Mardi 18 juin 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Stop souffrance : apprendre à accepter la douleur #temerecesermasfeliz

Par lepetitjournal.com Madrid | Publié le 17/10/2018 à 14:02 | Mis à jour le 17/10/2018 à 16:23
Photo : DR
isabelle lazaro

Isabelle Lazaro, Psychologue Clinicien/Coach, vous offre son expérience en consultations psychologiques privées.

 

La vie est difficile. Souvent les personnes ne le comprennent pas et ont des difficultés pour accepter les moments compliqués, les problèmes, la souffrance. Quand ceci arrive, elles pensent que la vie est injuste, qu'elles n'ont pas de chance, elles se plaignent de leur sort.

 

Souvent la réaction est de faire beaucoup d'activités, d'inventer des obligations qui permettent de ne pas arrêter. Surtout de ne pas penser pour ne pas être triste, être émotionnellement anesthésiés. Remettre à plus tard cette souffrance dans l'espoir qu'elle disparaisse.

 

Dans notre société, la tristesse et la souffrance ne sont pas bien considérées, elles sont même parfois honteuses. Avant, lorsqu'il y avait une mort dans une famille, on portait le deuil, on s'habillait de noir, on ne sortait plus, on pleurait… Ceci avait une fonction adaptative dans le but d'affronter la nouvelle situation, de bien canaliser les émotions.

 

Actuellement nous prétendons avoir une vie normale quelques jours plus tard. Nous avons l'obligation d'être "forts", de surmonter rapidement les difficultés, de faire comme si de rien n'était. Nous identifions tristesse avec faiblesse quand en réalité c'est tout à fait le contraire.

 

Parfois nous n'avons pas le moindre espoir de pouvoir être de nouveau heureux, le temps passe et nous ne sommes pas là où nous aimerions être, des moments, des personnes nous manquent, nous n'arrivons pas à trouver des solutions…

 

Il faut du courage pour accepter la douleur. Il est sain d'écouter ses propres émotions, les sentir, les accepter, les communiquer à nous mêmes et aux autres, les partager

 

Il faut du courage pour accepter la douleur. Il est sain d'écouter ses propres émotions, les sentir, les accepter, les communiquer à nous mêmes et aux autres, les partager. Ainsi nous serons finalement capables de les surmonter, car si nous ne regardons pas les émotions de face, si nous faisant semblant de ne pas les voir, nous ne les affronterons probablement jamais.

 

Les difficultés nous servent à apprendre, à grandir. Elles contribuent à créer notre valeur comme être humain, notre sagesse. Elles nous font mûrir, nous développer. Elles nous aident à devenir plus humains et meilleurs.

 

Apprenons à savoir perdre, à en tirer parti et apprenons-le aussi à nos enfants. Ça nous empêchera de nous bloquer du point de vue émotionnel. Ça nous permettra d'avancer et de pouvoir passer à autre chose, ça nous aidera à mieux profiter des joies et de toutes les bonnes choses que la vie nous offre.

 

Isabelle Lazaro, Psychologue Clinicien/Coach, vous offre son expérience en consultations psychologiques privées.
Adultes, couples, adolescents
À 5 mn de Lycée Français
Tel : 639200243 isabellzr@gmail.com
www.temerecesermasfeliz.com

 

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Bangkok Appercu
TOURISME

La grotte de Tham Luang devenue un haut lieu de pèlerinage touristique

Sumalee dépose des fleurs blanches et s'incline devant la statue de Saman Kunan. Ce plongeur est décédé lors du spectaculaire sauvetage des jeunes joueurs de foot thaïlandais et de leur entraîneur, pi