Jeudi 15 novembre 2018
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Didier Deschamps ou la culture de la gagne

Par Vincent Villemer | Publié le 11/06/2018 à 17:00 | Mis à jour le 12/06/2018 à 09:55
Photo : Deschamps, Ravanelli et Rampulla célébrant la victoire de la Juve en finale de Ligue des Champions 96.
Deschamps Mondial 2018 Foot France

À J-3 avant le début de la Coupe du Monde en Russie, l’Équipe de France vient de prendre ses quartiers dans son hôtel de la banlieue moscovite après son dernier match de préparation face aux États-Unis vendredi dernier (1-1). Si les observateurs du monde entier redoutent les Bleus pour la qualité de ses joueurs, le sélectionneur Didier Deschamps mérite tout autant une attention particulière. Explications.

 

Un palmarès long comme le bras

Didier Deschamps peut être fier d’avoir l’un des plus beaux palmarès du football français. C’est simple, en tant que joueur, il a tout gagné. Ce succès n’est pas anodin, Deschamps le doit à un état d’esprit et un mental qu’il s’est forgé dès le plus jeune âge. Formé et lancé par le FC Nantes en 85, « Dédé » se distingue du lot en devenant capitaine dès ses 20 ans, et déclare déjà sans pression « j’ai toujours aimé diriger mes partenaires, c’est naturel chez moi ». Une déclaration qui prouve la maturité et le mental hors du commun du jeune homme. Il prend alors du galon chez les Canaris avant de rejoindre Marseille quatre ans plus tard. Avec le club phocéen, Deschamps va d’abord connaître des débuts délicats, il sera prêté l’année suivante à Bordeaux avant de finalement s’imposer à l’OM. Un tournant dans sa carrière, Deschamps devient capitaine et leader naturel d’une équipe très talentueuse avec laquelle il gagne le championnat de France en 1992 et la Ligue des Champions face au Milan AC en 93. En soulevant la coupe aux grandes oreilles avec un club français, Deschamps rentre à jamais dans l’histoire du foot cocorico. 

Ayant faim de nouveaux défis à l’étranger, il rejoint la Juventus de Turin en 1994. Avec le club transalpin, Deschamps atteint les sommets. Il remporte trois titres de champion d'Italie, une deuxième Ligue des Champions en 96, la Coupe Intercontinentale la même année et la Supercoupe d’Europe face au PSG. Deschamps est très vite respecté en Italie et grandement apprécié par les tifosi turinois pour son dévouement sur le terrain. Parallèlement à ses très bonnes performances avec la Juve, Deschamps se rend aussi indispensable en sélection. Son abattage au milieu de terrain et sa personnalité de leader en font un capitaine exemplaire qui conduira la France à gagner la première Coupe du Monde de son histoire en 98. Un an plus tard, « Dédé » rejoint Chelsea avec qui il gagne la Coupe d’Angleterre avant de réaliser un doublé historique avec les Bleus en remportant l’Euro 2000. Deschamps raccrochera les crampons en 2001 après une dernière pige du côté de Valence avec qui il atteint sa cinquième finale de Ligue des Champions, malheureusement perdue face au Bayern Munich. Bref, autant en sélection qu’en club, Deschamps aura marqué le football de son empreinte en remportant tous les trophées possibles. Une aura de gagnant qu’il transportera avec lui sur les bancs de touche.

 

Deschamps Mondial 2018 Foot France
Zidane et Deschamps, alors joueurs de la Juventus, à l’entraînement.

 

Une culture de la gagne qu’il transportera sur les bancs de touche

Décidément, tout ce que touche Deschamps se transforme (presque) en or. Aussitôt après s’être retiré des pelouses, pas le temps de niaiser pour Didier qui devient entraîneur de l’AS Monaco en 2001. Avec le club de la Principauté, Deschamps bâtit un groupe exceptionnel qui atteindra la finale de la Ligue des Champions en 2004 face à Porto après un parcours historique en éliminant le Real Madrid ou encore Chelsea. Malheureusement, les Monégasques échouent mais l’on retiendra surtout l’excellent travail de Deschamps qui était pourtant novice sur les bancs de touche. L’esprit combatif, de leader de groupe et de solidarité qui ont fait sa force durant sa carrière de joueur sont des qualités adéquates pour le métier d’entraîneur et Deschamps l’a bien compris. Cette mentalité exemplaire, Deschamps la réutilise à sa manière pour façonner son groupe, mobiliser chaque joueur de l’effectif et faire passer son discours. Toutes ces qualités permettent à Didier de fédérer son équipe et de développer une culture de la gagne.

Quand, en 2006, son ancien club de la Juve est en plein scandale du Calciopoli (affaire de matchs truqués) et est relégué en Série B, DD est appelé à la rescousse. Les dirigeants connaissent ses qualités et voient en lui le profil idéal pour remobiliser l'équipe afin qu’elle retrouve l’élite au plus vite. Deschamps débarque dans un contexte compliqué, la plupart des cadres ont quitté le club, mais il fera avec les moyens du bord et permet à la Juve de retrouver immédiatement la Série A après une année de purgatoire. Deux ans plus tard, Deschamps continue d’écrire sa légende. Il prend les rênes d’un autre de ses anciens clubs, l’OM, en 2009. Dès sa première saison, la « Dèche » fait effet et ses joueurs se surpassent. En mai 2010, Marseille fête son titre de champion de France après 16 ans de disette, Deschamps est le protagoniste de ce retour au premier plan et le doit toujours à cette faculté de créer un équilibre dans son équipe.

 

Deschamps Mondial 2018 Foot France
Deschamps lors de l'entraînement des Bleus.

 

En 2012, il succède à Laurent Blanc à la tête de sélection française. Depuis, il compte 62% de victoires et peut s’appuyer sur des parcours encourageants au Mondial 2014 et à l’Euro 2016, même si ce dernier laisse un goût amer après la défaite en finale face au Portugal. Bref, DD a toutes les clés pour réaliser un magnifique Mondial  en Russie. En plus de la qualité exceptionnelle de son effectif, Deschamps peut compter sur une progression intéressante depuis sa prise de fonction, et surtout, sur le soutien des joueurs qui lui accordent une confiance aveugle tant son aura et son discours forcent le respect. D’autant plus que les cas Benzema, ou même Rabiot plus récemment, qui sont devenus des débats de la place publique jusqu’au sommet de l’État, ne semblent pas perturber le coach des Bleus.

 

Avec son expérience et son mental, Deschamps est blindé, et sait pertinemment que l’essentiel se concentre sur l’osmose et la complémentarité de son groupe présent en Russie, des aspects fondamentaux pour espérer soulever une deuxième Coupe du Monde, vingt ans après le même exploit de DD et consorts.

Nous vous recommandons

vincent villemer

Vincent Villemer

Journaliste sportif radio/web. Passionné par le ballon rond, la culture urbaine et sa musique.
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Laurence sam 14/07/2018 - 23:02

A propos de gagne, y aura t il une diffusion de la finale quelque part demain â Rome avec des français ? Merci

Répondre

Société

Birmanie Appercu
SOCIÉTÉ

Amnesty International retire son prix à Aung San Suu Kyi

L'ONG avait attribué en 2009 le prix d'  “ambassadrice de conscience” à Aung San Suu Kyi lorsque celle-ci était encore assignée à résidence par la junte militaire au pouvoir en Birmanie.

Voyage

Rome Appercu
HISTOIRE

Singeries et superstitions des rues romaines

Au détour de quelques rues du centre historique, au numéro 18 de la via dei Portoghesi, on peut voir s’ériger une tour aux allures médiévales : la Torre della Scimmia du Palazzo Scapucci.