De nouvelles facilités à Madrid pour les femmes qui veulent faire une PMA

Par Armelle Pape Van Dyck | Publié le 11/01/2022 à 13:04 | Mis à jour le 13/01/2022 à 18:09
Photo : Kelly Sikkema
un couple montre une photo d'une échographie

On le sait, l’Espagne est une destination phare des Françaises qui veulent devenir mère, grâce aux nombreuses possibilités de Procréation Médicalement Assistée PMA. Les cliniques privées ont en effet plusieurs longueurs d’avance en raison d’un cadre législatif qui est en vigueur depuis plus de 30 ans. 

Mais il ne faut pas oublier les hôpitaux publics espagnols, dont certains –la plupart à Madrid- figurent parmi les meilleurs du monde

Précisément à Madrid, un nouveau plan de fertilité va permettre d’améliorer l’accès à la Procréation Médicalement Assistée, si coûteuse dans le secteur privé. L’une des principales caractéristiques de ce nouveau plan, qui sera annoncé officiellement le 26 janvier par le gouvernement régional, est qu’il allonge la limite d'âge des candidates jusqu'à 45 ans et permet aussi le traitement à celles qui ont déjà un enfant.

pma madridProcréation Médicalement Assistée: pourquoi les Françaises choisissent l’Espagne ?

L’Espagne est de loin la destination phare des Françaises en quête de maternité et, selon les spécialistes, la nouvelle loi sur la PMA votée en France cet été ne devrait rien changer. Pourquoi ? Quelles sont les différences ? Quels avantages ? Petit guide pratique entre les deux pays.

Par ailleurs, les femmes auront le choix entre les sept centres (Hôpital Doce de Octubre ; Gregorio Marañón ; La Paz ; Principe de Asturias ; Clínico San Carlos ; Fundacion Alcorcón et Fundacion Jiménez Díaz) qui proposent actuellement des thérapies de procréation assistée, avec une seule liste d'attente commune. 

D’autre part, il sera possible de réaliser 4 tentatives complètes -jusqu’ici 3- pour chaque femme. Deux nouvelles unités de reproduction assistée seront créées et les unités existantes seront améliorées. Enfin, une banque d'ovocytes sera également mise en place à Madrid.

Armelle pvd

Armelle Pape Van Dyck

Après 15 ans à la direction de la communication de la 1ère banque espagnole, elle a décidé de concilier vie pro & perso, comme journaliste freelance en français ou espagnol. Elle est vice-présidente de l’Association des Correspondants de Presse Étrangère.
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale