Dimanche 25 octobre 2020
Melbourne
Melbourne

Nouveau blanchissement de la Grande Barrière de Corail

Par Lila Paulou | Publié le 13/04/2020 à 20:30 | Mis à jour le 13/04/2020 à 20:30
blanchissement grande barriere corail

Le 26 mars, l'Autorité du Parc Marin de la Grande Barrière de Corail (GBRMPA) a annoncé avoir observé le blanchissement massif de certaines parties de cet écosystème emblématique du nord du Queensland, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1981. Il s'agit du troisième blanchissement en l'espace de 5 ans, ce phénomène étant particulièrement intensifié par le réchauffement climatique.

 

Des zones plus ou moins touchées

Le directeur scientifique de la GBRMPA, David Wachenfeld, a publié le 2 avril une sur l'état de santé actuel du récif. L'Australian Research Council Center of Excellence for Coral Reef Studies a mené une inspection aérienne de plus de mille récifs coralliens, pas tous affectés de la même façon. L'étude a révélé que si certains coraux au sud de la Grande Barrière de Corail ont été gravement touchés pour la première fois cette année, d'autres avaient déjà été endommagés par les épisodes de blanchissement de 2016 et 2017 avant de subir celui de 2020. La poursuite des analyses devrait fournir des informations plus précises sur les zones les plus durement endommagées dans les semaines à venir. Les zones de tourisme n'ont été que peu touchées voire épargnées par le blanchissement, hormis une zone située au sud du parc marin. Cependant, le rapport spécifie que les dégâts étaient plus étendus que lors des épisodes de blanchissement précédents.

 

Les causes du blanchissement

David Wachenfeld a insisté sur le fait que le blanchissement ne signifie pas forcément la mort des
coraux. Il s'agit d'une réaction à des stress extérieurs, qui les affaiblit et les empêche de se nourrir,
mais les récifs modérément touchés ont des chances de se rétablir.  Les records de chaleur de l'été dernier, et notamment au mois de février, ont entraîné une augmentation de la température de l'eau qui a eu l'effet d'un stress thermique prolongé sur les
coraux. D'autres facteurs mettent en péril le récif, tels que la pollution des eaux, la prolifération d'étoiles de mer acanthaster pourpres, ou le développement côtier. Mais ''le changement climatique demeure le plus grand défi de la Grande Barrière de Corail'', souligne le GBRMPA dans sa déclaration du 26 mars.


Reef 2050 Plan : les mesures prises par les autorités


Le gouvernment australien a mis en place depuis 2015 le Reef 2050 Plan. Celui-ci établit un ensemble de mesures visant à protéger les récifs coralliens, en se concentrant notamment sur la qualité des eaux et la gestion des activités humaines autour du parc marin. La 44e session du Comité du patrimoine mondial de l'UNESCO, qui doit évaluer l'état de la Grande
Barrière de Corail, devrait se tenir du 29 juin au 9 juillet. Reste à savoir si l'événement ne sera pas reporté en raison de l'épidémie de Covid-19, comme il en a été le cas pour la COP26 sur le climat.Censée avoir lieu en novembre prochain à Glasgow, il a été annoncé le 2 avril qu'elle serait repoussée à 2021.

 

reef blanchissement
Lila Paulou

Lila Paulou

Etudiante d'anglais en année sabbatique à Melbourne. Même en venant de Bretagne, je ne parviens pas à comprendre la météo de Melbourne.
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté Melbourne

Emily in Paris : croissant, béret et clichés

La série Emily in Paris, lancée le 2 octobre sur Netflix, suscite la controverse sur les réseaux sociaux. Les spectateurs oscillent entre moqueries et consternation sur les clichés parisiens.