Mercredi 28 octobre 2020

Madrid: les nouvelles règles dans les transports après le confinement

Par Perrine Laffon | Publié le 16/05/2020 à 10:00 | Mis à jour le 16/05/2020 à 18:06
Photo : Creative Commons
metro madrid

La ville de Madrid prépare peu à peu une nouvelle manière d'utiliser les transports en commun pour les dernières phases de sortie du confinement, afin de maintenir des distances de sécurité et de limiter les risques de contagion.

 

En Espagne comme dans plusieurs pays européens, les habitants ne connaitront pas un retour à la normale immédiat à la suite du confinement. Il faudra s'habituer à une nouvelle normalité, et intégrer de nouvelles manières de se déplacer et de partager les transports en commun et les espaces publics, du moins pendant un certain temps. Entre les distances de sécurité à respecter, le nombre de passagers limité et le contrôle de l'affluence, il faudra prendre son mal en patience, ou choisir des solutions alternatives pour se déplacer. 


De nouvelles indications sur les murs et les sols 

La Communauté de Madrid a présenté cette semaine la nouvelle campagne de signalisation qui va être mise en place dans les stations de métro de la capitale. Des indicateurs sont déjà positionnés au sol dans une cinquantaine de stations de métro afin de faire respecter les distances de sécurité entre les passagers. Cette signalisation va être renforcée avec des affiches pour rappeler la nécessité de maintenir les distances : vous les trouverez tous les deux mètres dans les couloirs du métro, sur les portes d'accès, ainsi que sur les tourniquets d'entrée et de sortie des stations. 

Des pancartes sur les murs indiqueront aux voyageurs quels sièges peuvent être utilisés, dans les wagons comme sur les bancs des quais, pour garantir ces mêmes distances de prévention. De plus, des panneaux d'information vont être mis en place pour rappeler aux usagers du métro les nouvelles règles à suivre pour pouvoir accéder aux services de transports : l'usage obligatoire des masques de protection des voies respiratoires, la nécessité de se laver les mains et le respect des distances. 


Contrôle du nombre de passagers

Le métro de Madrid a déjà mis en place des mesures exceptionnelles d'hygiène, comme la désinfection avancée des wagons et des stations, ainsi que l'installation de systèmes d'ouverture automatique des portes sans contact dans 64% de ses wagons. En complément de ces mesures, la Communauté de Madrid étudie un système de contrôle et de répartition des passagers qui permettrait d'éviter les agglomérations de personnes sur les quais et dans les wagons. Afin de respecter les restrictions imposées par le gouvernement central espagnol, la région de Madrid ne pourra assumer que 45% de la capacité des métros avant confinement. 

En utilisant les technologies de Big Data, la région envisage un contrôle de l'affluence en temps réel, afin de mieux répartir les passagers le long des quais, mais aussi pour limiter les accès en cas de trop forte affluence. Dans ce cas précis, lors de la phase 2 du déconfinement, les portes d'accès au métro seraient alors bloquées pour quelques minutes afin de libérer de l'espace à l'intérieur jusqu'à l'arrivée des prochains wagons. Les voyageurs seraient avertis par les mégaphones des stations ainsi que par les écrans d'informations. Les usagers possédant l'application du Métro de Madrid pourront être tenus au courant des accès bloqués en temps réel, anticiper et contourner les zones de forte affluence. La mesure est encore à l'étude. 


Et dans les bus ?

La capacité d'accueil des autobus de Madrid devra également être limitée pendant un certain temps, afin de respecter les mesures exceptionnelles de distancement imposées par les autorités. Les autobus standards pourront transporter 34 passagers environ, les autobus articulés, plus longs, pourront accueillir jusqu'à 50 passagers, alors que les minibus pourront transporter 10 à 18 personnes maximum selon leur taille. D'une manière générale, la moitié des sièges au maximum pourra être utilisée. 

L'entreprise municipale de transports de Madrid a installé des autocollants sur les sièges pour indiquer aux voyageurs ceux qui peuvent être utilisés et ceux qui doivent rester vide. Un siège sur deux est disponible, et la disposition est réalisée en zigzag afin de respecter un maximum de distance entre passagers.  La file de sièges placée juste derrière le chauffeur du bus doit toujours rester vide. Enfin, comme pour le métro, le port du masque de protection des voies respiratoires est obligatoire pour accéder aux bus jusqu'à nouvel ordre. 
 

perrine laffon

Perrine Laffon

Journaliste et rédactrice web française à Barcelone. Spécialiste de la culture locale et nationale. Suivi de l'actualité catalane, portraits, analyses. Passionnée de voyages et d'Histoire.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet