunes joueurs de foot thaïlandais et de leur entraîneur, pi